Dans le cadre de la reprise des activités, la Maison Veuve Clicquot crée une plateforme d’échanges et d’accompagnement dédiée aux femmes entrepreneures avec le collectif SISTA

Alors que la crise du Covid-19 a frappé de plein fouet l’économie française, la plupart des jeunes entrepreneurs se retrouvent en difficulté. En réponse à cela et dans le prolongement de son programme Bold by Veuve Clicquot, la Maison champenoise a lancé le programme SISTA x BOLD, dédié à accompagner les femmes entrepreneures dans la reprise et préparer le futur. Dans ce cadre, Veuve Clicquot s’est associé au collectif SISTA pour créer une plateforme rassemblant et mettant à disposition l’expertise de 100 mentors pour proposer 1 000 heures de conseils et d’échanges à des entrepreneures dont l’objectif est de dépasser la situation actuelle, de préserver leur activité et d’appréhender l’avenir confiantes, en elles et en leur projet.

 

Dans le cadre de son programme Bold by Veuve Clicquot soutenant l’entrepreneuriat au féminin, la Maison de champagne s’est associée au collectif SISTA pour créer SISTA x BOLD, un programme dédié à l’accompagnement des entrepreneures dans la reprise et préparer le futur.

La plateforme SISTA x BOLD permet de mettre en relation des femmes entrepreneures avec 100 mentors qui proposent 1 000 heures d’échanges et de conseils personnalisés. Chaque entrepreneure peut s’entretenir avec un mentor sélectionné selon ses problématiques. L’expertise de ces entrepreneur(e)s ou investisseur(e)s expérimenté(e)s doit permettre à ces femmes d’envisager des solutions aux différents types d’obstacles auxquels elles font face dans le développement de leur projet et d’adopter un état d’esprit propice à une appréhension sereine de l’avenir.

L’équipe des mentors de SISTA x BOLD est composé de membres du réseau SISTA, de collaborateurs de la Maison Veuve Clicquot, mais aussi des lauréates du Bold Woman Award by Veuve Clicquot, Prix récompensant chaque année depuis 1972 les femmes entrepreneures.

© SISTA

Pour Tatiana Jama, co-fondatrice du collectif, le lancement de la plateforme repose sur la force de la vision partagée de Veuve Clicquot et SISTA concernant l’entrepreneuriat : « Le monde traverse une crise sans précédent qui montre notre degré d’interconnexion, notre dépendance les uns aux autres et qui a vu naître de magnifiques élans de solidarité. Cette crise peut accentuer les inégalités de genres ou être une opportunité pour repenser demain. Avec la Maison Veuve Clicquot nous partageons une vision optimiste et une volonté d’agir concrètement pour faire bouger les lignes. C’est dans ce contexte que nous avons construit le programme SISTA x BOLD ».

SISTA X BOLD répond à l’ambition commune de SISTA et de la Maison Veuve Clicquot de faire émerger une génération de leaders aux profils divers et d’encourager des générations de femmes à être toujours plus audacieuses.

« Il était impensable pour nous qui sommes engagés aux côtés des femmes entrepreneures depuis tant d’années de ne pas répondre à l’appel de notre communauté face à cette crise sans précédent. Même si la crise nous impacte tous, nous sommes là et souhaitons plus que jamais soutenir ces entrepreneures pendant cette période de crise. Les accompagner fait partie de nos priorités. Nous sommes heureux de pouvoir nous engager avec SISTA. », conclut Jean-Marc Gallot, Président de la Maison Veuve Clicquot et mentor SISTA x BOLD.

Pour s’inscrire au programme SISTA X BOLD et bénéficier d’une heure de coaching personnalisé, rendez-vous sur la plateforme dédiée : sistabold.com

© Alexandre Tabaste

À l’occasion de la sortie de la version interactive de son Rapport annuel, le groupe LVMH revient sur ses temps forts 2019

« La performance de LVMH témoigne de l’efficacité de notre stratégie. Poursuivie avec constance, elle inspire nos actions : elle les guide et maintient le cap d’une croissance durable en dépit de circonstances exceptionnelles » déclare Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH, en préambule du rapport annuel 2019. La publication du Rapport annuel 2019 est l’occasion pour le Groupe de revenir sur les temps forts d’une année particulièrement riche, rythmée par de multiples réalisations à travers le monde.

