Jardin d’Acclimatation

Chargement...
Jardin d'Acclimatation
Jardin d'Acclimatation

Jardin d'Acclimatation Jardin d’Acclimatation

Symbole du Paris moderne imaginé par l’Empereur Napoléon III, le Jardin d’Acclimatation est le premier parc d’attractions et de loisirs créé en France. Inauguré en 1860, il accueille aujourd’hui plus de 1,5 million de visiteurs chaque année.

Date de création : 1860
Président : Marc-Antoine Jamet
Siège social : Bois de Boulogne, Carrefour des Sablons , 75116 Paris - France
Site web : www.jardindacclimatation.fr

Identité

A l’origine du Jardin d’Acclimatation, un couple : l’Empereur Napoléon III et l’Impératrice Eugénie. Inspirés par Hyde Park qui a marqué leur séjour à Londres, ils vont à leur tour donner vie à leur rêve parisien d’un jardin d’agrément et de loisirs à la lisière du Bois de Boulogne. Pour concrétiser son projet, le couple impérial s’entoure de l’équipe qui est en train de bouleverser Paris : le baron Georges-Eugène Haussmann, Préfet de la Seine, l’ingénieur Jean-Charles Alphand, le paysagiste Jean-Pierre Barillet-Deschamps et l’architecte Gabriel Davioud. Ensemble, ils mettent leur talent au service de ce parc de 20 hectares qui va devenir un fleuron de la capitale. A l’origine, le Jardin d’Acclimatation abrite une société zoologique. Sa mission : « Acclimater » la faune et la flore du monde entier, les civilisations et les cultures lointaines. Aujourd’hui attaché à préserver ce patrimoine unique du XIXe siècle, le Jardin d’Acclimatation fait vivre ses paysages et son architecture à travers des activités culturelles et sportives, des attractions et des promenades qui accueillent Parisiens et Franciliens, mais aussi des touristes venus du monde entier.

Le Jardin d’Acclimatation © Création : Havas – Photo : Aude Sirvain

Icône

Impossible de présenter le Jardin d’Acclimatation sans évoquer le Petit Train et la Rivière Enchantée. Le Petit Train a transporté des générations d’enfants depuis son premier coup de sifflet en 1878. La Rivière Enchantée, dont les barques peuvent transporter toute la famille, mène depuis 1927 les visiteurs à travers un parcours magique.

Le Petit Train du Jardin d’Acclimatation © G. Codina

Regard

Marc-Antoine Jamet, Président du Jardin d’Acclimatation © F. Grimaud

« L’identité du Jardin d’Acclimatation se fonde sur un ensemble de sentiments, d’images, de lieux que tous les Parisiens ont connus en tant qu’enfants et qui forment leur imaginaire collectif. Il est à la fois le témoignage d’un monde immuable et d’un enchantement nouveau, un héritage commun à toutes les familles qui se transmet de génération en génération, symbole d’un Paris à la fois éternel et moderne. »

Égérie

La Comtesse Eugénie de Montijo, d’origine espagnole, devient Impératrice des Français à l’âge de 27 ans et le restera pendant plus de 18 années. Elle est celle qui fit naître, aux côtés de l’Empereur, le Jardin d’Acclimatation. Guidée par le grand zoologiste de l’époque, Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, premier directeur du parc et fervent défenseur de l’observation des animaux dans leur milieu naturel, la jeune impératrice se consacre à ses passions scientifiques. Elle décide par exemple de faire développer en France l’élevage des vers à soie : elle crée pour cela, au cœur même du Jardin d’Acclimatation, une des premières magnaneries, qui existe toujours et abrite désormais un salon de thé. Protectrice des arts et de la littérature, celle qui fut l’élève de Stendhal et de Mérimée a participé à la transformation de Paris en pleine révolution industrielle.

L’Impératrice Eugénie entourée de ses dames d’honneur (1855) – Franz-Xavier Winterhalter

Perspectives

En octobre 2014, le Jardin d’Acclimatation a accompagné l’ouverture de la Fondation Louis Vuitton. Le parc accueille désormais dans ses allées les centaines de milliers d’amateurs d’art contemporain que le bâtiment conçu par Frank Gehry attend. Plusieurs hectares de prairies et clairières ont ainsi été réaménagés pour entourer le bâtiment pensé comme un « nuage posé sur l’eau » par l’architecte américano-canadien. En septembre 2016, un projet ambitieux sera proposé à la Ville de Paris, sa tutelle, pour adjoindre aux traditionnels divertissements du parc une plus-value culturelle et éducative à destination des familles et de tous les publics.

Chiffres clés

  • 25 000 enfants accueillis chaque année dans les ateliers
  • 250 collaborateurs font vivre le parc au quotidien
  • 1 397 arbres dont 332 plantés entre 2013 et 2014