Lutte contre la contrefaçon : LVMH distingué lors de la Journée mondiale anti-contrefaçon

A l’occasion de la 22ème Journée mondiale anti-contrefaçon, le département Protection des marchés du groupe LVMH a reçu le prix de la meilleure équipe (catégorie Entreprise) pour ses résultats dans la lutte contre la contrefaçon. Cette récompense a été décernée par John Anderson, Président du Groupement global anti-Contrefaçon (GACG), sous l’autorité de Gérald Darmanin, Ministre du Budget et des Comptes Publics, et en présence de Rodolphe Gintz, Directeur général des Douanes et des droits indirects, et de Christian Peugeot et Delphine Sarfati-Sobreira, représentant l’Union des Fabricants (Unifab).

John Anderson a salué, devant plusieurs parlementaires, collaborateurs du Groupe et représentants de grandes entreprises américaines, européennes et françaises, la mise en œuvre par LVMH de solutions innovantes et créatives pour faire face au fléau de la contrefaçon, phénomène aux conséquences sociales et économiques graves et en pleine expansion, notamment sur les réseaux sociaux.

La protection des marques et des créations des Maisons du Groupe est indispensable, dans les mondes physique et numérique. La reconnaissance de l’engagement de ses collaborateurs témoigne de la détermination de LVMH à mettre tous les moyens en œuvre pour assurer la protection de ses clients, de ses innovations et de ses savoir-faire, qui sont au cœur de l’ADN du Groupe.

Toni Belloni, Directeur Général Délégué du groupe LVMH, déclare : « LVMH est fier de recevoir cette distinction qui récompense un travail méticuleux et de chaque instant de notre département Protection des marchés. Leur action au quotidien est essentielle pour sauvegarder nos savoir-faire et notre créativité tout en garantissant en permanence à nos clients les meilleurs biens et expériences. Ce prix nous encourage également à poursuivre nos efforts et à développer de nouvelles innovations pour lutter contre ce fléau mondial ».

La Startup 3DLOOK remporte la troisième édition du « LVMH Innovation Award », organisée dans le cadre de Viva Technology 2019

Lors de la deuxième journée de Viva Technology, Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH, et Ian Rogers, Chief Digital Officer du Groupe, ont remis le « LVMH Innovation Award » à la startup 3DLOOK, spécialisée dans le développement de technologies de scan corporel mobiles destinées notamment à la vente au détail de vêtements.

Lancé avec succès en 2017, le LVMH Innovation Award a été remis ce vendredi 17 mai, moment fort de Viva Technology, devant un public composé de collaborateurs du Groupe, de startups et de participants à VivaTech. 30 startups finalistes, dont 63 % venues de l’international, avaient préalablement été sélectionnées par le groupe LVMH parmi des centaines de candidatures pour concourir à ce prix et présenter leurs innovations au sein du Pavillon LVMH.

Cette année, le thème choisi par le Groupe pour animer le Pavillon LVMH était « Crafting the Customer Experience of Tomorrow » (« Façonner l’expérience client de demain »). Aux côtés des 24 Maisons du Groupe, les 30 startups finalistes, présentent ainsi pendant toute la durée de l’événement leurs solutions en matière d’expérience client, chacune répondant à l’une des huit problématiques du parcours client identifiées par LVMH.

Temps fort de Viva Technology, le LVMH Innovation Award a été créé pour identifier les startups et soutenir activement leur développement mais également pour encourager des échanges vertueux entre les Maisons de LVMH et les startups lauréates, au terme de trois jours de sessions de présentation. Une démarche en adéquation avec les valeurs de créativité et d’innovation, d’excellence et d’esprit entrepreneurial chères au Groupe.

« Cette année, sur les centaines de candidatures que nous avons reçues, la grande majorité provenait de l’international. Cet engouement témoigne du succès de ce prix qui offre une exposition exceptionnelle à des startups encore jeunes, au cœur de l’un des principaux rendez-vous mondiaux de l’innovation. L’ambition de LVMH est ainsi de créer l’expérience client de demain la plus exemplaire grâce aux synergies entre nos Maisons et les finalistes du LVMH Innovation Award, » a commenté Ian Rogers, Chief Digital Officer du groupe LVMH.

3DLOOK a été fondée par Vadim Rogovskiy, Alex Arapov et Ivan Makeev en 2016 au cœur de la Silicon Valley quand ils ont découvert qu’ils pouvaient mesurer un corps humain avec l’aide d’un smartphone. La technologie développée par 3DLOOK garantit que les vêtements achetés correspondront parfaitement aux mesures des clients. Première entreprise à avoir réussi à mettre au point une technologie permettant de capturer les mesures du corps humain à partir seulement de deux photos, elle propose à ses clients – marques, détaillants et entreprises de e-commerce – des technologies de scan corporel mobiles leur permettant d’offrir, sur tous leurs canaux, des expériences client hyper personnalisées.

