Cinquième édition de « Bold Is Beautiful », la campagne beauté solidaire de Benefit Cosmetics

En 2015, le projet « Bold Is Beautiful » a vu le jour encouragé par l’ambition de Benefit Cosmetics de favoriser l’indépendance des femmes à travers l’éducation, l’accès au bien-être et à l’autosuffisance économique. En 2019, 21 pays à travers le monde – dont la Malaisie qui vient de rejoindre le programme avec l’association locale Women:girls – participent à cette campagne solidaire qui, depuis son lancement, a permis de lever plus de 15 millions d’euros grâce aux profits engendrés par les bars à sourcils de la Maison.

« Nous avons toujours eu la conviction que la beauté prenait racine en profondeur. Après des années à accompagner le bien-être et la beauté des femmes, nous avons voulu porter cette philosophie au-delà des espaces beauté en lançant le projet Bold is Beautiful » déclare Annie Ford Danielson, Ambassadrice de Benefit Cosmetics et fille et nièce de Jean et Jane Ford, co-fondatrices de la Maison.

 

© Benefit Cosmetics

Depuis 2015, la campagne solidaire « Bold Is Beautiful » a permis à Benefit Cosmetics de reverser plus de 15 millions d’euros aux associations caritatives des pays partenaires de l’opération à travers le monde. Pour la cinquième année consécutive, du 1er au 31 mai 2019, la Maison californienne reversera l’intégralité de son chiffre d’affaires lié à l’épilations des sourcils à ces associations locales encourageant les femmes à être audacieuses, à croire en elles et à s’épanouir à 100 %. Par ailleurs, au cours de l’année 2019, la Maison fera don de l’intégralité de son chiffre d’affaires lié aux ventes de 3D-BROWtones en teinte magenta.

À l’occasion de cette cinquième édition de « Bold Is Beautiful », Maggie Ford, Ambassadrice de Benefit Cosmetics et fille et nièce de Jean et Jane Ford, revient, elle aussi, sur l’importance du projet pour la Maison, dans une vidéo de 90 secondes.

Cette année, la Maison s’est donné comme challenge de collecter 5 millions d’euros dans les 21 pays participants à « Bold Is Beautiful ». La Malaisie a rejoint le programme avec l’association Women:girls qui aide les femmes à regagner confiance en elles et encourage les jeunes filles à devenir des agents du changement. L’argent collecté dans le pays grâce à « Bold Is Beautiful » permettra aux femmes et aux jeunes filles soutenues par l’association de participer à des ateliers et à des programmes de mentorat.

LVMH annonce la signature d’un partenariat de 5 ans avec l’UNESCO pour soutenir le programme « L’Homme et la biosphère » (MAB) sur la biodiversité

Dans la continuité de son engagement de longue date en faveur de la biodiversité, et au lendemain des conclusions de la 7e plénière de l’IPBES (Plateforme Intergouvernementale sur la Biodiversité et les Services Ecosystémiques, autrement connue sous le nom de « GIEC de la biodiversité »), LVMH s’associe à l’UNESCO et devient partenaire de son programme scientifique intergouvernemental « L’Homme et la biosphère » dont l’objectif est d’agir en faveur de la conservation de la biodiversité au niveau mondial. Le programme MAB constitue un outil de coopération internationale important dans la réalisation des objectifs de développement durable de l’ONU. C’est l’un des programmes phares de l’UNESCO.

Au titre du partenariat, le Groupe sera présent aux côtés de l’UNESCO lors des évènements internationaux majeurs à venir ces deux prochaines années, parmi lesquels la 15e Conférence des Parties (COP15) à la Convention sur la Diversité Biologique qui se déroulera en novembre 2020 à Kunming en Chine.

En outre, LVMH et les Maisons du Groupe s’appuieront sur l’expertise scientifique de l’UNESCO dans leurs programmes de sourcing de filières durables via son réseau de 686 réserves de biosphère. Les Maisons bénéficieront ainsi de réseaux d’experts, régionaux et thématiques, utiles au montage et au succès de leurs actions de protection de la biodiversité. Ce partenariat facilitera également la mise en place de solutions innovantes dans la gestion durable des ressources naturelles et l’identification des produits et nouveaux marchés fondés sur la qualité et la traçabilité des matières.

