À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées 2019, LVMH rappelle son engagement en faveur de l’accessibilité à travers les actions menées par ses Maisons

La diversité, moteur de toute créativité, est une valeur essentielle du groupe LVMH. Elle résulte de son engagement fort à construire une culture de l’inclusion respectant la singularité de chaque collaborateur. À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, LVMH a souhaité rappeler cet engagement en faveur de l’intégration professionnelle des personnes en situation de handicap en mettant en lumière les actions menées par ses Maisons à travers le monde.

Promouvoir la diversité des profils et des parcours est au cœur de la politique Ressources Humaines du groupe LVMH, engagé à ce que chacun de ses collaborateurs puisse jouir de ses droits sans distinction de couleur de peau, de sexe, de religion, de convictions politiques, d’origine nationale ou sociale, d’âge, de handicap, d’affiliation syndicale et d’orientation sexuelle ou d’identité de genre.

Qu’il soit ponctuel ou définitif, le handicap est l’affaire de tous et constitue l’un des piliers de la démarche de Responsabilité Sociale de LVMH. Partout où le Groupe est présent, la question de l’accessibilité doit se poser pour permettre à tous de circuler, de communiquer et d’accéder aux locaux, aux équipements, aux produits et aux services. En s’inscrivant dans cette démarche d’accessibilité, LVMH améliore la qualité de vie de ses collaborateurs et la qualité de service auprès de ses clients.

« Construire une organisation inclusive c’est tout à la fois une exigence sur le plan humain et une nécessité pour jouer notre rôle dans la société en toute responsabilité », déclare Chantal Gaemperle, Directeur des Ressources Humaines et Synergies du groupe LVMH.

Pour célébrer la Journée internationale des personnes handicapées 2019, LVMH a choisi de mettre en lumière des actions mises en œuvre par ses Maisons pour favoriser l’accès des personnes handicapées à l’emploi, aux établissements et aux produits et services offerts par le Groupe.

En France, la Fondation Louis Vuitton a été conçue pour accueillir tous les publics. L’entrée y est gratuite et prioritaire pour toute personne en situation de handicap et son accompagnateur. La Maison a également travaillé à rendre ses œuvres accessibles avec la mise en place de plans-reliefs tactiles et de formations de ses équipes de médiation à la réalisation de visites adaptées au public en situation de handicap. Quant à la Maison de champagne Mercier, elle a choisi de former deux chargées d’accueil à la Langue des Signes Françaises.

En Italie, les Maisons Bvlgari, Fendi et Loro Piana soutiennent l’emploi des collaborateurs en situation de handicap en aménageant notamment leurs postes de travail. Au Canada, Guerlain a inauguré début novembre un Spa accessible à tous.

Des initiatives concrètes et inspirantes qui témoignent de la détermination du groupe LVMH à agir en continu pour favoriser l’insertion des personnes handicapées à tous les niveaux de son organisation.

Pour célébrer le succès de la 1e édition de l’initiative « Une Journée Pour Soi » menée en partenariat avec le Secours populaire, LVMH dévoile un livre recueillant une sélection de portraits et de témoignages des femmes ayant participé à l’opération

LVMH, le Secours populaire et les éditions Alternatives (Gallimard) se sont réunis autour de la création du livre « Une Journée Pour Soi ». Cet ouvrage renferme une sélection de portraits photographiques et de témoignages recueillis à la suite de l’initiative du même nom organisée dans six villes de France entre février et mars 2019. À l’occasion de la sortie du livre, la Galerie Gallimard a également ouvert ses portes du 28 au 31 octobre 2019 pour dévoiler en exclusivité certains de ces portraits photographiques.

En étroite collaboration avec le Secours populaire avec qui il a conclu un partenariat en février dernier, le groupe LVMH a inauguré en 2019 « Une Journée Pour Soi ». Cette initiative menée dans six villes de France – Saint-Denis, Boulogne-Billancourt, Marseille, Roubaix, Reims et Carcassonne – avec le concours des Maisons du groupe LVMH – la Fondation Louis Vuitton, Guerlain, Make Up For Ever, Ruinart et Sephora – a permis d’offrir à 400 femmes accompagnées par le Secours populaire un moment de détente pour les aider à (re)prendre confiance en elles, quand celle-ci est souvent mise à mal par un quotidien précaire, et à aller de l’avant.

