LVMH x VivaTech 2019 – Jour 1 : L’humain avant tout

LVMH

·

Après une introduction par Ian Rogers, Chief Digital Officer de LVMH, cette première journée sur le Pavillon LVMH a débuté avec une présentation par Thélios, co-entreprise regroupant les expertises de LVMH et Marcolin pour la fabrication de montures de lunettes, qui a livré ses réflexions sur l’innovation au service de l’humain avec l’objectif d’éliminer les points de friction du parcours client grâce à des solutions centrées sur l’usager. C’est l’humain aussi que la Maison Bvlgari a placé au cœur de son innovation d’un tout autre genre, celle d’une technologie de réalité virtuelle nommée la « Dream Machine » qui offre une expérience shopping disruptive dans une industrie plutôt traditionnelle.

 

La première moitié des startups pressenties pour le LVMH Innovation Award a ensuite défendu leurs innovations auprès du public, tandis que du côté du CEO Forum, Norbert Leuret, Président de LVHM Japon, s’est joint à Ian Rogers pour discuter de l’expérience client au Japon suite à la reprise de l’économie nippone.

Ian Rogers, CDO LVMH © Gabriel de La Chapelle

Retail virtuel et réel entrepreneuriat

L’après-midi était placé sous le signe des expériences retail virtuelles avec, en premier lieu, l’intervention de Francis Kurkdjian, co-fondateur et directeur artistique de la Maison de parfums éponyme. Francis Kurkdjian et Ken Kawaguchi, Président de l’entreprise japonaise VASQO, ont présenté ensemble un dispositif qui d’intégrer des senteurs à la réalité virtuelle créant une expérience multisensorielle. La directrice des réseaux sociaux et de la communication digitale de la Maison Emilio Pucci, a ensuite mis en lumière, en compagnie de la startup Smartzer, le dispositif digital conçu par la Maison via la mise en application d’expériences vidéo interactives et shoppables sur son site e-commerce, ses campagnes Instagram, et les écrans tactiles en point de vente.

Plus tard, Markus Boelter, Technology Lead au sein de LVMH Digital APAC, a partagé avec le public les enseignements de la création de leur système de clienteling sur WeChat, principale plateforme e-commerce de Chine.

Les femmes entrepreneurs ont été mises à l’honneur avec la discussion de trois fondatrices de startups de l’univers beauté soutenues par le programme Sephora Stands, son programme dédié à son engagement social, sociétal et environnemental. Flavia Gorayeb, merchandiser chez Fendi et participante du programme d’open innovation DARE LVMH dédié au développement des talents de LVMH, a partagé les défis, et récompenses, qu’elle a rencontrés lors du parcours qui l’a menée à devenir “Intrapreneuse” au sein de LVMH. Enfin, la fondatrice de Shanty Biscuits, Shanty Baehrel, a régalé le public des étapes et réussites qui lui ont valu le titre de “Bisqueen”.

Session de pitch des startups © Gwenn Dubourthoumieu

Bâtir un monde meilleur

Très vite est venue l’heure pour la deuxième moitié des prétendants à l’Innovation Award d’exposer à leur tour leur technologie, tandis que sur la scène principale débutait la table ronde animée par le Président-directeur général des Échos, Pierre Louette. Les experts en technologie ou en éthique Tristan Harris, co-fondateur et directeur exécutif du Center for Humane Technology, Sophie Bellon, présidente de Sodexo, Alex Dayon, président et Chief Strategy Officer de Salesforce, Natalia Vodianova, co-fondatrice d’Elbi, et Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia, ont débattu du potentiel des nouvelles technologies pour bâtir un monde meilleur.

Enfin, le directeur de projet La Samaritaine au sein du groupe DFS, a mis en avant les innovations qui feront de ce temple du luxe, qui ouvrira ses portes en 2020, une expérience répondant aux attentes d’un client de plus en plus digital, exigeant et averti.

Cette première journée sur le Pavillon LVMH a donné le ton de cette nouvelle édition de Viva Technology : demain, de nouvelles innovations seront mises en avant par LVMH avec, entre autres, l’annonce du lauréat des startups en lice pour l’Innovation Award. Tomorrow is already here…