Par ailleurs, LVMH participera aux projets de recherche scientifique soutenus par le MAB et mettra à contribution certaines de ses infrastructures pour la mise en place de sites pilotes dans le domaine de la conservation et de l’utilisation responsable de la biodiversité sur le long terme.

« Nous nous réjouissons de ce partenariat avec LVMH pour la préservation de la biodiversité, pour notre patrimoine environnemental, et de cet engagement d’un Groupe à forte empreinte internationale sur ce sujet crucial. Nous avons l’expertise, les connaissances et la volonté de freiner l’érosion de la biodiversité, et c’est ensemble que nous devons agir pour la planète et pour les générations futures », déclare Audrey Azoulay, Directrice Générale de l’UNESCO.

« Ce partenariat marque une étape importante sur le chemin déjà initié par le Groupe concernant la sauvegarde de la biodiversité, et nous nous réjouissons de pouvoir désormais travailler main dans la main avec l’UNESCO sur ces sujets importants », affirme Antoine Arnault, administrateur du groupe LVMH.

En soutenant le MAB, LVMH poursuit son engagement en faveur de la biodiversité, concrétisé dès 2012 par son adhésion à la Stratégie Nationale pour la Biodiversité, son engagement de Membre Fondateur de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) et son travail au sein du groupe « biodiversité » de l’association française multi-acteurs Orée et de la Fédération des Entreprises de la Beauté.

L’engagement environnemental du Groupe est formalisé dans le programme LIFE (LVMH Initiatives For the Environment) depuis 2012 qui a pour objectif de renforcer la performance environnementale du Groupe et de ses Maisons autour de quatre objectifs communs :

  • Objectif « Produits » : le Groupe souhaite d’ici 2020 améliorer la performance environnementale de 100 % de ses produits.
  • Objectif « Filières et Fournisseurs » : être encore plus attentif à la traçabilité et à la conformité des matières premières utilisées pour créer des produits d’excellence, tout en préservant les ressources naturelles. Déployer les meilleurs standards dans 70 % des chaînes d’approvisionnement en 2020, pour arriver à 100 % en 2025.
  • Objectif « Changement Climatique » : réduire les émissions de CO2 liées aux consommations d’énergie de 25 % d’ici 2020 par rapport à 2013, en poursuivant les initiatives mises en place pour lutter contre le dérèglement climatique.
  • Objectif « Sites » : pour chacun des sites, améliorer d’au moins 10 % les indicateurs clés de l’efficacité environnementale (consommation d’eau, consommation d’énergie, production des déchets) dans tous les sites industriels, sites administratifs et magasins.

A cet engagement s’ajoute celui des Maisons du Groupe, comme par exemple :

  • Guerlain, qui soutient depuis plusieurs années l’Association Conservatoire de l’Abeille Noire Bretonne de l’Ile d’Ouessant et aide depuis 2015 l’Observatoire Français d’Apidologie.
  • Ses Maisons de Champagne (Dom Pérignon, Krug, Mercier, Moët & Chandon, Ruinart et Veuve Clicquot), les premières de la région à recevoir la certification Viticulture Durable en 2014, associée en 2015 à la certification Agriculture à Haute Valeur Environnementale pour la totalité de leurs vignobles.
  • Hennessy, qui a atteint avec six ans d’avance les objectifs du plan Ecophyto 2025 et mène depuis plusieurs années des essais agro-environnementaux.

A PROPOS DU PROGRAMME MAB

« L’Homme et la biosphère » (MAB) est un programme scientifique intergouvernemental dont les principaux objectifs sont de réduire la perte de biodiversité et d’en traiter les aspects écologiques, sociaux et économiques. Parce qu’il touche à des problèmes à la croisée de plusieurs domaines, scientifique, écologique, sociétal et du développement, le MAB rassemble plusieurs disciplines – sciences exactes et naturelles, sciences sociales, économie et éducation – destinées à améliorer les environnements humains et préserver les écosystèmes naturels. Il encourage notamment les approches novatrices pour un développement économique respectueux des valeurs sociales, culturelles et écologiques. Il s’appuie sur un vaste réseau d’acteurs et sur 686 réserves de biosphère, réparties dans 122 pays, qui sont autant de réservoirs de matières naturelles et de laboratoires d’étude des solutions de leur préservation.