À chaque étape de l’opération se sont mêlés bien-être et découverte culturelle. Les participantes ont bénéficié des conseils des make-up artists des Maisons Guerlain, Make Up For Ever et Sephora à l’occasion d’une séance de maquillage personnalisée, avant de visiter un lieu culturel (la Piscine-Musée d’art et d’industrie André Diligent à Roubaix, la Fondation Louis Vuitton à Paris, la Cité de Carcassonne, le Musée Regards de Provence à Marseille et les caves de la Maison Ruinart à Reims) et de se faire photographier par l’un des cinq photographes impliqués dans le projet : Olivia Arthur, Gabriel de la Chapelle, Alain Delorme, Laziz Hamani et Rebecka Oftedal.

© Julien Lutt

Ces portraits, dont chaque participante a reçu un tirage, sont les pièces maîtresses de la sélection que renferme le livre « Une Journée Pour Soi » publié aux éditions Alternatives (Gallimard). À travers les portraits photographiques et les témoignages de ces femmes, recueillis par la réalisatrice et productrice Claire Lajeunie, cet ouvrage collectif illustre la diversité de leurs parcours et leur lutte contre la précarité.

« Ce livre est l’aboutissement d’un projet qui me tient particulièrement à cœur.  Au point de départ, il nous fallait montrer que, au-delà de leurs différences, le Secours populaire et LVMH pouvaient s’associer dans une action commune, engagée et généreuse. J’espère que le lecteur pourra déceler ce qui a fait le succès de ces journées : une fierté partagée », a déclaré Antoine Arnault, LVMH.

Après le succès de la première édition d’ « Une Journée Pour Soi », LVMH souhaite renforcer son engagement auprès du Secours populaire français dans la durée avec une deuxième édition du programme en cours d’élaboration pour 2020.

Le livre « Une Journée Pour Soi » sera disponible en librairie à partir du 7 novembre. L’intégralité des bénéfices des ventes sera reversée au Secours populaire et contribuera à sensibiliser à la cause des femmes, premières victimes de la précarité en France.

Future LIFE New York : LVMH réaffirme ses engagements en faveur du développement durable et met en avant les actions menées par ses Maisons en Amérique du Nord

Un mois après Future LIFE Paris, Anish Melwani, Président-directeur général de LVMH aux États-Unis, et Sylvie Bénard, Directrice de l’Environnement chez LVMH, ont réuni les dirigeants de Maisons LVMH à New York pour mettre en lumière les engagements du Groupe et de ses Maisons basées en Amérique du Nord en faveur du développement durable. En parallèle, de cet événement a également eu lieu à New York du 22 au 24 octobre la 3e édition de LIFE in Stores, programme dédié à l’amélioration des performances énergétiques des espaces de vente des Maisons du Groupe.

Initiée il y a plus de 27 ans, la politique environnementale de LVMH a toujours constitué un pilier de sa stratégie de croissance. En 2012, elle s’est concrétisée avec la création du programme global LIFE (LVMH Initiatives For the Environment) que les 75 Maisons du Groupe ont intégré à leurs plans stratégiques respectifs en 2015 et que LVMH a consolidé en 2016 avec la définition de quatre objectifs à l’horizon 2020 : améliorer la performance environnementale de tous les produits, déployer les meilleurs standards dans les filières d’approvisionnement, améliorer les indicateurs clés de l’efficacité environnementale pour tous les sites et réduire les émissions de CO2.

Un mois après Future LIFE Paris, l’événement renouvelé au siège new yorkais de LVMH a présenté les réalisations du Groupe autour de ces quatre axes et exposé des perspectives concrètes sur ses ambitions. Les dirigeants de plusieurs Maisons du Groupe parmi lesquelles Louis Vuitton, Sephora, Benefit Cosmetics, Fresh, Marc Jacobs et Colgin Cellars, ont présenté la manière dont leurs entreprises cherchent constamment à dépasser les défis environnementaux dans des domaines aussi variés que l’éco-conception, l’approvisionnement, la réduction des déchets, la consommation d’énergie des boutiques et des sites de production et la biodiversité. Dans ce contexte, Sephora US a annoncé que toutes ses boutiques, sièges et centres de distribution s’appuyaient désormais à 100 % sur les énergies renouvelables.