À la clé pour 3DLOOK, un accompagnement personnalisé dans son développement par le groupe LVMH pendant un an au sein de La Maison des Startups à Station F.

« C’est un immense honneur de remporter ce prix et d’être ainsi reconnu par LVMH. Ce sera pour nous une incroyable opportunité de nouer des partenariats avec les Maisons du Groupe et ainsi relever les challenges à venir », a déclaré Vadim Rogovskiy.

Cinq startups, dont 3DLOOK, ont eu l’opportunité de présenter leurs innovations sur scène pendant la remise de l’Innovation Award :

  • 3DLook (États-Unis) met au point des technologies de scan corporel mobiles destinées entre autres à la vente au détail de vêtements. L’application est capable de mesurer la taille et les mensurations du client à partir de deux photos, sur n’importe quel fond, pour les achats en ligne ou en boutique.
  • DigitalGenius (Royaume-Uni) permet au service client d’être géré de manière automatique : les conversations sont comprises et les processus répétitifs automatisés.
  • Euveka (France) propose un mannequin connecté qui révolutionne le processus de prototypage et de conception des vêtements. La solution s’adapte autant que possible à l’évolution du corps humain.
  • Evrythng (Royaume-Uni) est une plateforme de produits connectés qui donne une identité numérique aux objets physiques.
  • Slyce (États-Unis) est une technologie de recherche visuelle et de reconnaissance d’images destinée aux détaillants et aux marques. Elle permet aux utilisateurs d’identifier un objet lorsqu’ils le voient.

Nominations au sein du Conseil d’administration de LVMH

Le groupe LVMH proposera, lors de sa prochaine Assemblée Générale qui se tiendra le 18 avril 2019, la nomination d’une nouvelle administratrice, Iris Knobloch, et d’un nouveau censeur, Yann Arthus-Bertrand.

La candidature d’Iris Knobloch fait suite à la décision de Madame Bernadette Chirac, qui après avoir siégé neuf années au Conseil d’administration de LVMH, a fait part de son intention de mettre un terme à ses fonctions d’administrateur. Bernard Arnault remercie chaleureusement Bernadette Chirac pour sa contribution aux travaux du Conseil et pour avoir accompagné le Groupe tout au long de ces années.

Juriste de formation, Iris Knobloch a commencé sa carrière comme avocate dans plusieurs cabinets en Allemagne et aux Etats-Unis.  Elle a ensuite exercé diverses fonctions commerciales et marketing au sein de Warner Bros et a également été en charge des relations institutionnelles et de la politique stratégique de Time Warner Europe. Depuis 2006, Iris Knobloch est Présidente de Warner Bros. Entertainment France.

Parallèlement, le Conseil a décidé de proposer à l’Assemblée Générale la nomination de Yann Arthus-Bertrand en qualité de censeur.

Yann Arthus-Bertrand, photographe et réalisateur de renom, s’est très tôt engagé en faveur de l’environnement à travers son travail artistique. En 2005, il crée la Fondation Good Planet, reconnue d’utilité publique, qu’il préside toujours, dont l’objectif est de placer l’écologie et l’humanisme au cœur des consciences. Outre ses actions de sensibilisation du public et des jeunes en particulier, sa fondation soutient de nombreux programmes visant notamment à lutter contre le réchauffement climatique et la déforestation ainsi qu’à protéger les océans.

Yann Arthus-Bertrand a d’ores et déjà indiqué souhaiter affecter à la Fondation Good Planet les jetons de présence qu’il recevra au titre de son mandat.

Par leurs expériences et leurs engagements respectifs, Iris Knobloch et Yann Arthus-Bertrand viendront enrichir les travaux du Conseil d’administration de LVMH auquel ils apporteront, outre leurs compétences propres, une sensibilité renouvelée aux questions environnementales et sociétales.

LVMH lance le tout premier standard d’approvisionnement responsable des cuirs de crocodiliens, et le déploie dans trois fermes pilotes

Dans le cadre d’une démarche globale sur les conditions d’élevage et de bientraitance des animaux, LVMH se positionne à l’avant-garde de la réglementation d’approvisionnement des cuirs crocodiliens en lançant un standard inédit. Ces nouveaux critères ont été développés et validés par un comité d’experts techniques, incluant l’organisme indépendant NSF International. La nouvelle certification a déjà été attribuée à trois fermes fournissant Heng Long, tannerie détenue à 100 % par LVMH et basée à Singapour. Elle vient renforcer l’exigence de traçabilité déjà assurée par la tannerie. Une vingtaine de fermes fournissant Heng Long en Australie, en Zambie, au Zimbabwe, au Kenya, aux Philippines et aux Etats-Unis seront certifiées avant fin 2020. 