LVMH s’engage à renforcer sa culture d’entreprise inclusive en signant les normes mondiales de conduite des Nations Unies à destination des entreprises qui luttent contre la discrimination à l’égard des personnes LGBTI.

Le 13 mars, à l’issue d’une série d’événements organisés à travers le monde par LVMH et ses Maisons pour promouvoir la Diversité et l’Inclusion sur le lieu de travail, 300 talents, parmi lesquels des membres du Comité Exécutif, des Présidents de Maisons et des Directeurs RH se sont réunis à Paris pour célébrer les résultats obtenus par le Groupe en termes d’égalité professionnelle femme-homme et continuer à renforcer l’engagement du Groupe en faveur de la Diversité et de l’Inclusion. 

En parallèle de son objectif d’atteindre la parité aux postes clés du Groupe d’ici 2020, LVMH a montré son engagement sans cesse croissant à encourager la diversité et à promouvoir une culture de respect, d’égalité et d’inclusion pour tous, en signant officiellement les normes mondiales de conduite des Nations Unies à destination des entreprises qui luttent contre la discrimination à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, et intersexes (LGBTI).

Hier, des initiatives concernant la mixité femme-homme ont été présentées pour mettre en valeur les Maisons et les collaborateurs qui déploient d’importants efforts pour réaliser l’objectif de parité aux postes clés du Groupe d’ici à 2020. Parmi ces initiatives, deux projets innovants ont été lancés, issus de l’événement d’open innovation DARE EllesVMH qui s’est tenu au mois de mars 2018 : SHERO, une plateforme digitale interne et communautaire regroupant des articles, vidéos et podcasts pour accompagner les femmes du Groupe dans leur carrière ; et l’Inclusion Index, un dispositif destiné à stimuler les actions menées en interne en faveur de la diversité et de l’inclusion.

En signant aujourd’hui les normes mondiales de conduite contre la discrimination de la communauté LGBTI en entreprise promulguées par l’ONU, LVMH, les membres du Comité Exécutif et les Présidents des Maisons montrent leur engagement à :

  • Respecter les droits humains des employés, clients et membres de la communauté LGBTI
  • Lutter contre toute forme de discrimination à l’égard des employés LGBTI sur le lieu de travail
  • Soutenir les employés LGBTI au travail
  • Prévenir la discrimination à l’égard des clients, fournisseurs et distributeurs LGBTI – et insister afin que les partenaires commerciaux en fassent autant
  • Défendre les droits des personnes LGBTI dans les collectivités où elles mènent leurs activités

Cette approche s’appuie sur une politique déterminée de lutte contre la discrimination et pour le respect de la singularité que LVMH a initiée il y a plus de 10 ans. Parmi les mesures mises en œuvre : un Code de Conduite qui inclut la lutte contre toute forme de discrimination dont l’orientation sexuelle et l’identité de genre, des formations anti-discrimination destinée aux recruteurs depuis 2011, et des tests visant à éliminer toute forme de discrimination dans le processus de recrutement.

Le Groupe développe actuellement un programme mondial de formation axé sur la thématique des Biais Inconscients et du Leadership Inclusif qui sera déployé d’ici la fin de 2019 pour tous les employés occupant un poste clé.

« Wild Immersion », la nouvelle attraction du Jardin d’Acclimatation : une plongée au cœur de la vie sauvage

Le Jardin d’Acclimatation propose une nouvelle attraction phare, « Wild Immersion »*. Expérience basée sur les technologies de réalité virtuelle, l’attraction invite le visiteur à un voyage dans la vie sauvage, au plus proche de la nature, réalisée en partenariat avec la Fondation Jane Goodall.

Écrin de verdure au cœur de la ville, le Jardin d’Acclimatation s’est toujours voulu un point de rencontre et de reconnexion entre l’homme et la nature. Soutenant une « acclimatation moderne », il a mobilisé les dernières techniques de réalité virtuelle pour créer sa nouvelle attraction, « Wild Immersion ». Véritable expérience immersive, elle embarque le visiteur au cœur d’un voyage dans la première réserve naturelle virtuelle.