© DR

En qualité d’invité d’honneur, Gabriela Hearst, dont la marque figure parmi les principaux acteurs de la transformation des pratiques pour tendre vers une mode de luxe plus respectueuse de l’environnement, a exposé la manière dont sa collection pour le Printemps-Été 2020 a rendu sa Maison pionnière sur le plan de la neutralisation de l’empreinte carbone. Julie Gilhart et Cara Smyth, expertes dans le domaine de la mode responsable, ont également partagé leur point de vue au sujet des enjeux émergents et de l’évolution des attentes des clients.

En parallèle de cette journée de conférences, des étudiants des universités de l’Ivy League et des journalistes ont été invités à découvrir les actions et la politique environnementale du Groupe à l’occasion d’une « Green Journey » rythmée par une visite privée de l’exposition LIFE in Stores. Présentée au siège de LVMH à New York les 22, 23 et 24 octobre, LIFE in Stores a rassemblé des exposants internationaux experts sur le marché de l’éclairage et du luminaire.

L’occasion pour LVMH de réaffirmer l’importance que la performance énergétique des magasins de ses Maisons occupe au cœur de son engagement environnemental. La « Green Journey » a également été l’occasion pour les étudiants et les journalistes de participer à des workshops chez Marc Jacobs et Fresh et de visiter les boutiques Bvlgari et Louis Vuitton.

Sous l’égide de LVMH et Central Saint Martins, « Maison/0 », leur incubateur dédié à l’innovation durable, présente l’exposition « Designing in Turbulent Times » lors du London Design Festival

Créé en 2017, « Maison/0 » est l’incubateur du groupe LVMH et de Central Saint Martins, prestigieux établissement de design londonien, fondé sur une conception de la création comme catalyseur de l’innovation durable. À l’occasion du London Design Festival, « Maison/0 » présente l’exposition « Designing in Turbulent Times ». À l’appui de l’initiative « Maison/0 Green Trail », qui récompense chaque année les projets les plus inventifs en termes d’innovation responsable, l’exposition met en lumière les créations des étudiants sélectionnés.

En 2017, LVMH a lancé un nouveau programme en partenariat avec Central Saint Martins intitulé « LVMH & Central Saint Martins « Sustainability & Innovation in Luxury | Fostering Creativity ». Guidé par la volonté de promouvoir la créativité et d’identifier des solutions pour accompagner le développement durable, cette initiative a été rejointe la même année par « Maison/0 », incubateur de LVMH et Central Saint Martins, ayant vocation à faire du design un vecteur d’innovation responsable et durable.

À sa création en septembre 2017, « Maison/0 » a fondé sa raison d’être sur trois objectifs clés : inspirer et éduquer la prochaine génération de talents créatifs pour leur permettre de devenir les chefs de fil d’une innovation durable, favoriser la Recherche & Développement ainsi que le développement de projets expérimentaux pour soutenir le luxe durable, et enfin, organiser des événements pour mettre en lumière la valeur ajoutée des pratiques créatives en matière d’innovation durable.

© DR

Du 14 septembre au 27 octobre 2019, sous l’égide de LVMH et Central Saint Martins, le programme « Maison/0 » présente l’exposition « Designing in Turbulent Times » à la Lethaby Gallery, à l’occasion du London Design Festival. Cette dernière met en avant les créations des étudiants sélectionnés pour l’édition 2019 du « Maison/0 Green Trail », qui récompense chaque année les projets les plus inventifs des étudiants de Central Saint Martins en matière de développement durable.

Dans une large gamme de disciplines liées au design, « Designing in Turbulent Times » montre que, face aux pressions sociales et environnementales de plus en plus prégnantes, la créativité peut représenter un atout pour innover et mettre en œuvre des transformations tangibles.