 

En 2019, LVMH a une nouvelle fois démontré son rayonnement international grâce à ses actions aux quatre coins du monde.

A l’occasion des événements Future LIFE organisés à Paris et à New York, le Groupe a dressé le bilan de ses accomplissements en matière de responsabilité environnementale, tout en réaffirmant ses ambitions pour les années à venir. Pour la première fois en 2019, LVMH a participé à la China International Import Expo (CIIE), à Shanghai, mettant ainsi à l’honneur son lien de longue date avec la Chine et partageant avec le public chinois l’excellence de ses Maisons et leur capacité singulière à allier innovation et héritage.

Les Maisons du groupe LVMH ont également proposé des moments d’évasion, de l’exposition « Louis Vuitton X » à Beverly Hills, où étaient exposés 160 ans de collaborations artistiques, au film « Cashmere – The Origin of a Secret », réalisé par Luc Jacquet, qui offre une plongée dans les origines de la matière phare de Loro Piana, au cœur des steppes de Mongolie intérieure, mais aussi l’arrivée de Belmond au sein de LVMH et, avec lui, ses hôtels d’exception dans des destinations à couper le souffle, comme le Copacabana Palace de Rio de Janeiro ou le Sanctuary Lodge, à quelques pas du Machu Picchu.

L’ailleurs fut aussi source d’inspiration pour les Maisons de LVMH : la Calabre, en Italie, pour Thierry Wasser, Maître Parfumeur de Guerlain, qui est venu y chercher la meilleure bergamote, le Maroc pour Maria Grazia Chiuri à l’occasion de la présentation de sa collection Croisière 2020 pour la Maison Dior, ou encore Rome à l’occasion de l’hommage haute couture rendu par Fendi à son génie créatif disparu Karl Lagerfeld dans le cadre majestueux du Forum Romain.

Le groupe LVMH n’en oublie pas pour autant ses racines et sa ville natale : quand Paris a vu la cathédrale Notre-Dame, symbole de son patrimoine et de son unité, en proie aux flammes, le Groupe s’est immédiatement mobilisé à travers un don au fonds dédié à la reconstruction de ce joyau architectural.

Une année d’accomplissements rendus possibles grâce à la mobilisation et l’énergie des collaborateurs de LVMH et de ses Maisons. Un engagement collectif de chaque instant sur lequel le Groupe peut compter pour surmonter la crise mais, surtout, pour être encore plus performant à l’avenir.

 

Lire la version interactive du Rapport annuel 2019.

La 4e promotion de la Maison des Startups LVMH fait sa rentrée à distance

Dans ce contexte particulier de travail à distance généralisé pour tous, les équipes de La Maison des Startups LVMH, incubateur du Groupe à Station F, réinventent leurs pratiques. Le 21 avril dernier, le programme a accueilli à distance sa quatrième promotion composée de 25 nouvelles startups. Pour adapter ce lancement, temps fort de l’innovation au sein du Groupe habituellement assuré en physique, le programme organise des événements digitaux pour permettre aux startups de se présenter et de suivre leurs premières sessions de coaching. 

 

L’innovation est profondément ancrée dans l’ADN du groupe LVMH. Elle est la source de sa singularité et de sa réussite sur le long terme. Incubateur du Groupe à Station F, plus grand incubateur de startups au monde situé à Paris, La Maison des Startups LVMH est un des piliers de cette stratégie. Le programme a été lancé en 2017 avec la volonté d’accélérer les relations entre les univers de la tech et du luxe et leur permettre de façonner ensemble l’expérience client de demain. Depuis, le programme accueille tous les six mois 25 nouvelles startups dans l’espace qui lui est dédié à Station F, pour les accompagner en accélérant leur collaboration avec les Maisons de LVMH.

