Louis Vuitton célèbre ses liens uniques avec le Japon avec l’ouverture de son nouveau flagship à Osaka

Mode & Maroquinerie

·

Le 1er février dernier, Louis Vuitton a inauguré un nouveau magasin au Japon, Maison Louis Vuitton Osaka Midosuji. Réalisé en collaboration avec les architectes Jun Aoki et Peter Marino, le lieu accueille le tout premier café de la Maison, le Café V, ainsi que son premier restaurant, Sugalabo V, aux influences franco-japonaises. Une belle manière pour Louis Vuitton de réaffirmer les liens forts qui l’unissent à l’archipel nippon.

Présent au Japon depuis l’ouverture de son premier magasin à Tokyo en 1918, Louis Vuitton et le pays du soleil levant ont toujours partagé les mêmes valeurs : un respect des traditions conjugué à une grande modernité. Maison Osaka Midosuji atteste une nouvelle fois de cette relation si particulière. Imaginée par l’architecte japonais Jun Aoki, collaborateur de longue date de Louis Vuitton, la structure invite à prendre le large. Elle évoque les voiles ondoyantes des navires traditionnels Higaki-Kaisen et rend ainsi hommage à l’esprit marin d’Osaka.

© Louis Vuitton

Conçu pour être un véritable puits de lumière naturelle, le bâtiment s’ouvre sur la ville et s’inscrit au cœur de son effervescence si particulière. L’intérieur du magasin, dessiné par l’architecte américain Peter Marino, prolonge le dialogue entre Louis Vuitton et le Japon. Sur quatre étages, le style qui fait la renommée des boutiques du malletier à travers le monde s’accorde avec harmonie aux matériaux séculaires japonais, comme les boiseries et les origamis en papier washi. Par un subtil jeu de contrastes, salons intimistes et halls monumentaux se succèdent avec fluidité.

© Louis Vuitton

Ces multiples espaces sont aussi l’occasion de rappeler l’importance que Louis Vuitton attache à la promotion des arts. Vingt œuvres d’art contemporain, spécialement sélectionnées par Peter Marino, côtoient des malles Louis Vuitton d’origine, dans un dialogue entre tradition et modernité cher à la maison. Ainsi, les tableaux de Vik Muniz, Polly Apfelbaum ou Kimiko Fujimara irradient l’allure épurée du lieu de leurs couleurs chatoyantes.

© Louis Vuitton

Mue par une volonté constante d’innover, la Maison Louis Vuitton a ouvert son premier café et son premier restaurant au dernier étage de son nouveau magasin japonais. D’un côté, le Café V s’étend sur une vaste terrasse, un bar et un « Salon Cocoon » exclusif. De l’autre, à l’abris des regards, le restaurant Sugalabo V propose une expérience unique aux clients. Ces deux lieux sont le fruit d’une collaboration avec le chef japonais Yasuke Suga. Ancien protégé de Joël Robuchon, le cuisinier a vu son restaurant tokyoïte Sugalabo être sacré meilleur restaurant du monde par La Liste en 2019. À Maison Osaka Midosuji, Yasuke Suga propose une cuisine mêlant inspirations françaises et japonaises, toute en mettant en valeur la grande diversité des produits nippons.

© Louis Vuitton