Romuald Cacheux

Vigneron Tractoriste - Caviste
Clos des Lambrays

Mon Métier d’Excellence ?

Je suis Ouvrier Viticole Qualifié chez Clos des Lambrays. Je m’occupe de nombreuses tâches différentes sur le domaine : les travaux de la vigne, de cave, de cuverie, l’entretien général du domaine… je suis très polyvalent. Lors des vendanges, je transporte les raisins récoltés en tracteur pour les stocker, puis il y a les différents travaux de vinification à réaliser, avant de retourner s’occuper des vignes pour les préparer pour l’année suivante : replanter des plans, les tailler, réparer toutes les installations… Je m’occupe des travaux mécaniques du vignoble, des traitements phytosanitaires, de la mise en bouteille des vins, des préparations des commandes… Je suis donc toute la production des vins sur le domaine du début à la fin.

Mon parcours ?

Mon père était viticulteur donc je baigne dans la vigne depuis que je suis tout petit. Pour autant, j’ai eu envie, quand j’étais plus jeune, de m’en éloigner car j’ai fait un bac général et une fac de sport. Mais cela ne m’a pas plu donc je suis revenu au vin par un Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole (BPREA) puis un BTS dans le monde viticole. Dès cette époque j’ai rejoint le domaine des Lambrays en apprentissage avant d’être diplômé en 2013 puis embauché en 2014 par la Maison. J’ai également réalisé une expérience très enrichissante de 6 mois dans un domaine de Californie pour élargir mes points de vue sur le vin et sa fabrication.

Les principales qualités pour faire ce métier ?

Il faut d’abord de la polyvalence, au vu de l’éventail très large de tâches que l’on peut réaliser. Ensuite l’autonomie est également très importante parce que certains travaux s’effectuent seuls, pendant plusieurs semaines parfois, il est donc nécessaire d’être capable de se débrouiller et de prendre des décisions par soi-même. Enfin la précision et la rigueur sont absolument essentielles car on travaille pour une Maison particulière, aux produits de très haute qualité qui demandent beaucoup d’exigence.

La transmission du métier envers les jeunes ?

J’aime beaucoup transmettre mon métier aux jeunes qui nous rejoignent en stage ou en apprentissage par exemple. Et selon leur profil, la transmission ne se fait pas de la même manière : quand quelqu’un débute complètement dans le milieu, je lui apprends ce que je sais et c’est très gratifiant de voir les progrès qu’il a réalisé à la fin de son parcours chez nous. Mais certains jeunes ont parfois déjà une expérience de la vigne et c’est encore plus intéressant car un vrai échange s’effectue et j’apprends de nouvelles choses grâce à eux. C’est un métier où il faut être ouvert d’esprit car il existe de très nombreuses manières de réaliser une même tâche.