Les mesures de confinement appliquées en France à partir du 17 mars ont forcé Station F à fermer ses portes et La Maison des Startups LVMH à réadapter son programme. Les sessions de démonstration, auxquelles de nombreux collaborateurs du Groupe à travers le monde avaient assisté la saison dernière, ont été transformées en une série de e-workshops – autour des problématiques business liées à la crise du Covid-19 – qui ont permis de toucher un grand nombre de collaborateurs dans 16 pays.

Puis le 21 avril dernier, La Maison des Startups LVMH a accueilli une nouvelle promotion de startups dont les 25 membres se sont présentés au Groupe le 7 mai à l’occasion d’un webinar dédié. Les premiers mois d’accompagnement auront lieu intégralement en ligne, tout comme les premières prises de contacts avec les 75 Maisons de LVMH. Une adaptation qui satisfait les premiers intéressés : « Tout est vraiment très prometteur et ambitieux : nous avons déjà rencontré une quinzaine de Maisons et la disponibilité des équipes de LVMH nous aident à mieux comprendre les contextes et problématiques particuliers et globaux du groupe. » explique Olivier Cotinat, fondateur et CEO de Tapbuy, startup spécialisée dans le développement d’interface pour le e-commerce.

Malgré les contraintes liées à la crise du Covid-19, cette rentrée de la 4e promotion de la Maison des Startups LVMH n’est pas synonyme de ralenti. Bien au contraire, tous les acteurs en jeu envisagent la période comme une source inédite d’opportunités. « La contrainte est la base de toute innovation. Toutes les crises ont fait émerger des géants et des idées disruptives. Nous sommes sans doute au paroxysme de la contrainte : nos modèles doivent être repensés pour les rendre plus durables et responsables. » estime Olivier Cotinat.

Même son de cloche du côté de Martin Lehec, Directeur Commercial d’Urb-it, un système de livraison haut de gamme : « Je suis persuadé que cette crise est une grande opportunité. Les incertitudes sur le monde et le retail de demain nous obligent à repenser la livraison. Nous sommes convaincus qu’il va falloir pousser encore plus loin la réflexion sur le moment de la livraison comme extension d’une expérience en boutique. »

Pendant le confinement, les Maisons du groupe LVMH rivalisent d’imagination pour proposer à leur communauté des contenus originaux sur les réseaux sociaux

Alors que le lien physique avec leur clientèle est rendu impossible par les mesures de confinement, les Maisons du groupe LVMH souhaitent lui apporter réconfort et utilité. Quoi de mieux que les réseaux sociaux pour maintenir le contact ? Les Maisons du Groupe rivalisent d’imagination sur les réseaux sociaux à travers la diffusion de contenus originaux. Tour d’évasion !

 

 

Vous avez toujours souhaité en savoir plus sur la dégustation du champagne ? Veuve Clicquot initie ses abonnés à l’art de déguster ce vin pétillant grâce à Didier Mariotti, Chef de Cave de la Maison. Dans un premier épisode, il explique comment bien choisir son verre à champagne pour ne manquer aucune des notes gustatives en bouche.

Make Up For Ever souhaite rendre plus agréable le temps passé chez soi en dévoilant à ses abonnés les secrets beauté des make up artistes de la Maison. Ces derniers seront en direct régulièrement sur le compte Instagram international de Make Up For Ever pour dévoiler leurs techniques et inviter les abonnés à faire un don pour un hôpital.

Le confinement est l’occasion d’ouvrir son esprit vers d’autres horizons. C’est ce que propose Loewe avec l’opération « Loewe En Casa ». Dans le prolongement du Loewe Craft Prize, la Maison espagnole promeut l’artisanat en invitant des anciens participants du prix à partager leur savoir-faire et leur passion pour leur métier.