© DR

Les projets présentés illustrent cette conviction comme « Bio Iridescent Sequin », proposant une alternative biodégradable aux sequins classiques très polluants, « Weighting Feathers », collection de bijoux recyclant les déchets de plumes issus de l’agriculture, ou encore « Wool Re-Crafted », une alternative végétalienne à la laine grâce à l’utilisation des fibres de feuille d’ananas.

© DR

« Designing in Turbulent Times » n’est pas seulement l’occasion de mettre en avant la créativité, mais aussi de proposer un espace d’apprentissage dédié à l’organisation de conférences et d’ateliers pour guider les nouveaux étudiants de Central Saint Martins dans leur prise en compte les enjeux socio-environnementaux.

Informations pratiques

Lethaby Gallery, Granary Building

1 Granary Square

Londres N1C 4AA

Horaires d’ouverture : du mardi au vendredi de 11h à 18h et le samedi de 12h à 17h.

LVMH réaffirme son engagement au sein du programme MAB de l’UNESCO à l’occasion du lancement du partenariat entre Guerlain et l’UNESCO, visant à former et accompagner durablement une communauté internationale d’apiculteurs et d’apicultrices

Engagée depuis plus de douze ans dans la protection de la biodiversité, la Maison Guerlain renforce son dispositif en s’associant au programme scientifique intergouvernemental « Man and Biosphere » (MAB) de l’UNESCO, dont LVMH est partenaire depuis mai 2019. Guerlain instaure ce partenariat pour cinq ans dans le but de former de nouveaux apiculteurs et apicultrices, de créer des exploitations apicoles dans le monde et de mesurer les bénéfices de la pollinisation dans les réserves de biosphère.

Signé en mai dernier, le partenariat entre LVMH et le programme « Man and Biosphere » (MAB) de l’UNESCO a pour objectif d’inscrire la biodiversité au cœur de l’action du Groupe, de lui permettre de collaborer, ainsi que ses Maisons, avec le réseau d’experts de l’UNESCO et de promouvoir la recherche scientifique sur la biodiversité.

« Quand on est un Groupe qui repose sur les ressources que nous offre la nature, il est impossible de fermer les yeux sur ce qui touche à la biodiversité », souligne Antoine Arnault, Image & Communication LVMH, pour illustrer la raison d’être du partenariat entre LVMH et l’UNESCO-MAB.

Le rôle fondamental que les abeilles jouent dans la pollinisation garantit la sécurité alimentaire de la planète. C’est pourquoi, il est indispensable de veiller à leur préservation. Dans la continuité de son engagement de longue date en faveur de la biodiversité, et notamment de l’abeille, Guerlain a annoncé le 17 octobre 2019 l’initiation d’un partenariat avec l’UNESCO. Ce programme déployé sur cinq ans s’inscrit dans le cadre du partenariat initié entre l’UNESCO-MAB et LVMH.

 

© UNESCO / Christelle ALIX

Le partenariat entre Guerlain et l’UNESCO-MAB s’articulera autour de quatre axes principaux : la formation d’apiculteurs dans les réserves de la biosphère de l’UNESCO et la création d’exploitations apicoles comprenant chacune 50 ruches, en collaboration avec l’Observatoire Français d’Apidologie (OFA) – partenaire de la Maison Guerlain depuis 2015 ; mais aussi l’accompagnement technique et le suivi des opérations pour assurer un développement durable et économiquement pérenne, et enfin la prise en compte et la mesure des bénéfices de la pollinisation dans les écosystèmes locaux.

« Ce partenariat marque un nouveau jalon sur le chemin déjà initié pour la sauvegarde de l’abeille, symbole de notre Maison, et nous nous réjouissons de pouvoir désormais travailler main dans la main, avec les experts du programme « Man and Biosphere », en collaboration avec l’OFA », affirme Laurent Boillot, Président-directeur Général de Guerlain.

Le partenariat entre Guerlain et l’UNESCO sera inauguré début 2020 avec une première année expérimentale qui permettra de former huit personnes, soit deux personnes pour chacune des quatre réserves de biosphère pilotes désignées par l’UNESCO situées en Éthiopie, au Rwanda, au Cambodge et en Chine. Les quatre années suivantes permettront de former et d’accompagner chaque année vingt personnes supplémentaires, issues de dix autres réserves de biosphère situées dans dix pays différents.

