Stéphanie Henry

Responsable d’Unité Portefeuille Recherche Marques, LVMH Recherche

Mon Métier d’Excellence ?

Je suis Responsable d’Unité Portefeuille Recherche Marques au sein de LVMH Recherche. Autrement dit, mon métier consiste à mettre en musique les différentes expertises existantes derrière un produit cosmétique. Cela implique de nombreux échanges avec nos experts pour construire un produit qui répond aux besoins des différentes Maisons du Groupe. L’échange que nous avons avec elles est à double sens : connaissant les grands enjeux et avancées de la recherche, nous sommes amenés à leur présenter des nouveautés, mais c’est parfois l’inverse : les Maisons nous sollicitent pour un nouveau lancement par exemple.

Les principales qualités pour faire ce métier ?

La passion et la curiosité sont essentielles pour aller toujours plus loin, faire toujours mieux et relever des défis technologiques ambitieux. Ensuite, connaître les différentes expertises de la recherche en cosmétique est important pour les diriger harmonieusement, comme le ferait un chef d’orchestre avec ses musiciens. Mon parcours est d’ailleurs très utile pour cela : j’ai une formation de chimiste et cela fait 23 ans que je suis dans le groupe LVMH. J’ai donc eu le temps de voir de nombreux métiers différents dans la formulation et la recherche.

Ce qui me fait vibrer dans mon métier ?

J’adore travailler avec des équipes passionnées par ce qu’elles font. Surtout, il n’y a pas un jour dans mon travail où je n’apprends pas de nouvelles choses. Même après 23 ans, il y a toujours un nouveau challenge à relever.

La transmission du métier envers les jeunes ?

Elle est fondamentale car il faut un socle technique conséquent pour travailler dans la recherche : je transmets donc ce que je sais aux plus jeunes dès que je le peux. Je souhaite transmettre aussi ce qui ne s’apprend pas à l’école : la dimension artistique de nos métiers. Il faut cette sensibilité, mêlée à la science, pour créer des produits cosmétiques et ceci n’est pas toujours une évidence quand on vient d’une formation scientifique. Je m’efforce de l’encourager au maximum chez tout le monde.

Mon conseil à un jeune qui débute ?

D’oser et de ne pas avoir peur de l’échec parce que c’est en multipliant les essais que l’on arrive à trouver la bonne solution, particulièrement dans le monde scientifique.