View this post on Instagram

As part of our 'LOEWE EN CASA' series, we're digging into our archives to look back at some of the studio tours we've captured for past projects and artisan collaborations. Potter @SaraFlynn sat down with lecturer and potter Clive Fiddis at her studio in Northern Ireland in 2017 – the same year that Flynn was a finalist in the #LOEWEcraftprize. Flynn's work was later exhibited alongside Richard Smith’s ‘Shuttle’ work and a series of photographs by Lionel Wendt at the #ChanceEncounters exhibition presented by the @LOEWEfoundation and curated by @Jonathan.Anderson at Art Basel Miami Beach. Flynn had been commissioned to produce a new body of ceramic work for the exhibition, engaging with the space and materiality of the historical Granary building installed there. #LOEWE #LOEWEarchives

A post shared by LOEWE (@loewe) on

De passion, il en est aussi question chez Zenith depuis sa création. C’est cet élément essentiel que la Maison célèbre dans ses nouveaux rendez-vous « Zenith On Air ». Prenant la forme de discussions, ces moments seront l’occasion de rencontrer des amis de l’horloger suisse qui raconteront ce qui les animent au quotidien. Retrouvez dès à présent Patrick Mouratoglou, entraîneur de la championne de tennis Serena Williams, dans le premier épisode de « Zenith On Air ».

La Maison Kenzo, quant à elle, se propose d’égayer les semaines de ses abonnés à travers une riche programmation : place à la musique chaque début de semaine avec le « Monday Music », une sélection de playlists pour agrémenter vos journées, puis le vendredi, retrouvez les « TGIF Live Sets », des concerts des musiciens et DJ du monde entier. Entre les deux, vous pourrez assister aux « Wednesday Workshops », des tutoriels réalisés par des artistes sélectionnés par Kenzo, avant de clôturer la semaine avec les « Weekend Conversations » en compagnie des amis de la Maison.

Belmond souhaite également vous accompagner comme il se doit pendant cette période si particulière avec les « Belmond Invitations », des événements variés diffusés en direct sur Instagram pour nourrir le corps et l’esprit : un concert du chanteur de jazz Joe Stilgoe, une séance de yoga avec Nadia Narain ou encore une master classe avec le fleuriste Simon Lycett ou le chef Raymond Blanc Obe pour réaliser une table de Pâques inoubliable. Ces ateliers sont animés par ces Experience Makers (« Créateurs d’Expériences ») qui œuvrent tout au long de l’année dans les établissements Belmond pour faire vivre des moments exceptionnels aux voyageurs.

Le Bon Marché s’engage tout au long du confinement à partager avec vous ses conseils et son savoir-faire avec le programme « Juste pour vous » : une recommandation de lecture par les libraires du grand magasin le lundi, une astuce pour la vie quotidienne le mercredi, une délicieuse recette de cuisine de La Grande Epicerie de Paris le jeudi, une évasion au cœur de la nature le vendredi, une rétrospective d’exposition le samedi ainsi que l’histoire du Bon Marché racontée par Stéphane Bern tous les dimanches. De quoi s’occuper toute la semaine !

View this post on Instagram

Fondé en 1852 par Aristide et Marguerite Boucicaut, Le Bon Marché Rive Gauche est le premier grand magasin du monde toujours en activité. Le couple Boucicaut n’a cessé d’innover dans tous les domaines, cherchant inlassablement à devancer les attentes de la clientèle de la fin du XIXème siècle. ​ .​ Qui étaient ces deux fondateurs à l’esprit visionnaire ? D’où venaient-ils ? ​ . Aujourd’hui, @stephane.bern.officiel vous présente Aristide et Marguerite Boucicaut et vous conte les prémices de cette grande histoire dans le premier épisode de cette série, "Un extraordinaire destin"… ​🎞️ .​ Ouvrez l’œil, destination XIXème siècle ! Retrouvez @stephane.bern.officiel tous les weekends sur notre compte Instagram. ​ -​ LE BON MARCHE RIVE GAUCHE'S HISTORY BY @stephane.bern.officiel ​📽️ . ​ In 1852, Aristide and Marguerite Boucicaut created Le Bon Marché Rive Gauche, the world’s first still active department store. While they kept on anticipating their clients' expectations in the late 19th century, the Boucicauts never stopped innovating in many fields. ​ .​ Where did these two visionary minds come from and who were they ? Today, @stephane.bern.officiel introduces you to Aristide and Marguerite Boucicaut and tells you the first steps of this great story in this episode, "A extraordinary fate"… 🎞️ . ​ Stay tuned, we are taking you back to the 19th century! Every weekend, you will have an appointment with @stephane.bern.officiel on our Instagram account. ​ . . . #VuAuBonMarche #LeBonMarche #RestezChezVous​ . .​ . #Paris #RiveGauche #StaySafe #StayAtHome #StayHomeStaySafe #LeBonMarcheRiveGauche #stephanebern #patrimoine ​ ​

