Glenmorangie dévoile Bacalta, huitième chapitre de sa gamme Private Edition

Vins & Spiritueux

·

Huitième chapitre de sa collection Private Edition plusieurs fois primée, Glenmorangie Bacalta est le fruit d’un souvenir et offre une nouvelle complexité à la finale boisée rare. Vieilli dans d’anciens fûts, ce single malt résulte d’un processus d’extra maturation unique.

Glenmorangie Bacalta, dont le nom signifie « cuit au four » en gaélique écossais, est le huitième chapitre de la Private Edition, une gamme plusieurs fois primée de single malts rares, complexes et caractéristiques. L’inspiration pour cette édition limitée est née il y a plus de vingt ans, lors de la parution de Glenmorangie Madeira Finish, le premier whisky au monde à avoir vieilli dans des fûts ayant servi au vin de Madère. Très apprécié des connaisseurs, ce whisky est resté convoité et c’est sur ce souvenir que s’est basé le Dr Bill Lumsden, Directeur de la Distillerie, afin de produire Glenmorangie Bacalta.

Considérée comme experte en vieillissement, la distillerie a mis son savoir-faire au service de ce whisky en créant des fûts exclusivement destinés à son extra maturation. Fabriqués à partir de chêne, ils ont été grillés pour développer davantage de parfums, puis remplis de Malmsey, l’un des vins de Madère les plus doux, et séchés au soleil pendant deux ans. Lors de la dernière étape, les fûts ont été transférés en Ecosse pour être de nouveaux remplis, cette fois-ci avec du whisky Glenmorangie auparavant vieilli dans des tonneaux de bourbon.

Ce single malt a nécessité du temps, comme l’explique le Dr Bill Lumsden : « J’ai réalisé que cette ambition demandait du temps et de l’investissement, pour que chaque étape de l’extra maturation colle à nos aspirations, à l’instar de la haute couture ». Les experts reconnaîtront la chaleur qu’exhale Glenmorangie Bacalta ainsi que ses arômes généreux et sucrés où se mélangent les notes de fruits cuits et de miel.

Pour présenter ce single malt, la Distillerie a invité le 31 janvier dernier les amateurs de whisky à d’une dégustation virtuelle sur Google Hangout, suivie d’une session de questions/réponses en direct avec le Dr Bill Lumsden.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.