En 2024, ce partenariat, qui pourra être reconduit, aura ainsi permis de former 88 apiculteurs de 44 réserves de biosphère du Réseau mondial de l’UNESCO. Il donnera également lieu à la création d’un réseau international de professionnels, partageant leurs connaissances scientifiques et locales sur le rôle crucial des abeilles et de la pollinisation pour la sécurité alimentaire de la planète.

LVMH annonce son partenariat avec La Fabrique NOMADE, une association qui favorise l’insertion professionnelle d’artisans réfugiés en France

Le 26 septembre 2019, le Viaduc des Arts, à Paris, a accueilli le vernissage de la collection Traits d’union 4 de La Fabrique NOMADE, réunissant des objets, bijoux et vêtements réalisés par des artisans réfugiés soutenus par l’association. À cette occasion, LVMH a officialisé son soutien à cette structure qui accompagne les artisans réfugiés dans leur insertion professionnelle en France. Cette initiative vient renforcer l’engagement du groupe LVMH pour la préservation et la transmission des savoir-faire et des métiers de la création.

Héritiers et dépositaires du patrimoine culturel des métiers de l’artisanat et de la création, LVMH et ses Maisons ont toujours fait de la préservation et de la transmission des savoir-faire une de leurs priorités. En 2011, cet engagement s’est notamment traduit par le lancement des Journées Particulières qui célèbrent et dévoilent tous les deux ans les coulisses et les ateliers des Maisons du Groupe, et ont attiré l’an dernier plus de 180 000 visiteurs dans le monde entier. En 2014, la création de l’Institut des Métiers d’Excellence LVMH, grâce auquel plus de 800 apprentis ont été formés en France, en Suisse et en Italie, continue de refléter la place centrale que les artisans occupent dans l’écosystème du Groupe.

Fondée en 2016, la Fabrique NOMADE œuvre à favoriser l’insertion professionnelle des artisans migrants réfugiés en France. À l’heure où le parcours migratoire mène souvent à une rupture de leur parcours professionnel et à une réorientation vers des métiers en tension, La Fabrique NOMADE redonne à ces femmes et ces hommes passionnés la capacité d’exercer leur métier sur le territoire français – grâce à l’apprentissage de la langue française et du vocabulaire technique ou leur perfectionnement -, de s’adapter à ce nouvel environnement économique et culturel et de se constituer un réseau.

« Savoir-faire et créativité sont des langages universels qui favorisent les relations humaines. Pour permettre aux artisans de La Fabrique NOMADE de continuer à exercer leur métier en France et d’approfondir leur pratique artisanale, LVMH et ses Maisons ont souhaité contribuer durablement à leur insertion professionnelle, grâce à du mécénat de compétences, et en ouvrant les portes de ses Maisons pour créer des rencontres » a déclaré Antoine Arnault lors du vernissage de la collection Traits d’union 4 aux côtés de Présidents, designers et chefs d’ateliers des Maisons du Groupe, ainsi que de toutes les personnes mobilisées depuis l’initiation du projet en avril 2019.

Réalisée par les artisans soutenus par La Fabrique NOMADE en collaboration avec des designers bénévoles, la collection Traits d’union 4 a permis à chacun d’entre eux de puiser dans son histoire intime, un souvenir ou une symbolique culturelle autour de la thématique du « Trésor » proposée par Faye McLeod, Visual Image Director du groupe LVMH.

En apportant son soutien à La Fabrique NOMADE, LVMH favorise le mécénat de compétences, le partage des ressources matérielles et l’insertion professionnelle à travers plusieurs initiatives comme la sollicitation de talents du Groupe en fonction des besoins exprimés par La Fabrique NOMADE, l’investissement de Maisons comme Louis Vuitton, Kenzo et Chaumet qui ont été les premières à témoigner leur appui grâce au don d’outils pour la joaillerie et de matériaux et textiles pour la couture.

