Bonne résistance de LVMH au premier semestre 2009 – Performance remarquable de Louis Vuitton – Gains de parts de marché

LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton, leader mondial des produits de luxe, enregistre au premier semestre 2009 des ventes de 7,8 milliards d’euros, en légère progression par rapport à la même période de 2008 malgré la crise économique et une base de comparaison élevée.

Le résultat opérationnel courant s’élève à 1 363 millions d’euros. Il est en hausse sensible dans les marques qui contrôlent leur distribution comme Louis Vuitton par exemple. Les marques distribuées par des tiers, en revanche, subissent le contrecoup du déstockage massif pratiqué par ces derniers. C’est notamment le cas dans les Vins et Spiritueux et les Montres et Joaillerie.

M. Bernard Arnault, PDG de LVMH, a déclaré : « Les résultats du premier semestre illustrent une fois de plus l’exceptionnel pouvoir d’attraction de nos marques et l’efficacité de notre stratégie, d’autant plus notable dans l’environnement de crise économique mondiale. LVMH témoigne ainsi d’une excellente capacité de résistance grâce à la puissance de ses marques, à la réactivité de son organisation et au talent de ses équipes. Louis Vuitton en particulier a réalisé un premier semestre remarquable, sans doute le meilleur de tout l’univers du luxe, avec une croissance à deux chiffres de ses ventes et une marge opérationnelle exceptionnelle. Conforté par la bonne résistance  du premier semestre, le Groupe aborde la seconde partie de l’année avec confiance et compte sur la créativité et la qualité de ses produits ainsi que sur l’efficacité de ses équipes qui mettent, notamment, en œuvre des mesures de réduction de coûts adaptées à la crise, pour poursuivre ses gains de parts de marché dans ses marchés historiques et dans les territoires émergents à fort potentiel.»

Le premier semestre 2009 a été marqué par :

• Une légère progression des ventes du Groupe malgré la crise,
• Un accroissement des parts de marché de l’ensemble de nos marques avec en particulier, une croissance à deux chiffres des ventes de Louis Vuitton, dont la rentabilité continue de se situer à un niveau exceptionnel,
• Un potentiel élevé confirmé dans les pays émergents qui représentent 30 % des ventes du Groupe,
• Un fort mouvement de déstockage chez les distributeurs dans les activités Vins et Spiritueux et Montres et Joaillerie,
• Une résistance remarquable de Parfums Christian Dior et de Guerlain, qui gagnent des parts de marché,
• Une progression de Sephora sur tous ses marchés,
• Une solidité financière confirmée avec un ratio d’endettement net sur capitaux propres de 32%,
• Une progression de 5 % de la capacité d’autofinancement.

En millions d'euros S1 2008 S1 2009 % variation
Ventes 7 799 7 811 + 0,2 %
Résultat opérationnel courant 1 541 1 363 - 12 %
Résultat net (part du Groupe) 891 687 - 23 %
Capacité d'autofinancement après intérêts financiers et impôt 1 148 1 206 + 5 %

Par groupe d’activités, l’évolution des ventes est la suivante :

En millions d'euros S1 2008 S1 2009 % variation
Publiée Organique*
Vins & Spiritueux 1 292 1 079 - 17 % - 22 %
Mode & Maroquinerie 2 768 2 988 + 8 % + 1 %
Parfums & Cosmétiques 1 362 1 285 - 6 % - 9 %
Montres & Joaillerie 417 346 - 17 % - 34 %
Distribution sélective 1 990 2 127 + 7 % 0 %
Autres activités et éliminations (30) (14) - -

* A structure et taux de change comparables.  

Par groupe d’activités, le résultat opérationnel courant a évolué comme suit :

En millions d'euros S1 2008 S1 2009 % variation
Vins & Spiritueux 409 241 - 41 %
Mode & Maroquinerie 858 919 + 7 %
Parfums & Cosmétiques 132 121 - 8 %
Montres et Joaillerie 74 20 - 73 %
Distribution sélective 151 129 - 15 %
Autres activités et éliminations (83) (67) -

Vins et Spiritueux : déstockage de la distribution

La conjoncture économique difficile a pesé sur les ventes et la rentabilité de l’activité Vins et Spiritueux. Les ventes de champagne ont été affectées par  des niveaux de stocks élevés chez les distributeurs qui ont déstockés massivement au 1er semestre. Avec des tendances en légère amélioration au deuxième trimestre, l’activité Cognac résiste mieux, portée par le développement des marchés asiatiques. Tout en s’attachant à contenir ses coûts et à sélectionner rigoureusement ses investissements, le groupe Vins et Spiritueux poursuit sa stratégie de valeur et maintient une forte dynamique d’innovation.