« LVMH a décidé de poser un nouveau cadre de référence en lançant un standard inédit pour l’industrie, dont les règles nous paraissaient jusqu’à présent insuffisantes », souligne Jean Baptiste Voisin, Directeur de la stratégie du Groupe et membre du Comité Exécutif LVMH.

Ce dernier repose sur 4 piliers :

  • la préservation de l’espèce et le respect des communautés locales ;
  • le bien-être animal tout au long des étapes de vie des animaux ;
  • les conditions de travail des hommes et femmes au sein des fermes ;
  • la protection de l’environnement.

Afin de maîtriser toute la chaîne d’approvisionnement des cuirs crocodiliens, une première démarche importante a été initiée par le Groupe en 2011 avec l’acquisition de Heng Long, une tannerie de cuirs de crocodile de première qualité.

Heng Long est la première et unique tannerie de cuirs exotiques certifiée Leather Working Group (LWG) au monde depuis 2017 pour son respect de l’environnement et les conditions de travail de ses équipes. Elle est reconnue et appréciée par les plus grands groupes mondiaux de luxe et fournit les Maisons du Groupe ainsi que d’autres acteurs du secteur.

Depuis six ans, la tannerie œuvre main dans la main avec ses fermes partenaires, ainsi qu’avec des experts scientifiques et vétérinaires pour améliorer les conditions d’élevage des crocodiliens. Les résultats des projets de recherches menés ainsi que les textes du Crocodile Specialist Group de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) ont servi de fondements au nouveau standard LVMH. Le protocole d’audit a été créé par un comité d’experts reconnus dans le monde entier, incluant NSF International, qui a mené et facilité le processus grâce à son expertise dans le développement de conditions d’élevage d’animaux.

Trois premières fermes approvisionnant Heng Long dans le monde ont déjà obtenu la certification par NSF International. Le Groupe s’engage à faire certifier selon ce standard d’ici à fin 2020 la totalité des fermes fournissant Heng Long.

LVMH garantit ainsi le respect du bien-être animal dans ces fermes (manipulation, intervention d’un vétérinaire sur le site, qualité de l’espace de vie et de l’alimentation), au-delà de la traçabilité à la ferme de 100 % des peaux, déjà en place.

Cette certification fait partie d’une politique ambitieuse globale du Groupe concernant l’ensemble des approvisionnements animaux qui sera dévoilée courant 2019, et viendra compléter le programme LIFE (LVMH Initiatives For the Environment).

Deux ans après sa création, le Fonds carbone LVMH atteint son objectif pour 2018 avec 112 projets financés

Le Fonds carbone LVMH a atteint son objectif pour l’année 2018 avec le financement à hauteur de 11,3 millions d’euros de 112 projets de maîtrise et de réduction des émissions de CO2. Ce résultat, rendu possible grâce à la forte implication des Maisons du Groupe, est d’autant plus notable que LVMH a décidé de doubler en 2018 le prix carbone par tonne de CO2   émise, de 15 à 30 euros, comme s’y était engagé Bernard Arnault en septembre 2017. En augmentant mécaniquement le montant des contributions carbone de chaque Maison, le Groupe témoigne ainsi de sa volonté d’accélérer son action pour réduire les émissions de C02.

Le groupe LVMH se félicite de l’engagement de ses Maisons et de leurs équipes dans la lutte contre le changement climatique. En 2018, les 112 projets déployés (contre 64 en 2017) ont permis d’éviter l’émission de près de 2 500 tonnes de CO2 équivalent par an (sur la durée de vie des équipements installés cette année) ; soit l’équivalent des émissions annuelles de 1 600 ménages européens*.

Créé en 2016, le Fonds carbone LVMH s’inscrit dans la politique environnementale LIFE** 2020 du Groupe, dont l’un des objectifs est la réduction de 25 % de ses émissions de CO2 d’ici 2020. LVMH s’inscrit ainsi dans la trajectoire 2°C fixée à l’occasion de la COP21 à Paris pour lutter contre le changement climatique. Annuellement, la contribution de chaque Maison du Groupe est calculée en multipliant les émissions de gaz à effet de serre issues de ses activités par le prix carbone fixé par LVMH. Le montant ainsi obtenu doit être investi l’année suivante dans des projets éligibles visant à diminuer ces émissions.

* Source : Chiffres clés du CO2 2016

**LIFE: LVMH Initiatives For the Environment

« La réussite du Fonds carbone témoigne, une nouvelle fois, de l’engagement majeur et décisif de la direction du groupe LVMH et de l’ensemble des équipes pour l’environnement et le climat. La démarche environnementale LIFE est une priorité pour nous et nos collaborateurs. Nous les remercions de leur implication et comptons sur eux pour atteindre l’ensemble de nos objectifs environnementaux en 2020 », a déclaré Antonio Belloni, Directeur général délégué LVMH.