A post shared by Le Bon Marché Rive Gauche (@lebonmarcherivegauche) on

Avec la série de podcasts « Tips to the Top », le groupe LVMH donne la parole à ses collaboratrices

Dans « Tips to the Top », la série de podcasts produite par LVMH, douze collaboratrices du Groupe prennent la parole à l’occasion de témoignages inspirants. Exerçant au sein de différentes Maisons de LVMH, elles racontent leurs parcours professionnels respectifs et se confient sur les moments charnières de leurs carrières. Les dix premiers épisodes de « Tips to the Top » sont d’ores et déjà disponibles à l’écoute sur SpotifyDeezerAusha, Podcast Addict et Apple Podcasts. L’occasion de découvrir le profil de femmes qui construisent le groupe LVMH au quotidien.

 

Alors que les femmes composent 73 % de son effectif, le groupe LVMH a choisi de les mettre sur le devant de la scène à travers « Tips to the Top ». Cette série de podcasts inédite recueille les témoignages de douze collaboratrices de différentes Maisons du Groupe, qui s’expriment à propos de leurs parcours et des moments qui ont été décisifs dans leurs carrières respectives. Fort de la diversité des Maisons, des métiers et des zones géographiques du groupe LVMH, « Tips to the Top » est un recueil d’histoire plurielles qui exposent une force de volonté commune chez les femmes qui les ont vécues.

 

© DR

Dans le premier épisode de « Tips to the Top », Charlotte Toubeau, Chef pâtissière adjointe à la Grande Epicerie de Paris, raconte comment son expérience au Koweït a marqué un tournant dans sa carrière. Dans le deuxième épisode Karen Williams, Global Academy & Education Director de Make Up For Ever, relate la manière dont ses rencontres professionnelles ont façonné la manager qu’elle est aujourd’hui. Ensuite, Joyce Weng, UK Managing Director de Bvlgari, se remémore l’un de ses plus beaux accomplissements chez le joaillier romain : l’implantation de la Maison en Chine.

© DR

L’épisode quatre est l’occasion de découvrir le profil de Mathilde Christiansen, Head of Design du prêt-à-porter masculin chez Kenzo, de son Danemark natal à Londres, où a débuté sa formation dans la mode, avant son départ pour Paris et le début de sa carrière à succès. Rencontre ensuite avec Florence Pennec, qui se souvient du jour où elle a mis un terme à sa carrière d’experte comptable pour devenir Directeur Production et Administration des Eaux-De-Vie chez Hennessy. Valérie Dubois, Directrice des Fabrications France chez Louis Vuitton, raconte dans l’épisode 6 la première fois où elle a vu naître un sac de la Maison, un moment clé dans sa vocation.

Le septième épisode de « Tips to the Top » relate l’histoire de Luciana Farina, International e-commerce Director de Christian Dior Couture. Alors que le secteur de la mode lui semblait hors de portée depuis son village natal près de Milan, elle raconte la manière dont l’univers du Marketing lui a ouvert ses portes et dont elle a par la suite rejoint la Maison de couture.

L’épisode 8 de la série brosse le portrait de Séraphine Dhellemmes, ambassadrice LVMH Métiers d’Art. Après des études d’ingénieur, elle rejoint le Groupe dans le secteur des cosmétiques au sein de LVMH Recherche avant de coordonner le développement des tanneries des Maisons du Groupe. Séraphine Dhellemmes explique comment cette évolution de carrière est une source d’épanouissement pour elle.