* « Immersion sauvage » en français.

© DR / Jardin d’Acclimatation

Au cœur du Palais d’Hiver, dans un environnement végétal sonore et interactif, « Wild Immersion » propose un tour du monde de la faune et de la flore, sous la forme de six films de douze minutes chacun, à la rencontre des animaux de la forêt amazonienne, des pandas d’Asie, des requins-baleines d’Océanie ou encore des éléphants de la savane africaine. L’avantage de ce voyage ? Une empreinte zéro carbone et une sensibilisation aux espèces menacées d’extinction.

Le Jardin d’Acclimatation a voulu s’engager à travers une attraction qui éveille les consciences, et sensibilise petits et grands sur l’importance de préserver la nature et la vie sauvage qu’elle abrite. Il s’est ainsi rapproché de la Fondation Jane Goodall, créée par la célèbre éthologue britannique qui a mis sa vie au service de la protection de la biodiversité animale. Ainsi, 1% des recettes sera reversé à la Fondation afin de financer des réserves naturelles.

© DR / Jardin d’Acclimatation

Informations pratiques :

Entrée et accès à « Wild Immersion » : 10 €

Entrée, accès à « Wild Immersion » et 3 tickets d’attraction : 16 €

Lancement de l’opération « Une Journée Pour Soi » avec le Secours Populaire

Après Saint-Denis, Marseille et Roubaix, la quatrième étape de l’initiative « Une Journée Pour Soi », lancée par LVMH en partenariat avec le Secours populaire, a réuni 80 femmes à la Make Up For Ever Academy, à Paris, puis à la Fondation Louis Vuitton, ce vendredi 8 mars 2019. L’occasion pour le groupe LVMH de célébrer la Journée Internationale des Droits des Femmes aux côtés de femmes en situation de précarité, pour leur permettre de sortir le temps d’une journée de leur quotidien et de se réapproprier leur image.

En partenariat avec le Secours populaire, le groupe LVMH a lancé « Une Journée Pour Soi », une opération destinée aux femmes en situation de précarité dans six villes de France. Rires, sourires souvent, émotions fortes toujours, les trois premières étapes menées à Saint-Denis, Marseille et Roubaix ont déjà permis à près de 200 femmes de sortir le temps d’une journée des difficultés de leur quotidien.

Structurée autour de trois temps forts, « Une Journée Pour Soi » a pour objectif de les aider à retrouver une part de confiance en elles et à aller de l’avant avec des ateliers de maquillage prodigués par les make-up artistes des Maisons Guerlain, Make Up For Ever et Sephora, des shootings avec des photographes professionnels (Gilles Bensimon, Olivia Arthur, Rebecka Oftedal, Laziz Hamani, Gabriel De La Chapelle et Alain Delorme) et des visites guidées de lieux culturels tels que la Fondation Louis Vuitton, le Musée Regards de Provence de Marseille ou La Piscine, à Roubaix.

© Gabriel De La Chapelle

« Aujourd’hui je me suis lâchée… ça fait un bien fou ! » confie Marie-Arlette, retraitée, à Claire Lajeunie, journaliste et auteur du livre Sur la route des invisibles : Femmes dans la rue, recueil de portraits construit à partir de témoignages, lors de la journée organisée à Saint-Denis. Passionnée de maquillage, Michelle déclare lors de la journée organisée à Marseille : « Aujourd’hui, je me trouve belle. J’adore parce qu’on m’a maquillé mes yeux, comme les princesses ». « J’ai retrouvé le luxe le temps d’un instant. J’avais oublié le plaisir », ajoute Katia.

