Jardin d’Acclimatation

Jardin d'Acclimatation

Jardin d’Acclimatation

Symbole du Paris moderne imaginé par l’Empereur Napoléon III, le Jardin d’Acclimatation est à la fois le seul parc d’attractions et de loisirs de la capitale et le premier créé en France. Inauguré en 1860, entièrement rénové en 2018, il offre à près de 2 millions de visiteurs ses 42 attractions et ses 18 hectares de promenades.

Date de création : 1860
Président : Marc-Antoine Jamet
Siège social : Bois de Boulogne, Carrefour des Sablons , 75116 Paris - France
Site web : www.jardindacclimatation.fr

Identité

A l’origine du Jardin d’Acclimatation, un couple : l’Empereur Napoléon III et l’Impératrice Eugénie. Inspirés par Hyde Park qui a marqué leur séjour à Londres, ils vont à leur tour donner vie à leur rêve parisien d’un jardin d’agrément et de loisirs à la lisière du Bois de Boulogne. Pour concrétiser son projet, le couple impérial s’entoure de l’équipe qui est en train de bouleverser Paris : le baron Georges-Eugène Haussmann, Préfet de la Seine, l’ingénieur Jean-Charles Alphand, le paysagiste Jean-Pierre Barillet-Deschamps et l’architecte Gabriel Davioud. Ensemble, ils mettent leur talent au service de ce parc de 20 hectares qui va devenir un fleuron de la capitale. A l’origine, le Jardin d’Acclimatation abrite une société zoologique. Sa mission : « Acclimater » la faune et la flore du monde entier, les civilisations et les cultures lointaines. Aujourd’hui, attaché à préserver ce patrimoine unique du XIXe siècle, ses paysages et son architecture, le Jardin d’Acclimatation propose aux Parisiens et aux Franciliens, mais aussi aux touristes venus du monde entier, un parc d’attractions joyeux, moderne et naturellement parisien, mais aussi une ferme et une volière rassemblant 400 animaux et oiseaux.

Le Jardin d’Acclimatation à Paris © Sylvain Bachelot

Icône

En 3 minutes de parcours, 400 mètres de rotations et de virages, des pointes jusqu’à 45km/heure, les cinq navettes des « Speed Rockets », attraction phare du parc, entraînent les visiteurs à toute allure pour un tracé de roller coaster unique entre les pins et les séquoias. Pour les amateurs de sensations fortes !

Les Speed Rockets au Jardin d’Acclimatation à Paris © Sylvain Bachelot

Regard

Marc-Antoine Jamet, Président du Jardin d’Acclimatation © Sylvain Bachelot

« L’identité du Jardin d’Acclimatation se fonde sur un ensemble de sentiments, d’images, de lieux que tous les Parisiens ont connus en tant qu’enfants et qui forment leur imaginaire collectif. Il est à la fois le témoignage d’un monde immuable et d’un enchantement nouveau, un héritage commun à toutes les familles qui se transmet de génération en génération, symbole d’un Paris à la fois éternel et moderne. »

Égérie

La Comtesse Eugénie de Montijo, d’origine espagnole, devient Impératrice des Français à l’âge de 27 ans et le restera pendant plus de 18 années. Elle est celle qui fit naître, aux côtés de l’Empereur, le Jardin d’Acclimatation. Guidée par le grand zoologiste de l’époque, Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, premier directeur du parc et fervent défenseur de l’observation des animaux dans leur milieu naturel, la jeune impératrice se consacre à ses passions scientifiques. Elle décide par exemple de faire développer en France l’élevage des vers à soie : elle crée pour cela, au cœur même du Jardin d’Acclimatation, une des premières magnaneries, qui existe toujours et abrite désormais un restaurant. Protectrice des arts et de la littérature, celle qui fut l’élève de Stendhal et de Mérimée a participé à la transformation de Paris en pleine révolution industrielle.

L’Impératrice Eugénie entourée de ses dames d’honneur (1855) – Franz-Xavier Winterhalter

Perspectives

Depuis octobre 2014, le Jardin d’Acclimatation accompagne la Fondation Louis Vuitton en accueillant dans ses allées, pour une promenade ou un déjeuner, les centaines de milliers d’amateurs d’art contemporain que le bâtiment conçu par Frank Gehry attire. Jouant sur les effets de la lumière, le grand Miroir Vert, immense pelouse du Parc et sa fontaine sèche se reflètent dans les voiles de verre de la Fondation comme un symbole de la complémentarité entre culture et nature, entre un musée d’exception et un parc de tradition.

Chiffres clés

  • 70 Millions d’Euros pour rénover le Jardin d’Acclimatation
  • 42 manèges et attractions
  • 18 hectares de pelouses, prairies et promenades

Jardin d’Acclimatation sur les médias sociaux

Découvrez les autres Maisons - Autres activités