Dans les mois à venir, LVMH ouvrira les portes des ateliers des Maisons Christian Dior Couture, Chaumet et Berluti aux artisans suivis par La Fabrique NOMADE pour leur permettre d’approfondir leur connaissance du métier d’artisan en France. LVMH explore également des opportunités de stage, d’embauche ou de formation dans plusieurs de ses Maisons.

Un artisan issu d’une ancienne promotion collabore d’ores et déjà avec plusieurs Maisons du Groupe et une couturière intègrera bientôt l’atelier de Dior en CDD. Par ailleurs, la Maison Patou a récemment collaboré avec La Fabrique NOMADE pour un projet encore confidentiel.

La volonté pour 2020 est d’aller encore plus loin dans ce partenariat en impliquant des artisans et designers du Groupe dans l’accompagnement des artisans de La Fabrique NOMADE et l’élaboration de la prochaine collection Traits d’union.

La collection Traits d’union 4 est déjà disponible à la boutique et sur le site de La Fabrique NOMADE. Tous les bénéfices serviront à financer les actions de l’association.

© Félicien Delorme

En collaboration avec CEDRE, LVMH est engagé dans le recyclage de ses déchets

Il y a 15 ans, les produits obsolètes des Maisons LVMH étaient incinérés avec récupération d’énergie. Pour pallier à cette pratique et favoriser l’intégration du Groupe à un modèle d’économie circulaire, LVMH s’est engagé en 2006 dans le recyclage de ses déchets. Cet engagement s’est concrétisé grâce à la rencontre entre LVMH et CEDRE, société spécialisée dans la collecte de déchets. Depuis 2010, elle propose au groupe LVMH des solutions de déconstruction de produits favorisant une traçabilité et une sécurité optimales et permettant d’éviter la contrefaçon et le marché parallèle. À l’origine, CEDRE est spécialisée dans le secteur des Parfums & Cosmétiques mais a récemment accéléré son développement sur la filière textiles. En parallèle du recyclage des produits, CEDRE conseille le Groupe en matière d’éco-conception. Sylvie Bénard, Directrice de l’Environnement chez LVMH, et Julien Bourreau, Directeur commercial de CEDRE, reviennent en images sur ce modèle prometteur qui a déjà convaincu plusieurs Maisons du Groupe dans les secteurs d’activité Parfums & Cosmétiques et Mode & Maroquinerie.

Future LIFE 2020 : En collaboration avec CEDRE, LVMH est engagé dans le recyclage de ses déchets

Future LIFE Paris : en avance sur sa feuille de route, LVMH prend de nouveaux engagements en faveur de l’environnement et de la biodiversité

> Version PDF

Le 25 septembre 2019, Bernard Arnault a réuni au siège de LVMH à Paris les dirigeants du Groupe et de ses Maisons autour du programme LIFE (LVMH Initiatives For the Environment) pour mettre en lumière les initiatives pionnières du Groupe en matière de biodiversité et pour donner des éléments tangibles sur sa performance environnementale et ses ambitions en matière d’éco-conception, d’économie circulaire et de consommation d’énergie. Le Groupe a également présenté plusieurs nouveaux engagements, dont sa Charte relative au bien-être animal dans l’approvisionnement des matières premières.

Initiée il y a plus de 27 ans, la politique environnementale de LVMH a toujours constitué un pilier de sa stratégie de croissance. En 2012, elle s’est concrétisée avec la création du programme global LIFE que les 75 Maisons du Groupe ont intégré à leurs plans stratégiques respectifs en 2015 et que LVMH a consolidé en 2016 avec la définition de quatre objectifs à l’horizon 2020 : améliorer la performance environnementale de tous les produits, déployer les meilleurs standards dans les filières d’approvisionnement, améliorer les indicateurs clés de l’efficacité environnementale pour tous les sites et réduire les émissions de CO2.

À quelques mois de 2020, l’événement Future LIFE Paris a présenté les réalisations du Groupe autour de ces quatre axes et exposé des perspectives concrètes sur ses ambitions. « Les résultats sont parlants. Nous nous engageons à accélérer nos efforts dans ce domaine et à aller toujours plus loin », a déclaré Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH.