View this post on Instagram

🇫🇷 Secours Populaire x LVMH En partenariat avec le @secourspop, LVMH a lancé « Une Journée Pour Soi », une initiative destinée à 350 femmes en situation de précarité. A Marseille, Michelle, Houaria et Katia sont toutes trois passées derrière l'objectif de @RebeckaOftedal. Elles ont laissé de côté – le temps d'une journée – les difficultés du quotidien et ont pu prendre du temps pour elles. Claire Lajeunie, réalisatrice et auteur a pu recueillir leurs impressions : « J'ai du mal parfois à trouver la force de me battre. Mais ce matin, je suis heureuse. » (Houaria, relogée suite aux effondrements de la rue d'Aubagne). « J'ai retrouvé le luxe le temps d'un instant. J'avais oublié le plaisir. » (Katia). « Aujourd'hui, je me trouve belle. J'adore : on m'a maquillé les yeux, comme les princesses. » (Michelle). Un livre rassemblera une sélection de ces portraits, dont l'intégralité des bénéfices sera reversée au Secours populaire français et contribuera à sensibiliser à la cause des femmes, premières victimes de la précarité. _ 🇬🇧In partnership with @secourspop, LVMH launched an initiative called “Une Journée Pour Soi” (“A Day All Your Own”) to benefit 350 women living in vulnerable situations. In Marseille, Michelle, Houaria and Katia all had their portraits shot by photographer @RebeckaOftedal. They left behind – for the space of a day – their daily challenges and enjoy a little time just for themselves. Film director and author Claire Lajeunie asked them to share their impressions of the experience. “Sometimes it’s hard to find the strength to keep fighting. But this morning I’m happy,” confided Houaria, who was forced to move after a building dilapidated building collapsed in Marseille. “For just a short time, I rediscover luxury. I had forgotten how pleasant the experience is,” said Katia. “Today I think I look beautiful!” added Michelle.  A book featuring portraits will be published to heighten public awareness of the challenges facing many women, who are the primary victims of vulnerable situations. All proceeds from the sale of the book will go to the Secours Populaire Français. _ #UneJournéePourSoi #SecoursPopulaire #museeregardsdeprovence #Sephora

A post shared by LVMH (@lvmh) on

À l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, « Une Journée Pour Soi » a fait escale à la Make Up For Ever Academy, à Paris, où 80 femmes dont le destin a été contrarié par les difficultés de la vie ont été mises en beauté par les make-up artistes de la Maison, avant de poser devant l’objectif d’Olivia Arthur et Gabriel De La Chapelle. Cette étape parisienne a aussi été l’occasion pour les participantes de découvrir les nouvelles expositions présentées à la Fondation Louis Vuitton, « La Collection Courtauld. Le parti de l’impressionnisme » et « La Collection de la Fondation. Le parti de la peinture ». Une parenthèse dans leur quotidien difficile, pour se réconcilier avec leur image, reconstruire l’estime d’elles-mêmes et ainsi aller de l’avant.

© Alain Delorme

Deux prochaines étapes de « Une journée pour Soi » seront organisées à Reims, au siège de la Maison Ruinart (le 18 mars 2019), puis à Carcassonne (le 21 mars 2019).

Un livre rassemblera une sélection de ces portraits, rédigés par Claire Lajeunie, dont l’intégralité des bénéfices sera reversée au Secours populaire français et contribuera à sensibiliser à la cause des femmes, premières victimes de la précarité.

 

 

En partenariat avec LVMH, le Secours populaire lance « Une Journée Pour Soi », une opération destinée aux femmes en situation de précarité dans six villes de France

À l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, l’opération « Une Journée Pour Soi » permettra à 350 femmes accompagnées par le Secours populaire de sortir le temps d’une journée de leur quotidien et de retrouver une part de confiance en elles, pour leur permettre d’aller de l’avant. Saint-Denis, Marseille, Roubaix, Paris, Reims et Carcassonne sont les six villes choisies pour cette première édition, en coordination avec les fédérations locales du Secours populaire.

Quand les difficultés du quotidien occupent toute la place et font passer au deuxième plan les considérations personnelles et culturelles, donner aux femmes la possibilité de s’offrir une parenthèse dans laquelle elles peuvent repenser à elles est essentiel. Que les sources de précarité soient liées à la pauvreté, à des violences physiques ou psychologiques, ou à des accidents de la vie, l’estime de soi, élément fondamental de la dignité des personnes, central dans la relation aux autres, contribue activement au processus de réparation.

Ainsi, ces journées seront structurées autour de trois temps forts :

  • Une visite guidée d’un lieu culturel, tels que La Piscine, Musée d’Art et d’Industrie André Diligent à Roubaix, la Fondation Louis Vuitton, le Château Comtal de Carcassonne, le Musée Regards de Provence ou la Maison Ruinart
  • Une séance avec les make-up artists des Maisons du groupe LVMH, Sephora, Guerlain et Make Up For Ever
  • Une séance photo avec des photographes professionnels (Laziz Hamani, Olivia Arthur, Gabriel de la Chapelle, Alain Delorme et Rebecka Oftedal) dont elles garderont un tirage.