La série « Tips to the Top » met ensuite en lumière le profil de Dominique Giovine, Vice-President, General Manager Mid-South USA chez Moët Hennessy. Dans le cadre de sa gestion du marché géorgien, Dominique a manqué de démissionner en raison de nombreuses difficultés… Grâce à sa ténacité, elle a réussi à surmonter les obstacles et à donner un nouvel élan à sa carrière.

C’est au tour de Masumi Suzuki, Head of Sales de RIMOWA au Japon, de raconter son parcours, qui commence par des études aux Etats-Unis et se poursuit pendant plusieurs années dans les secteurs de la joaillerie et de la haute horlogerie. Elle rejoint RIMOWA en 2016 lorsque la Maison allemande décide de s’implanter au Japon. Aujourd’hui à la tête d’une équipe de 150 personnes, Masumi Suzuki relate l’ouverture du flagship RIMOWA de Ginza, à Tokyo, et le challenge que cela a représenté, comme l’un des moments les plus déterminants de sa carrière, à partir duquel elle a appris à reconnaître ses propres accomplissements pour mieux s’affirmer dans le monde professionnel.

Pour écouter les dix premiers épisodes de « Tips to the Top », rendez-vous sur SpotifyDeezerAusha, Podcast Addict et Apple Podcasts.

© DR

TAG Heuer lance la troisième génération de sa montre connectée à New York

Le 12 mars 2020, TAG Heuer a dévoilé sa nouvelle montre connectée à New York. Un modèle aux confluences de l’horlogerie traditionnelle et de la technologie de pointe qui vient accélérer le leadership de la Maison suisse sur ce marché. À l’occasion de ce lancement, Jade Ferreol, Product Manager au sein de l’équipe dédiée à la montre connectée depuis l’origine du projet en 2015, nous parle du positionnement avant-gardiste de l’horloger suisse. Rencontre.

« Your best performance is the one ahead » (« Votre meilleure performance est celle à venir »). Une devise qui définit la raison d’être du nouveau modèle connecté de TAG Heuer et porte l’esprit d’innovation qui anime la Maison depuis sa création.

En 2015, TAG Heuer devient pionnier sur le segment haut-de-gamme de ce marché en lançant son premier modèle connecté, fruit de son partenariat avec Intel et Google. « Au départ, la production de cette montre avait été envisagée comme un coup d’essai », explique Jade Ferreol. Un coup d’essai qui s’est rapidement transformé en coup de maître face au succès rencontré qui donna naissance à une deuxième version en 2017. En l’espace de six mois, ces deux montres deviendront des succès commerciaux pour la Maison.

 

 

© TAG Heuer

Pour le développement du nouveau modèle dévoilé à New York, TAG Heuer a étoffé l’équipe d’origine et a constitué une équipe interne aux compétences technologiques pointues. « C’est la première fois dans le secteur de l’horlogerie traditionnelle qu’une équipe composée d’une trentaine d’ingénieurs software et hardware dédiés à la montre connectée est mobilisée », souligne Jade Ferreol.

La troisième génération de la TAG Heuer connectée repose sur trois principes clés : mécanique traditionnelle (héritage du savoir-faire horloger suisse), performance sportive (application dédiée développée pour la première fois en interne) et personnalisation (bracelets et cadrans interchangeables). Elle incarne la volonté de la Maison de conjuguer à une mécanique horlogère traditionnelle un design digital allant de pair avec le développement d’un software de pointe.

© TAG Heuer

« La TAG Heuer Connected a été conçue et réalisée avec la même passion et la même attention aux détails qui président à la fabrication de nos chronographes mécaniques. Elle n’est pas seulement une pièce horlogère élégante, elle est une expérience immersive à elle seule, grâce à l’écosystème numérique TAG Heuer orienté vers la performance et le sport dans lequel elle s’inscrit désormais. La TAG Heuer Connected ouvre le champ des possibles en termes d’innovation. Grâce au talent et à l’engagement de nos équipes, ce produit est un marqueur fort de TAG Heuer et ouvrira la voie à une nouvelle ère pour la Maison », explique Frédéric Arnault, Directeur Stratégie et Digital de TAG Heuer et leader de ce projet ambitieux.