Mode et Maroquinerie : dynamique exceptionnelle de Louis Vuitton

Le groupe d’activités Mode et Maroquinerie réalise une croissance de 8 % de ses ventes au premier semestre 2009. Le résultat opérationnel courant s’élève à 919 millions d’euros. Fort de la qualité de ses produits et du contrôle de son réseau de magasins, Louis Vuitton accentue son avance partout dans le monde. La marque enregistre une croissance à deux chiffres de ses ventes au premier semestre 2009 et renforce ses positions dans l’ensemble des zones géographiques. Les marchés asiatiques et européens confirment leur forte dynamique et les Etats-Unis témoignent d’une bonne résistance. Avec le renforcement du Yen, les Japonais ont accéléré en début d’année leurs achats en dehors de leur territoire national. La marque est toujours portée par son incomparable capacité d’innovation, illustrée notamment par le lancement de nombreuses lignes intemporelles et par les créations réalisées par Marc Jacobs en hommage à Stephen Sprouse, qui ont suscité un engouement mondial de la clientèle au 1er semestre. Les autres marques de mode sont pénalisées, notamment au deuxième trimestre, par l’environnement toujours difficile des grands distributeurs. Fendi connaît une amélioration de ses performances sur la deuxième moitié du semestre. Donna Karan consolide les progrès accomplis en termes de positionnement et de rentabilité.

Parfums et Cosmétiques : succès des parfums  mythiques

L’activité Parfums et Cosmétiques gagne des parts de marché au premier semestre, malgré le recul des ventes dû au déstockage des distributeurs. Avec une base de comparaison toujours élevée, le deuxième trimestre a connu une légère reprise des commandes des détaillants qui avaient fortement réduit leurs niveaux de stocks en début d’année. Le résultat opérationnel courant s’établit à 121 millions d’euros. En accélérant le développement de ses lignes phares, Parfums Christian Dior a fait preuve d’une bonne résistance et a augmenté ses parts de marché. Outre le succès mondial de J’Adore, le premier semestre a été marqué par les avancées de Miss Dior Chérie et d’Eau Sauvage, leader des masculins en France. Dans le domaine du maquillage, le nouveau fond de teint Diorskin Nude connaît un grand succès. Guerlain a lancé avec succès le nouveau rouge à lèvres Rouge G et bénéficié de l’essor du parfum mythique Shalimar. Givenchy a déployé son parfum masculin Play. Portés par leur expansion internationale, Benefit et Make Up For Ever accomplissent de bonnes performances.

Montres et Joaillerie : forte exposition au déstockage des détaillants

Les ventes du groupe d’activités Montres et Joaillerie sont en recul de 17 % au premier semestre 2009. Le résultat opérationnel courant s’élève à  20 millions d’euros.
Dans un environnement particulièrement difficile marqué par la poursuite du déstockage des détaillants, les marques de Montres et Joaillerie mettent l’accent sur le renforcement de leurs lignes icônes et maintiennent une gestion très rigoureuse des coûts. TAG Heuer gagne des parts de marché aux Etats-Unis grâce à des actions ciblées et poursuit son expansion en Asie. Confirmant son statut de star montante, Hublot fait preuve d’une bonne résistance et démarre l’activité de sa nouvelle Manufacture près de Genève. Zenith célèbre les 40 ans du mouvement El Primero et Montres Dior poursuit le développement de la ligne Christal. Chaumet, De Beers et Fred se concentrent sur l’amélioration de la productivité de leurs réseaux et de leurs boutiques.

Distribution sélective : bonne performance de Sephora

L’activité Distribution sélective réalise une croissance de 7 % de ses ventes au premier semestre 2009. Le résultat opérationnel courant s’établit à 129 millions d’euros.
DFS poursuit ses efforts de réduction de coûts afin de limiter l’impact de la baisse des voyages internationaux, amplifiée au deuxième trimestre par les risques sanitaires. DFS bénéficie cependant des implantations récentes qui confirment leur potentiel. La Galleria de Macao, en particulier, connaît un développement soutenu et un second site va ouvrir sur l’île. La concession au sein de l’aéroport d’Abu Dhabi connaît un démarrage prometteur.
Sephora enregistre au premier semestre 2009 une croissance de ses ventes sur tous ses marchés et une progression de son résultat opérationnel courant. A travers le renforcement de son dynamisme commercial et une offre produits et services toujours plus innovante et exclusive, Sephora réalise de nouveaux gains de parts de marché. Le réseau de magasins continue de se développer dans les marchés les plus porteurs, notamment en Chine dont l’expansion se poursuit à un rythme soutenu.

Perspectives 2009

Dans le contexte actuel de crise économique, LVMH poursuivra ses gains de part de marché grâce aux nombreux lancements de produits prévus d’ici la fin de l’année, à son expansion géographique dans des marchés porteurs, et à sa rigueur de gestion.

Notre politique exigeante de qualité pour toutes nos réalisations, le dynamisme et la créativité incomparable de nos équipes nous permettront de renforcer encore en 2009 le leadership du Groupe LVMH sur le marché mondial du luxe.

Le Conseil d’Administration du Groupe LVMH se réunira le 29 juillet pour arrêter les comptes du premier semestre 2009, déjà présentés au comité d’audit, et décider de la mise en paiement le 2 décembre 2009 d’un acompte sur dividende de 0,35 Euro par action.

L’information réglementée liée à ce communiqué est disponible sur le site web www.lvmh.fr.
Procédures d’audit effectuées, rapport d’audit émis à l’issue du Conseil d’Administration.