Chiffres clés :

112 projets portés en 2018 (contre 64 en 2017) représentant 11,3 millions d’euros :

  • 55 % des projets concernent nos boutiques ;
  • 43 % des projets concernent nos sites industriels et logistiques ;
  • 2 % des projets concernent les sièges.

Les investissements ont lieu sur l’ensemble des territoires où le Groupe est implanté :

  • 29 % en France
  • 34 % en Europe (hors France)
  • 15 % en Asie
  • 6 % au Japon
  • 16 % aux Etats-Unis

Les périmètres couverts par ces projets sont :

  • 80 % des projets concernent l’efficacité énergétique : relamping LED, isolation des bâtiments, renouvellement de systèmes de climatisation ou chaudières plus performants, outils de suivi des consommations d’énergie ;
  • 13 % des projets permettent la production d’énergie renouvelable ;
  • 6 % des projets concernent d’autres actions (par exemple : l’achat de tracteurs électriques) ;
  • 1 % des projets concerne le recrutement d’un responsable énergie (nouveauté en 2018) dont le rôle est de suivre et réduire les consommations d’énergies.

28 Maisons sont activement engagées dans cette démarche : Acqua di Parma, Belvedere, Benefit, Berluti, Bulgari, Celine, Chandon India, Christian Dior Couture, DFS, Fendi, Fred, Fresh, Givenchy, Glenmorangie, Guerlain, Hennessy, Hublot, Le Bon Marché, Loewe, Loro Piana, Louis Vuitton, LVMH Fragrances Brands, MHCS, Parfums Christian Dior, Royal Van Lent, Sephora, TAG Heuer, Zenith.

LVMH lance la quatrième édition des Journées Particulières

Version PDF

La quatrième édition des Journées Particulières de LVMH, événement créé en 2011 sous l’impulsion d’Antoine Arnault, aura lieu les 12, 13 et 14 octobre 2018. Cet événement, unique par son ampleur et son contenu, prend cette année une dimension nouvelle : avec 56 de ses Maisons ouvertes au public, le Groupe proposera de découvrir 76 lieux d’exception – dont 38 inédits – situés sur quatre continents. La programmation imaginée autour des 5 sens mettra en valeur les savoir-faire et la créativité des artisans et le patrimoine architectural et culturel des Maisons du Groupe. Pour soutenir cet évènement généreux et ouvert où l’exceptionnel s’offre à tous, LVMH lance une campagne qui invite le public à pousser la porte de ses Maisons, et enrichira l’expérience en amont et au-delà de l’événement par des contenus digitaux et interactifs.

Le principe des Journées Particulières reste intangible : donner la possibilité à un public large et diversifié de découvrir, de l’intérieur, ce qui fait l’identité des Maisons du groupe LVMH, souvent séculaires. Chaque lieu propose un parcours de visite unique et original, pensé par la Maison hôte. Pour cette quatrième édition, l’accent sera donné aux expériences, à l’interaction et aux surprises, ainsi qu’aux rencontres entre le public et les artisans et créatifs du Groupe.

“Conçues pour incarner la générosité et l’énergie de nos Maisons, les Journées Particulières font écho à l’esprit de transmission qui anime le groupe LVMH : faire découvrir, de l’intérieur, la diversité de notre patrimoine, la richesse de nos savoir-faire et la force de nos innovations. Cet événement sans équivalent a engagé chaque fois un nombre croissant de Maisons, de talents et de visiteurs jusqu’à devenir, à l’occasion de cette 4e édition, une célébration véritablement mondiale des métiers d’artisanat”, a déclaré Antoine Arnault, Directeur général de Berluti, Président de Loro Piana, Fondateur des Journées Particulières.

Les Journées Particulières ouvrent cette année leurs portes sur quatre continents, avec 23 Maisons participant pour la première fois, comme Cloudy Bay en Nouvelle-Zélande, Cape Mentelle en Australie, Terrazas de Los Andes en Argentine, Royal Van Lent / Feadship aux Pays-Bas, Benefit Cosmetics à San Francisco, Newton dans la Napa Valley, Sephora aux Etats-Unis et en Europe, Cova à Milan, Les Tanneries Roux à Romans-sur-Isère, ou encore RIMOWA à Cologne et le T Fondaco dei Tedeschi by DFS à Venise. L’ouverture de ces lieux inédits témoigne de l’ampleur internationale croissante des Journées Particulières et du groupe LVMH.

Seront également ouverts les lieux emblématiques des éditions précédentes, comme par exemple les domaines de Champagne et de Cognac, les vignobles de Château Cheval Blanc et du Clos des Lambrays, les salons des grandes Maisons parisiennes (Dior, Guerlain, Chaumet, Givenchy…), ou les trésors de la mode et de la joaillerie italiennes (Fendi, Pucci, Bvlgari…).