Un livre rassemblera une sélection de ces portraits, rédigés par Claire Lajeunie, réalisatrice et auteur de Sur la route des invisibles : Femmes dans la rue. L’intégralité des bénéfices sera reversée au Secours populaire français et contribuera à sensibiliser à la cause des femmes, premières victimes de la précarité.

« Toute la longue histoire du Secours populaire français témoigne de l’intérêt primordial accordé aux femmes. Ce sont les femmes qui sont les plus nombreuses à venir demander de l’aide aux bénévoles dans toute la France. C’est aussi un plus grand nombre de femmes que d’hommes qui animent les directions de l’association de solidarité. Du fond du cœur je souhaite un grand succès à cette chaleureuse initiative menée une fois de plus en partenariat avec LVMH. » souligne Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.

 

« L’attention portée aux femmes et l’accès à la culture sont au carrefour des préoccupations du groupe LVMH et de ses Maisons, il nous a donc paru essentiel de pouvoir partager notre savoir-faire en la matière avec des femmes dont le destin a été contrarié par les difficultés de la vie. Nous espérons que la considération qui leur sera apportée lors de cette opération, en complément des actions déjà engagées par le Secours populaire auprès d’elles, pourra contribuer à leur combativité.» explique Antoine Arnault.

 

Dates et lieux de l’Opération Une Journée Pour Soi :

  • Le 27 février à Saint-Denis
  • Le 1er mars à Marseille
  • Le 6 mars à Roubaix
  • Le 8 mars à Paris
  • Le 18 mars à Reims
  • Le 21 mars à Carcassonne

Ce partenariat entre LVMH et le Secours populaire approfondit la relation déjà établie grâce à l’opération Recto/Verso, exposition et vente aux enchères menées en 2015 et 2018 à la Fondation Louis Vuitton.

Ce projet prolonge l’engagement RSE du Groupe qui accompagne depuis dix ans des associations pour faciliter la réinsertion professionnelle des femmes que ce soit avec l’association Force Femmes ou à Clichy-sous-Bois / Montfermeil, ou pour soutenir les familles monoparentales.

Avec Eye/LOEWE/Nature, Loewe met la garde-robe masculine au service de l’exploration des grands espaces

La nouvelle collection Eye/LOEWE/Nature dévoile une gamme de prêt-à-porter pour Homme conçue spécifiquement pour l’extérieur. Avec ses vêtements et accessoires techniques et fonctionnels, cette ligne novatrice se veut une invitation à abandonner la ville pour retrouver la liberté des grands espaces.

« Quiconque vit en ville connaîtra ce sentiment d’y être resté trop longtemps ». Cette citation de l’écrivain et naturaliste britannique Robert McFarlane semble s’inscrire en filigrane dans la nouvelle collection homme Eye/LOEWE/Nature. Celle-ci dessine la silhouette d’un aventurier des temps modernes, désireux de s’éloigner du mode de vie urbain pour partir explorer le monde.

© Kuba Ryniewicz / LOEWE

Pour accompagner cette vision de l’homme Loewe proche de la nature, la Maison a imaginé des parkas, des pull-overs ou encore des pantalons cargos dans un style décontracté privilégiant des matières techniques et naturelles, telles que la fibre de coton recyclé. Loin des teintes habituelles proposées pour ce genre de vêtements, la ligne Eye/LOEWE/Nature convoque une palette de couleurs vives.

© Kuba Ryniewicz / LOEWE

Côté accessoires, la Maison Loewe s’est appuyée sur le savoir-faire high-tech du Japon pour y concevoir des sacs-à-dos cousus à la main à partir d’une toile de haute qualité et de cuir pour les finitions, adaptés à la vie nomade comme à la vie urbaine. Pour incarner la collection, Loewe a choisi les paysages sauvages et maritimes chatoyants du Cap de Creus, en Espagne, qui ont servi de décor à sa campagne publicitaire. Une véritable invitation à sortir des sentiers battus aux côtés de l’acteur anglais Josh O’Connor, dont l’on suit les pérégrinations à vélo, mais aussi sur la plage et dans la mer.