Les dirigeants de plusieurs Maisons du Groupe ont présenté la manière dont leurs entreprises cherchent constamment à dépasser les défis environnementaux dans des domaines aussi variés que l’éco-conception, l’approvisionnement, la réduction des déchets, la consommation d’énergie des boutiques et des sites de production et la biodiversité.

En qualité d’invitée d’honneur, Stella McCartney a pris la parole pour la première fois au sein de LVMH depuis l’annonce en juillet 2019 du partenariat entre sa Maison et le Groupe en. Pionnière de la responsabilité environnementale dans l’industrie de la mode, aussi bien en termes de conception que d’approvisionnement, elle a expliqué ce qui la poussait à adopter cette approche et son rôle de conseillère spéciale de Bernard Arnault et des membres du Comité Exécutif du Groupe en matière de développement durable. Maria Grazia Chiuri, Directrice artistique de Dior, a également partagé la manière dont la nature a inspiré son dernier défilé présenté la veille à l’hippodrome de Longchamp.

 

© Gabriel de La Chapelle

Dans un contexte où la demande de fourrure et de cuir reste forte, LVMH a réaffirmé sa position de leader dans le domaine du développement durable en proposant une solution aux problèmes environnementaux souvent associés au secteur de la fourrure et du cuir. Ainsi, le Groupe a-t-il dévoilé sa Charte relative au bien-être animal dans l’approvisionnement des matières premières, fruit d’un long processus de recherche scientifique et de collaboration entre son département Environnement, ses Maisons et ses fournisseurs.

Grâce à une approche exhaustive, des moyens concrets et des engagements à long terme pour le progrès, la charte aborde le problème de l’approvisionnement de la fourrure, du cuir, du cuir exotique, de la laine et des plumes dans toute sa complexité à travers trois catégories d’engagements : traçabilité de l’origine, les conditions d’élevage et de piégeage, le respect des hommes et femmes, de l’environnement et de la biodiversité. Dans le cadre de cette charte, LVMH effectuera des recherches et pilotera des projets scientifiques évalués par un comité scientifique pluridisciplinaire dédié, composé d’experts indépendants externes au Groupe et de spécialistes internes.

Au-delà de ces engagements, LVMH a également annoncé de nouveaux partenariats stratégiques qui viennent soutenir ses efforts en développement durable et biodiversité : l’aide d’urgence investie pour préserver l’Amazonie, l’établissement d’un partenariat avec la fondation Solar Impulse et le financement de la Chaire Comptabilité écologique de la Fondation AgroParisTech.

LVMH dévoile sa Charte relative au bien-être animal dans l’approvisionnement des matières premières

Fruit d’un long processus de recherche scientifique et de collaboration entre son département Environnement, ses Maisons et ses fournisseurs, la Charte relative au bien-être animal dans l’approvisionnement des matières premières du groupe LVMH aborde le problème de l’approvisionnement de la fourrure, du cuir, du cuir exotique, de la laine et des plumes dans toute sa complexité à travers une approche exhaustive, des moyens concrets et des engagements à long terme pour le progrès. Ces engagements sont répartis en trois catégories : la traçabilité totale des chaînes d’approvisionnement, les conditions d’élevage et de piégeage des animaux et le respect des populations locales, de l’environnement et de la biodiversité.

Future LIFE 2020 : LVMH dévoile sa Charte relative au bien-être animal dans l’approvisionnement des matières premières

LIFE 2020 : les quatre objectifs de LVMH vers l’excellence environnementale

Depuis 27 ans, la politique environnementale de LVMH constitue un pilier de sa stratégie de croissance. En 2012, cette politique connaît une accélération avec la création du programme LIFE (LVMH Initiatives For the Environment) qui ancre le développement durable dans le plan stratégique de chaque Maison du Groupe. En 2016, LVMH consolide LIFE en déterminant quatre objectifs partagés par toutes les Maisons afin de progresser vers l’excellence environnementale à l’horizon 2020 : améliorer la performance environnementale de tous les produits, déployer les meilleurs standards dans les filières d’approvisionnement, améliorer les indicateurs clés de l’efficacité environnementale pour tous les sites et réduire les émissions de CO2.

Future LIFE 2020 : les quatre objectifs de LVMH vers l’excellence environnementale