Certaines Maisons participant depuis la première édition ouvriront en octobre de nouveaux lieux. Le public pourra ainsi visiter les Fontaines Parfumées de Grasse (Maison du Parfum commune à Parfums Christian Dior et Louis Vuitton), l’atelier de prototypage de Louis Vuitton au cœur de Paris ainsi que son atelier de Ducey en Normandie, ou encore tenter de réserver une visite exclusive de la Colle Noire à Montauroux, dernière demeure de Monsieur Christian Dior.

La campagne de communication internationale – déployée en digital, en presse, et en affichage – en soutien des quatrièmes Journées Particulières poursuit deux objectifs : susciter l’envie d’en savoir plus et prolonger l’expérience de l’événement. Avec un langage visuel fort jouant sur la métaphore de la serrure, la campagne invite le public à pénétrer dans les coulisses des Maisons et à en découvrir les secrets. Soutenue par un dispositif digital, elle offrira une plongée progressive au sein des Maisons du Groupe sur les réseaux sociaux et via l’inscription à une newsletter ouverte dès le 21 juin. Le public pourra ensuite créer son profil en ligne dès le 13 septembre en prévision des pré-inscriptions des 24 et 30 septembre. Si l’événement reste ouvert à tous, ces dernières permettront aux plus chanceux d’obtenir un billet coupe-file valable pour une personne et jusqu’à 3 accompagnants. Dans le but d’enrichir l’expérience, le Groupe a souhaité donner une forte dimension digitale aux Journées Particulières, en amont, pendant et en aval de l’événement avec le développement de contenus digitaux attractifs diffusés via son site Internet dédié et les réseaux sociaux de LVMH.

Parmi ces contenus inédits, LVMH plongera le public encore plus profondément dans les univers variés de ses Maisons en l’invitant à des promenades sonores avec sa collection exclusive de podcasts, « Confidences Particulières ». Dès septembre, les enregistrements emmèneront le visiteur à la rencontre des créateurs et artisans des Maisons de LVMH qui perpétuent, cultivent, revisitent et transcendent l’héritage d’exception du Groupe à travers leur création et leur contribution. C’est par le biais de ces contenus immersifs et expérientiels que LVMH fera également entrer le public dans les coulisses d’un savoir-faire d’exception.

“Chaque jour au sein de LVMH, les talents de nos Maisons font la différence en incarnant les valeurs d’excellence, d’esprit d’entreprendre, de créativité & d’innovation, qui ont fondé le succès du Groupe. Les Journées Particulières sont un événement unique. Elles permettent la rencontre de ces talents avec le public, et mettent en lumière l’amour de leurs métiers ainsi que la passion créative qui les anime”, a déclaré Bernard Arnault, Président-directeur général du Groupe.

Cet événement a reçu le label de l’Année Européenne du Patrimoine Culture 2018.

En savoir plus : www.lesjourneesparticulieres.fr

Chiffres clés :

  • 56 Maisons participantes sur 4 continents (13 pays)
  • 76 lieux ouverts
  • 3 000 collaborateurs et artisans mobilisés pendant 3 jours
  • 6 secteurs d’activité représentés : Vins & Spiritueux, Mode & Maroquinerie, Parfums & Cosmétiques, Montres & Joaillerie, Distribution Sélective, et autres activités

Prochains rendez-vous :

  • 21 juin :
    • Lancement de la campagne de publicité
    • Lancement du site www.lesjourneesparticulieres.fr
    • Inscription à la newsletter des journées particulières pour partir à la découverte des lieux qui ouvriront leurs portes en octobre
  • 13 septembre :
  • 24 et 30 septembre :
    • Deux vagues de pré-inscriptions pour tenter d’obtenir un billet coupe-file valable pour 1 personne et jusqu’à 3 accompagnants
  • 12, 13 et 14 octobre :
    • Rendez-vous dans l’ensemble des Maisons participantes dans le monde

La startup OYST, vainqueur de la deuxième édition du « LVMH Innovation Award » organisée à l’occasion de Viva Technology 2018

A l’occasion de la deuxième journée du salon Viva Technology, Bernard Arnault, Président-directeur Général du groupe LVMH, et Alexandre Arnault, CEO de Rimowa, ont remis le prix du « LVMH Innovation Award » à la startup française Oyst, spécialiste du e-commerce.

Vendredi 25 mai a eu lieu la deuxième édition du LVMH Innovation Award, au cœur du salon Viva Technology organisé par Les Echos et Publicis, le rendez-vous annuel dédié à la transformation digitale. Venues du monde entier, 30 startups finalistes avaient préalablement été sélectionnées parmi plus de 800 candidatures pour rejoindre le Luxury Lab LVMH et concourir au « LVMH Innovation Award ».