Avec la nouvelle TAG Heuer Connected, la Maison renforce son positionnement sur le marché devenu très compétitif de l’horlogerie connectée haut-de-gamme en proposant un chronographe à la fois élégant et polyvalent, aussi bien adapté à la vie quotidienne qu’à la pratique sportive.

LVMH présente « Echo Day », première émission radiophonique interne enregistrée dans le cadre d’un mois de mars dédié aux femmes

En 2007, LVMH lançait le programme EllesVMH pour soutenir l’égalité des genres à tous les niveaux de l’organisation. En 2020, LVMH innove en enregistrant et en diffusant sa première émission de radio, disponible à l’ensemble de ses collaborateurs à travers le monde sur la plateforme SHERO, un media interne dédié à l’accompagnement des femmes dans leurs carrières au sein du Groupe. Présentée par la journaliste Marie Drucker, accompagnée par Chantal Gaemperle, Directeur des Ressources Humaines et Synergies de LVMH, l’émission a mis en lumière les ambitions et les initiatives innovantes du Groupe et de ses Maisons en matière d’égalité des genres. Une nouvelle série de podcasts, « Tips to the Top », y a été également dévoilée.

 

Assurer l’égalité des genres est un enjeu clé pour le groupe LVMH, d’autant plus que 73 % de son effectif est composé de femmes. L’émission de radio « Echo Day » illustre et valorise cette année les actions menées dans le cadre de EllesVMH. Créé en 2007, ce programme a pour objectif de favoriser le développement professionnel des femmes dans toutes les fonctions et à tous les niveaux du Groupe.

Une volonté qui s’applique également aux postes à responsabilités avec l’ambition d’atteindre, fin 2020, une répartition paritaire entre femmes et hommes. « Echo Day » est l’opportunité de rappeler les actions menées depuis 14 ans sur ce terrain, en présence de Chantal Gaemperle, Directeur des Ressources Humaines et Synergies de LVMH, interviewée par la journaliste Marie Drucker.

Cette année, le EllesVMH « Echo Day » se fait l’écho des voix des talents féminins du Groupe. L’émission de radio est entrecoupée d’entretiens qui donnent la parole aux collaboratrices de LVMH, parmi lesquelles plusieurs représentantes des Maisons lauréates des prix de l’Inclusion Index. Ces prix distinguent les meilleures initiatives renforçant la diversité et l’inclusion au sein des Maisons du Groupe.

La parole des collaboratrices de LVMH sera également mise à l’honneur dans une série de 12 podcasts à écouter dès aujourd’hui. À destination du grand public et de l’interne, chaque podcast sera l’occasion de découvrir le profil d’une femme inspirante du Groupe qui racontera le jour où elle a osé se lancer et entreprendre. Cette série, intitulée « Tips to the Top », a été réalisée par la journaliste Karine Le Loët et célébrera le mois de mars, pendant lequel LVMH a choisi de mettre à l’honneur des femmes du Groupe dont certaines exercent des métiers qui ne sont pas spontanément associés aux femmes.

La grande diversité des métiers et des zones géographiques représentées dans les podcasts incarne celle qui fait la richesse du Groupe et assure sa performance.

 

Les podcasts sont disponibles à l’écoute sur Spotify, Deezer, Podcast Addict et Ausha.

À toutes les startups : dernière ligne droite pour participer à la 4e édition du LVMH Innovation Award !

Pour la 4e année consécutive, LVMH organise le LVMH Innovation Award qui offrira à 30 startups l’opportunité de rejoindre son Luxury Lab lors du salon Viva Technology à Paris, du 11 au 13 juin 2020. À la clef : la startup la plus innovante dans le domaine de l’expérience client intégrera pendant un an La Maison des Startups LVMH, incubateur du Groupe à Station F.

