Allier nature et créativité pour un luxe nouveau : LVMH dévoile les nouveaux objectifs de sa stratégie environnementale LIFE 360

LVMH

·

À l’occasion de La Journée de la Terre 2021, LVMH présente l’avènement d’un luxe nouveau en dévoilant sa nouvelle stratégie environnementale LIFE 360 (LVMH Initiative For the Environment), qui prône l’alliance de la nature et de la créativité. La première étape de ce projet ambitieux a été d’effectuer un état des lieux et un travail de mesure de l’empreinte des activités du Groupe sur la biodiversité, l’eau et le climat. Ce travail mené avec des cabinets scientifiques, des chercheurs et des étudiants, a permis d’identifier les priorités de LIFE 360 dans les années à venir.

LIFE 360 est un programme d’actions doté d’objectifs datés et chiffrés : des produits créés en harmonie avec la nature, qui prennent soin de la biodiversité et du climat, en mobilisant toutes les parties prenantes. Ces 3 objectifs principaux ont des échéances claires d’ici 2023, 2026 et 2030. Toutes les Maisons du Groupe contribuent par leurs propres plans d’actions à relever ces défis.

  1. Créer des produits en harmonie avec la nature via une démarche de circularité créative et de traçabilité

En 2030, 100% des nouveaux produits du Groupe seront inscrits dans une démarche d’éco-conception. D’ici 2026, le packaging a un objectif de 0 plastique vierge. Avec la conviction que les produits de luxe doivent avoir une durée de vie éternelle, les services de réparation, de surcyclage, de réemploi de matières précieuses ou encore la recherche de matières alternatives seront amplifiés d’ici 2023. Cette circularité créative est une source d’inspiration pour les designers des Maisons à l’instar de Stella McCartney, Directrice artistique de la maison éponyme : « Nous continuerons à remettre en question notre approche et à rechercher les meilleures solutions pour créer les collections les plus durables, sans sacrifier ni au luxe intemporel, ni à l’idéal de désirabilité. » Ainsi chez Loewe par exemple, le Directeur artistique Jonathan Anderson a lancé le Loewe Surplus Project qui permet de créer des sacs à partir de chutes de cuir d’anciennes collections. Quant à l’iconique poudre de soleil Terracotta de Guerlain, elle est à présent formulée avec 96 % d’ingrédients d’origine naturelle*.

*selon la norme ISO 16128

D’un point de vue traçabilité, 100% des chaînes d’approvisionnement stratégiques du Groupe seront dotées d’un système dédié à l’horizon 2030. Afin d’assurer des pratiques responsables, LVMH poursuit l’intégration d’activités d’élevage et de tannage notamment pour les cuirs précieux. Enfin, le Groupe promeut la transparence vis-à-vis de ses clients en équipant tous ses nouveaux produits d’un système d’information d’ici 2026. La Maison Guerlain avec sa plateforme Bee Respect qui permet aux clients de suivre toutes les étapes de création « du champ de fleurs aux boutiques » est un exemple de cette volonté de transparence.

  1. Prendre soin des écosystèmes en limitant notre empreinte sur la biodiversité et le climat

LVMH poursuit le processus d’interdiction de tout approvisionnement dans des zones à fort risque de déforestation ou de désertification. A échéance 2026, 100% des matières premières stratégiques seront certifiées selon les standards les plus exigeants pour la préservation des écosystèmes et des ressources en eau. Concernant l’agriculture régénératrice, 5 millions d’hectares d’habitat de la faune et de la flore dans le monde seront réhabilités d’ici 2030. Les Maisons de Champagne, comme Ruinart par exemple, participent à cette régénération des sols et à la protection de la biodiversité indispensable pour des récoltes de qualité en participant à des projets de reforestation. C’est dans cette stratégie que s’inscrit la lutte contre la déforestation en Amazonie, en partenariat avec le programme Man & Biosphere de L’UNESCO. De plus, la charte publiée en 2019 sur le bien-être animal continue d’être déployée auprès de tous les fournisseurs.

Face aux enjeux climatiques, LVMH ambitionne de se doter d’une trajectoire carbone compatible avec L’Accord de Paris. L’empreinte carbone globale actuelle correspond à 4,8 millions de tonnes de CO2. En menant une politique de 100% d’énergie renouvelable dans les sites et les boutiques, LVMH prévoit une réduction de 50% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2026. Les émissions liées aux matières premières et transport seront réduites ou évitées de 55% par unité de valeur ajoutée d’ici 2030. Un objectif atteignable en favorisant des matières premières recyclées et le fret maritime plutôt que transport aérien notamment.

  1. Mobiliser toutes les parties prenantes, de ses collaborateurs à ses fournisseurs

Pour faire de LIFE 360 un succès à la hauteur des enjeux tous les Métiers du Groupe bénéficieront d’un programme de formation environnementale d’ici 2023 et un système de management environnemental sera déployé sur tous les sites industriels et logistiques d’ici 2026. Vis-à-vis des fournisseurs, une approche partenariale pour rehausser les performances environnementales et une attention particulière à leurs pratiques responsables seront privilégiées.