Créé en 2017 par le groupe LVMH, ce prix ambitionne de faire émerger les idées neuves au sein du secteur du commerce et du luxe, et de découvrir, soutenir et identifier les meilleures startups dont les innovations font écho aux problématiques du groupe LVMH. La startup lauréate aura ainsi l’occasion d’être incubée au sein de La Maison des Startups de LVMH au sein de Station F, et de bénéficier de l’accompagnement du Groupe et de ses Maisons pendant une année.

« Cette année, nous avons reçu 820 candidatures sur la plateforme d’inscription en ligne LVMH, contre 500 lors de la première édition. Cet engouement témoigne de l’intérêt des startups à participer à un concours qui leur offre une visibilité accrue et des opportunités de collaborations uniques. A travers ce prix, nous souhaitons réaffirmer les valeurs de créativité, d’innovation, d’excellence et d’entrepreneuriat qui sont les piliers du groupe LVMH. » explique Ian Rogers, Chief Digital Officer de LVMH.

 

La startup Oyst, co-fondée en janvier 2016 par Julien Foussard et Quentin Vigneau, répond à une problématique importante et de plus en plus récurrente du secteur du retail : le taux de conversion. Oyst est en effet partie du constat que le taux de conversion dans le secteur du e-commerce était beaucoup trop bas en comparaison à celui des boutiques physiques (environ 2% contre 55%), en raison notamment de la complexité des parcours d’achat imposés aux utilisateurs. Julien Foussard a donc eu l’idée de réduire les 8 étapes communément proposées au client pour finaliser son achat en ligne, à une seule grâce à un bouton de commande accessible en un clic, sur toutes les pages des sites e-commerçants, sans avoir à saisir systématiquement un identifiant.

« Nous partageons des valeurs communes avec LVMH, notamment en ce qui concerne l’obsession de l’expérience client. Chez Oyst, nous avons à cœur d’anticiper le shopping de demain et cherchons à construire l’expérience d’achat la plus simple et fluide. Nous sommes fiers et heureux de collaborer avec le groupe LVMH qui va nous permettre d’asseoir notre légitimité au sein de notre marché et, nous l’espérons, de nous développer à l’étranger » déclare Julien Foussard, co-fondateur de la startup Oyst.

Deux mentions spéciales ont également été attribuées aux startups VeChain, qui développe un écosystème blockchain de mise en commun d’informations pour que chacun puisse vérifier l’authenticité d’un produit, et Kronos Care, qui réinvente l’expérience post-achat avec sa solution omnicanale destinée aux marques et retailers.

Cérémonie de clôture du INSIDE LVMH Program

> Version PDF

A l’issue d’un programme digital de quatre mois, 50 équipes composées de 200 étudiants – représentant les 50 meilleures universités européennes – ont été sélectionnées pour leurs idées innovantes sur « l’expérience du luxe de demain ». Ces derniers ont eu l’opportunité unique de confronter leur vision du futur du luxe à celle des membres du Top Management du Groupe lors d’une cérémonie de clôture du programme qui a eu lieu le 3 mai. Lors de cet événement, trois équipes ont été récompensées pour leurs idées disruptives. Au total, grâce au programme « INSIDE LVMH », 4 448 étudiants dans six pays européens se sont approprié les enjeux de l’industrie du luxe et de ses métiers.

Lancé en janvier 2018, le « INSIDE LVMH Program » avait pour ambition de permettre au Groupe de découvrir une nouvelle génération de talents internationaux, créative, innovante et entrepreneuriale, en écho aux valeurs portées par LVMH.

La cérémonie de clôture de ce programme de grande ampleur s’est tenue au siège de LVMH à Paris, en présence de Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH et de 50 membres du Top Management du Groupe dont des présidents de Maisons et membres du Comité Exécutif de LVMH.

L’originalité du dispositif repose sur l’enrichissement mutuel des idées des représentants de la génération Millenials et des Top Managers du Groupe, autour de la thématique de l’expérience du luxe de demain. Ces échanges et regards croisés ont notamment permis aux étudiants d’approfondir et de challenger leurs réflexions.

Les 200 étudiants présents avaient été sélectionnés suite à un vote attribué en amont de l’événement par la communauté INSIDE LVMH du Groupe, aux professeurs-ambassadeurs du programme et aux étudiants des écoles participantes. A cette note globale est venue s’ajouter le vote des membres du Top Management du Groupe pour récompenser les idées les plus en phase avec les valeurs de LVMH – créativité et innovation, excellence, et esprit entrepreneurial.

Les trois équipes gagnantes ont eu l’opportunité de présenter leurs idées sur scène devant un public de 300 personnes, en présence des 50 professeurs-ambassadeurs du programme, associés à sa création dès octobre 2017.