© Kuba Ryniewicz / LOEWE

À travers cette collection, Loewe témoigne aussi de son implication environnementale. Pour chaque produit de la ligne vendu au cours de l’année 2019, la Maison reverse ainsi 15 euros pour soutenir la lutte contre la pollution due au plastique.

Rétrospective 2018 du groupe LVMH et de ses Maisons : une année marquée par de nombreux engagements sociétaux et environnementaux

« Notre position de leader s’accompagne de responsabilités sociales et environnementales. Nous devons aller au-delà de ce que nous imposent les normes. » Bernard Arnault Président-directeur général de LVMH. En 2018, le Groupe LVMH a mis en œuvre cette vision à travers de multiples engagements. Du lancement du site We Care For Models à la sixième édition du Dîner des Maisons engagées en passant par le succès du Fonds carbone LVMH… Retour sur les engagements sociétaux et environnementaux qui ont marqué l’année 2018 !

Lancement du site We Care For Models

Dans la continuité de la création de la Charte sur les conditions de travail et le bien-être des mannequins, établie en concertation avec Kering, et de sa signature par les magazines ELLE et Version Fémina, le groupe LVMH a lancé en février 2018 le site WeCareForModels.com. Partie intégrante de la démarche de responsabilisation, de transparence et d’émancipation initiée par la Charte, ce site rappelle aux mannequins les engagements pris par les deux groupes pour assurer leur bien-être et la qualité de leurs relations de travail que ce soit lors de défilés de mode ou de prises de vue. WeCareForModels.com prodigue également aux mannequins informations utiles, bonnes pratiques et conseils de la part d’experts.

© Virginia Arcaro

Quatrième édition de la campagne « Bold is beautiful » par Benefit Cosmetics

Pour la quatrième année consécutive, la Maison Benefit Cosmetics a fait don de l’intégralité des bénéfices générés par ses bars à sourcils (« brow bars ») à 37 associations œuvrant pour la cause des femmes sur le plan éducatif, professionnel et humain. Pendant tout le mois de mai 2018, 19 pays ont participé à cette campagne de beauté solidaire qui a déjà permis de lever plus de 9 millions d’euros à travers le monde depuis sa création en 2015.

© Benefit Cosmetics

Objectif 2018 atteint pour le Fonds carbone LVMH

Créé en 2016, le Fonds carbone LVMH s’inscrit dans la politique environnementale LIFE, LVMH Initiatives For the Environment, du Groupe, dont l’un des objectifs est la réduction de 25 % de ses émissions de CO2 d’ici 2020. Deux ans après sa création, le Fonds carbone LVMH a atteint son objectif pour 2018 avec le financement à hauteur de 11,3 millions d’euros de 112 projets de maîtrise et de réduction des émissions de CO2. Cette réussite « témoigne, une nouvelle fois, de l’engagement majeur et décisif de la direction du groupe LVMH et de l’ensemble des équipes pour l’environnement et le climat », a déclaré Antonio Belloni, Directeur général délégué LVMH.

Deuxième édition du salon LIFE in STORES

À travers cet événement annuel, LVMH encourage l’excellence environnementale de ses Maisons en récompensant l’amélioration des performances énergétiques des espaces de vente du Groupe. Huit d’entre eux se sont vus remettre un LIFE in STORES Award : Celine (Miami, Design district) Louis Vuitton Vendôme (Paris), Loro Piana (New Bond Street, Londres), Guerlain Saint-Honoré (Paris), DFS (T Fondaco dei Tedeschi, Venise), Loewe (Puerto Banús, près de Malaga), Sephora (Century City, près de Los Angeles) et retrofit LED Sephora Europe. « Plus qu’une remise de prix, les LIFE in STORES Awards ont pour objectif de constituer un guide d’améliorations continues pour l’ensemble des Maisons du Groupe et une source d’inspiration » a déclaré Sylvie Bénard, Directeur Environnement du Groupe.