Plus que quelques jours avant la clôture des inscriptions pour participer au LVMH Innovation Award, le 21 février 2020 ! L’humoriste Paul Taylor retente sa chance et présente sa deuxième idée révolutionnaire à Ian Rogers, Chief Digital Officer du Groupe…

Si vous pensez que votre idée est meilleure que celle de Paul, postulez ici : https://challenges.vivatechnology.com/en/challenges/lvmh

Bonne chance à tous !

La recherche du lauréat de la 4e édition du LVMH Innovation Award est lancée

Pour la 4e année consécutive, le groupe LVMH offre l’opportunité à 30 startups internationales de gagner leur place sur son Luxury Lab à l’occasion du salon Viva Technology qui aura lieu du 11 au 13 juin 2020, à Paris. Toutes participent au LVMH Innovation Award qui récompense l’idée la plus innovante dédiée à façonner l’expérience client de demain. À la clé pour le gagnant de ce prix : un an d’accompagnement au sein de la Maison des Startups LVMH, incubateur du Groupe.

À moins d’un mois de la clôture des inscriptions pour participer au challenge, LVMH a collaboré avec l’humoriste Paul Taylor qui est venu présenter sa dernière idée à Ian Rogers, Chief Digital Officer du Groupe…

Apply now to the 4th edition of the LVMH Innovation Award!

Si vous êtes convaincu que votre idée est meilleure que celle de Paul, postulez dès maintenant au 4e LVMH Innovation Award : https://challenges.vivatechnology.com/en/challenges/lvmh.

Clôture des inscriptions le 21 février 2020. Bonne chance !

Succès de la première édition de la « LVMH Watch Week » qui s’est tenue du 13 au 15 janvier à Dubaï

Du 13 au 15 janvier, les Maisons Bvlgari, Hublot, TAG Heuer et Zenith ont organisé la première édition de la « LVMH Watch Week » qui s’est tenue au Bvlgari Resort Dubaï, plus grand des établissements hôteliers de Bvlgari, situé à Dubaï, hub international accessible aisément de tout point du globe. Une opportunité unique pour les Maisons horlogères de LVMH de présenter aux détaillants et journalistes venus du monde entier leurs nouveautés exclusives, leur positionnement complémentaire ainsi que la stratégie de la division horlogère du Groupe.

Pour la première fois de son histoire, le groupe LVMH avait décidé d’organiser un tel évènement en propre et en complément des traditionnels salons horlogers suisses qui, cette année, ont décidé d’harmoniser leurs calendriers pour se tenir respectivement fin avril et début mai. Des dates jugées trop tardives par certains professionnels qui ont besoin de découvrir les nouveautés et les perspectives à venir en tout début d’année.

« La « LVMH Watch Week » marque l’engagement du Groupe dans le domaine stratégique de l’horlogerie et complète notre présence à Baselworld à une période de l’année qui est clef pour nos partenaires et notre activité. Au début de notre réflexion il y a à peine six mois, une telle initiative semblait particulièrement ambitieuse, mais collectivement nous avons réussi à en faire un grand succès », a confirmé Stéphane Bianchi, Président-directeur général de la Division Horlogerie de LVMH et Président-directeur général de TAG Heuer.

Cette première édition a rassemblé plus de 200 journalistes et presque autant de détaillants venus du monde entier. Tous ont salué l’initiative et ont particulièrement apprécié de pouvoir découvrir les dernières nouveautés des Maisons horlogères et échanger avec les Présidents et autres représentants des Maisons dans un cadre exceptionnel.

« Nous sommes fiers d’avoir organisé cette première édition de la « LVMH Watch Week » qui a mis en lumière la force, la créativité et l’innovation exceptionnelles des Maisons horlogères du Groupe tout en faisant vivre à tous nos partenaires une véritable expérience de marque dans un nouveau format de salons horlogers » a déclaré Jean-Christophe Babin, Président de Bvlgari.

Fort de cette réussite, LVMH a d’ores et déjà entamé une réflexion sur l’organisation d’une deuxième édition de la « LVMH Watch Week » en 2021 qui pourrait accueillir d’autres marques du Groupe ayant des activités horlogères et permettrait à LVMH d’accélérer encore la dynamique de sa division Montres & Joaillerie.