Equipes récompensées :
1er prix :        Institut Français de la Mode – France
Our moments, Luxury Beyond One Lifetime
2ème prix :     ESADE Ramon Llull University- Espagne
3D Home Wardrobe
3ème prix :     Berluteam (équipe interne de stagiaires Berluti) – France
U-BERLUTI, when luxury walks by your side

Afin de continuer l’échange, et en écho à l’invitation reçue par les étudiants pour visiter le Luxury Lab de LVMH au salon Viva Technology en mai, l’événement s’est achevé par un forum d’innovations. Des collaborateurs et équipes RH ont ainsi permis aux participants de découvrir les dernières nouveautés de leurs Maisons et de discuter d’opportunités de postes.

« Chez LVMH, nous sommes convaincus que les talents font la différence et que l’innovation prend corps dans la confrontation constructive des points de vue. C’est pourquoi nous sommes ravis d’accueillir à Paris aujourd’hui – dans le cadre de notre programme INSIDE LVMH – une nouvelle génération de talents internationaux afin de partager leur vision de l’expérience du luxe de demain avec les membres de notre top management. Ces échanges d’idées et ce parcours de découverte sont mutuellement bénéfiques et conduiront, nous l’espérons, ces talents à rejoindre notre écosystème unique de 70 Maisons. Nous recrutons en effet 7 500 jeunes diplômés et stagiaires par an dans le monde », souligne Chantal Gaemperle, Directeur des Ressources Humaines et Synergies du groupe LVMH.

Le groupe LVMH inaugure la Manifattura Thélios, nouveau site de production italien dédié à la lunetterie

> Version PDF

Moins d’un an après la création de Thélios, joint-venture entre LVMH et Marcolin, la Manifattura Thélios a été inaugurée le 24 avril à Longarone en Italie, ville réputée pour son savoir-faire lunettier. Ce nouveau lieu est consacré à la production de lunettes pour les Maisons du groupe LVMH.

Toni Belloni, Directeur Général Délégué du groupe LVMH, Jean Baptiste Voisin, Directeur de la Stratégie du groupe LVMH, et Giovanni Zoppas, Président-directeur Général de Thélios, ont officiellement ouvert ce bâtiment clé pour le Groupe, pensé comme un lieu d’excellence pour le secteur de la lunette.

Lancée en 2017, Thélios est une co-entreprise regroupant les expertises de LVMH et Marcolin, deux groupes réunis autour d’une même ambition pour le futur de la lunetterie. Elle emploie 245 personnes à travers le monde, dont 100 au sein de sa Manifattura.

Grâce à l’alliance de technologies de pointe et de savoir-faire uniques, la Manifattura Thélios constitue un outil de production complet et adaptable qui permet un contrôle du produit dans son intégralité, du brief créatif initial au design 3D, à la production finale en passant par le prototypage.

« L’Italie est un pays stratégique pour le groupe LVMH. La Manifattura Thélios est la preuve de l’investissement fort du Groupe en faveur du patrimoine économique italien et de son développement. » déclare Toni Belloni, Directeur Général Délégué du groupe LVMH

« Avec la Manifattura Thélios, nous souhaitons nous projeter vers l’avenir tout en valorisant un savoir-faire hérité de longue date. Ce projet rassemble notre goût pour les produits de haute qualité et le respect d’un héritage culturel essentiel pour la région. » affirme Giovanni Zoppas, Président-directeur Général de Thélios

Pour la conception de ce nouvel édifice, Thélios a choisi le cabinet Designgroup Architetti Associati, qui a élaboré cette Manifattura autour de panneaux en corten et différentes baies vitrées offrant un cadre de travail idéal et innovant sur 8 000 m². Le lieu a également été pensé comme durable et éco-responsable, avec notamment 2 300 panneaux solaires installés sur son toit.

Thélios collabore d’ores et déjà avec les Maisons Celine, Loewe et FRED.

Le groupe LVMH lance un programme d’accélération chez Station F pour accueillir chaque année 50 startups internationales et contribuer à son innovation dans le luxe

Version PDF

Le groupe LVMH annonce la mise en place d’un programme d’accélération au sein de STATION F pour accueillir chaque année 50 startups internationales. Le projet s’inscrit dans une logique de co-conception entre les Maisons du Groupe et les startups, pour inventer de nouveaux services et produits innovants sur le marché. 89 postes de travail seront mis à la disposition des startups hébergées sur l’espace LVMH de 220 m2. En installant La Maison des Startups dans le plus grand incubateur de startups au monde, le Groupe réaffirme ainsi ses valeurs d’innovation, d’esprit entrepreneurial et d’excellence, piliers qui fondent sa réussite.