DFS / © SW Photography

Sixième édition du Dîner des Maisons engagées LVMH

Le 5 décembre 2018 s’est tenue, au Palais Brongniart, la sixième édition du Dîner des Maisons engagées LVMH. Organisé chaque année, cet événement est l’occasion de célébrer l’engagement humain du Groupe et de ses Maisons et le partenariat avec les associations (l’Unicef, Belle et bien, Cancer@work, Ela, Epic foundation, Esat l’arche, Force femmes, Kelina, Les restos du cœur, Les virades de l’espoir, Save the children, Toutes à l’école…). Cet engagement continu tout au long de l’année se manifeste concrètement au cours de la soirée par un soutien à la lutte contre la drépanocytose. Aux côtés des équipes de l’hôpital Robert-Debré à Paris, LVMH et ses Maisons contribuent financièrement à la recherche contre cette maladie et à la prise en charge des patients qu’elle touche.

© Sylvain Bachelot

Avec « Tribute to Feminity », Bvlgari présente une exposition rétrospective au musée du Kremlin de Moscou

Jusqu’au 13 janvier 2019, le musée du Kremlin de Moscou expose collections iconiques et bijoux d’exception venant illustrer l’évolution du style Bvlgari sur plus d’un siècle. La créativité visionnaire, le goût de la beauté et l’artisanat raffiné de la Maison de joaillerie romaine sont racontés à travers plus de 500 pièces, qui composent l’exposition « Tribute to Feminity ». Un hommage à la relation privilégiée de Bvlgari avec les femmes audacieuses, en particulier les stars du 7e art.

Plus de 500 créations identitaires de la Maison fondée à Rome en 1884 par l’orfèvre Sotirios Voulgaris sont exposées sous le beffroi de l’Assomption, le plus haut monument du Kremlin. Ces bijoux étourdissants qui traversent les époques, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1990, illustrent l’évolution de la créativité du joaillier romain ainsi que son identité unique : sa quête constante d’effets de couleurs, son esprit joueur et non conformiste ainsi que ses motifs innovants. Une attitude avant-gardiste qui a non seulement bouleversé l’approche traditionnelle de la joaillerie, mais a également contribué à sublimer les femmes. À travers ces pièces exceptionnelles, Bvlgari a accompagné leur émancipation sociale et culturelle.

 

© BVLGARI

Une centaine de bijoux n’ayant jamais été présentés sont dévoilés pour la première fois au public. Certaines de ces merveilles ont appartenu à d’illustres actrices de cinéma. Les visiteurs peuvent découvrir la collection complète ayant appartenu à Elizabeth Taylor, grande amatrice de bijoux et cliente fidèle de la Maison, comme ce remarquable collier serti de dix-sept émeraudes colombiennes. D’autres pièces maîtresses proviennent de la collection de la comédienne italienne Anna Magnani, à l’instar d’une bague Trombino composée d’un spectaculaire diamant jaune de plus de 25 carats. Le glamour à l’italienne est encore à l’honneur avec les boucles d’oreilles en émeraude d’une autre diva, Gina Lollobrigida, et avec la parure en saphirs bleus d’Anita Ekberg, l’ inoubliable actrice de la Dolce Vita.

© BVLGARI

La seconde partie de la rétrospective « Tribute to Feminity », dévoile au Palais du Patriarche les collections iconiques du joaillier romain. L’exploration des modèles Monete, ces bijoux intégrant des pièces de monnaie anciennes, celle des montres Serpenti ou encore des créations Tubogas, témoigne de la créativité sans limite et de la richesse du patrimoine de la Maison Bvlgari, qui n’a jamais cessé de se réinventer au cours de son histoire.

L’exposition « Tribute to Feminity » sera présentée jusqu’au 13 janvier 2019.

Détails pratiques :

« Bvlgari Tribute to Feminity »

Musée du Kremlin

103073, Moscou, Russie

Horaires : tous les jours de 9h30 à 18h, sauf le jeudi

Tarif : 500 roubles

Lumière verte

Produire de la lumière avec très peu d’énergie, c’est aujourd’hui possible. Grâce aux avancées réalisées dans les technologies d’éclairage, la LED (Light-Emitting Diode) permet de diminuer en moyenne de 40 % la consommation d’électricité par rapport à un éclairage traditionnel.

© DR Guerlain