Avec pour objectif d’accélérer la collaboration entre ses Maisons et les startups liées au secteur du luxe, La Maison des Startups offre aux entrepreneurs un point d’entrée de premier plan dans l’écosystème unique des 70 Maisons du Groupe. La spécificité du programme est d’être multisectoriel, en regroupant des entrepreneurs dont les innovations sont applicables aux secteurs des Vins & Spiritueux, de la Mode & Maroquinerie, des Parfums & Cosmétiques, des Montres & Joaillerie, ainsi que de la Distribution Sélective.

Doté de 89 postes de travail, le programme LVMH à STATION F a pour ambition d’accueillir 50 startups internationales à l’année, en deux promotions de 6 mois, la première ayant fait son entrée dans le lieu en novembre 2017.

Les startups intégrées au programme sont issues, pour plus de la moitié d’entre elles, de l’événement Viva Technology qui a permis au Groupe d’accueillir plus de 80 startups sur son stand, en 2016 et 2017, notamment dans le cadre de l’Innovation Award de LVMH. Presque toutes travaillent déjà avec des Maisons du Groupe (Moët Hennessy, Dior, Louis Vuitton, Sephora etc.). Enfin, quelques collaborateurs de LVMH, gagnants de différentes éditions de l’initiative « DARE LVMH » dédiée au développement de l’intrapreneuriat dans le luxe, y sont également accueillis pour lancer leurs projets.

Au-delà d’un espace et d’un cadre de travail propices à l’innovation, le programme de LVMH à STATION F permet aux entrepreneurs de bénéficier de coaching individualisé, et d’un accompagnement par des experts du groupe LVMH. Des workshops sont également programmés pour permettre aux startups de se familiariser avec les enjeux du luxe, et des sessions de pitchs vont être organisées régulièrement pour leur présenter l’évolution de leurs innovations aux représentants des Maisons du Groupe. Enfin, des sessions de networking sont également prévues.

Ce nouveau projet s’inscrit dans une dynamique de soutien actif aux jeunes entreprises qui repose désormais sur quatre piliers :

· La détection et le sourcing des startups lors du salon Viva Technology dont le groupe est partenaire depuis 2016 avec son « Luxury Lab » ;

· L’ouverture à l’intrapreneuriat au travers de l’initiative interne DARE (Disrupt, Act, Risk to be an Entrepreneur) qui se situe au croisement de l’open innovation et du développement personnel et a permis en 6 mois à plus de 180 talents de transformer une idée en business plan, en suivant, en 3 jours, une méthodologie issue du monde des startups ;

· La collaboration entre les startups et les Maisons, qui permet de faire correspondre les besoins des Maisons avec les innovations proposées par les startups pour inventer de nouveaux produits et services ;

· L’accélération de la relation Maison-startup dans le cadre du nouveau programme lancé à STATION F, un véritable point de convergence de l’ensemble des initiatives mises en place par le Groupe et ses Maisons.

En offrant dans un lieu unique la capacité d’inventer et de créer des synergies entre différentes initiatives déjà bien ancrées au sein du Groupe, LVMH renforce son écosystème digital déjà robuste.

« Parce que l’innovation fait intimement partie de l’histoire de nos Maisons, souvent pluriséculaires, nous savons, peut-être mieux que d’autres, trouver avec les startups des modes de travail en commun dont nous bénéficions mutuellement » Bernard Arnault, Président-directeur général, LVMH

« LVMH considère l’innovation comme l’une de ses valeurs fondamentales depuis toujours. L’innovation est une obsession quotidienne chez LVMH, elle est cruciale au maintien de notre position de leader sur le long terme. Collaborer avec des startups nous permet de rester à l’affût des opportunités de business et des nouveaux modes de travail. Un écosystème de startups dynamique est nécessaire à la bonne santé de toute l’industrie. » Ian Rogers, Chief Digital Office, LVMH

« LVMH est, comme STATION F, un incubateur de talents. Nous sommes ravis que la collaboration entre les entrepreneurs du programme La Maison des Startups et les collaborateurs de nos Maisons puisse contribuer favorablement au développement des compétences de chacun. L’innovation naît de l’échange et des confrontations positives. » Chantal Gaemperle, Directeur des Ressources Humaines et Synergies, et membre du Comité Exécutif, LVMH

« Nous sommes ravis d’accueillir LVMH comme partenaire au sein du campus STATION F et nous sommes convaincus que leur expertise dans le secteur du luxe est la plus pertinente pour les start-ups qui souhaitent révolutionner cette industrie. » Xavier Niel, Fondateur de STATION F

« C’est un très beau défi qui attend tous les acteurs qui souhaitent à la fois renouveler l’industrie du luxe et la maintenir toujours au même niveau d’exigence qu’on connait, notamment en France – qui mieux que LVMH pour accompagner les start-up Luxe chez STATION F ? Nous sommes fiers de les compter comme partenaires » Roxanne Varza, Directrice de STATION F