Pour la première fois, le programme d’Open Innovation DARE donne rendez-vous aux collaborateurs du groupe LVMH à Londres

Pour la première fois depuis la création de ce programme d’intrapreneuriat, le groupe LVMH a organisé son événement DARE (Disrupt Act Risk to be an Entrepreneur) à Londres. Pendant trois jours, soixante collaborateurs du Groupe basés dans la région EMEA (Europe Moyen-Orient et Afrique), sélectionnés parmi les 450 talents ayant participé au « call for ideas » pour inventer l’expérience client de demain, se sont réunis sous l’égide d’un jury composé de dirigeants de LVMH et de ses Maisons, mais aussi d’entrepreneurs externes, qui ont sélectionné trois projets gagnants qui seront accompagnés au plus haut niveau de l’organisation.

Convaincu que ses talents constituent une exceptionnelle source d’idées et de créativité pour stimuler l’innovation et viser l’excellence, le groupe LVMH a lancé DARE en 2017.  Cette initiative offre aux collaborateurs LVMH, quelle que soit leur fonction au sein du Groupe, la possibilité d’exprimer leur vision de l’innovation et de la transformer en projets concrets.

Imaginé par les membres de la LVMH House, hôtel particulier situé dans le quartier de Mayfair à Londres et label d’excellence dédié au développement des dirigeants et des hauts potentiels du Groupe, sous l’impulsion de Chantal Gaemperle, Directeur Ressources Humaines et Synergies de LVMH, DARE est un programme international unique, transversal en termes de Maisons, de secteurs d’activité, d’expertises et de générations.

« L’initiative DARE est un pilier de notre stratégie de développement des talents, ancrée dans notre conviction profonde que ce sont eux qui font la différence. Elle donne à nos talents l’opportunité de s’épanouir, de développer leur réseau, de découvrir et de partager des idées qui encouragent l’Open Innovation. DARE promeut au sein du Groupe une culture d’entrepreneuriat, qui est l’une des valeurs fondamentales de LVMH », a déclaré Chantal Gaemperle.

Depuis son lancement, DARE a porté sur différentes thématiques de l’avenir du luxe au développement durable en passant par la parité, à travers des événements organisés en France, en Italie, en Chine et aux États-Unis. À l’occasion de cette édition londonienne, plus de 13 000 collaborateurs de LVMH basés en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique ont été invités à proposer leur idée sur le thème de l’expérience client.

Les soixante personnes sélectionnées pour cette édition londonienne ont été réparties en douze équipes et rejointes par des étudiants de la Central Saint Martins et de l’Imperial College de Londres. Entre les murs de la LVMH House, les équipes ont travaillé pour transformer leurs idées respectives en business plans avant d’être mises au défi par des mentors et enfin présenter leurs projets au jury.

Félicitations à tous et rendez-vous à Tokyo le 12 novembre 2019 pour une nouvelle édition de DARE !

LVMH accueille la troisième promotion de son incubateur La Maison des Startups à Station F

Les 5 et 6 septembre 2019, LVMH a lancé la troisième saison de son incubateur La Maison des Startups. À cette occasion, le Groupe a accueilli sur le campus de Station F 26 nouvelles entreprises, dont la plupart ont été sélectionnées par l’intermédiaire du LVMH Innovation Award.

Station F – 3e promotion

La Maison des Startups LVMH est le programme d’accélération lancé par le Groupe à destination des startups du monde entier qui œuvrent à réinventer l’expérience client de demain. Cette initiative, qui constitue un des piliers de la politique d’innovation du Groupe, favorise l’accélération de la collaboration entre ses Maisons et les startups afin de concevoir des produits et des services novateurs pour l’industrie du luxe.

Dans un espace de 220 mètres carrés situé au cœur de Station F, plus grand incubateur au monde, la Maison des Startups LVMH permet aux entrepreneurs de bénéficier d’un accompagnement de travail propice à l’innovation fondé sur trois piliers : le learning au contact des experts des Maisons du Groupe, le coaching business par une équipe dédiée et le networking qualifié avec des talents de l’écosystème LVMH et des pairs entrepreneurs.

© LVMH

Au rythme de sessions de pitchs et d’ateliers, 26 jeunes entreprises ont rejoint la Maison des Startups LVMH cette année. Elles se répartissent dans neuf catégories de l’awareness à l’omnicanal, en passant par la supply chain, le clienteling, le service-client, la data et la personnalisation. Parmi elles figure notamment la lauréate de l’édition 2019 du LVMH Innovation Award : la startup 3D Look. Venue des États-Unis, elle a développé une solution de scan corporel sur smartphone à l’usage des entreprises de mode souhaitant offrir à leurs clients une expérience d’achat hyper-personnalisée, intuitive et polyvalente.

Avec la Maison des Startups LVMH, le Groupe réaffirme son ambition d’excellence pour la partager avec les entrepreneurs et dessiner avec eux le futur du luxe.

Stella McCartney et le groupe LVMH annoncent un accord en vue d’accélérer le développement de la Maison Stella McCartney

Stella McCartney et le groupe LVMH viennent de conclure un accord afin d’accélérer le développement de la Maison Stella McCartney.

Les deux nouveaux partenaires donneront plus de détails sur cette opération en septembre prochain.

Mlle Stella McCartney restera bien entendu directrice artistique et ambassadrice de la marque éponyme, tout en conservant une participation majoritaire.

Ce partenariat aura pour ambition d’accélérer le développement mondial de la Maison Stella McCartney, tout en restant fidèle à ses engagements pris de longue date en faveur d’une mode durable et éthique.

Mlle Stella McCartney aura un rôle particulier au sein du groupe LVMH en matière de développement durable. Sur ces sujets, elle sera conseillère spéciale de M. Bernard Arnault et des membres du Comité Exécutif du Groupe.

LVMH et Stella McCartney sont heureux d’écrire ensemble ce nouveau chapitre.

Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH, a déclaré : « Je suis extrêmement heureux de ce partenariat avec Stella. C’est le début d’une belle histoire ensemble ; nous sommes convaincus du grand potentiel de long terme de sa Maison. Un facteur a été décisif pour moi : Stella a été pionnière dans la prise en compte des enjeux liés à l’environnement et à l’éthique et a toujours veillé à développer sa Maison autour de ces valeurs. Cela viendra renforcer l’engagement du groupe LVMH en matière de développement durable.

Il y a déjà plus de 25 ans, LVMH a été la première grande entreprise à créer une direction de l’Environnement ; Stella va nous aider à encore accélérer la prise de conscience autour de ces enjeux majeurs. »

Stella McCartney a déclaré : « Depuis que j’ai annoncé la décision de reprendre le contrôle de la marque Stella McCartney en mars 2018, nous avons eu de nombreuses marques d’intérêt, émanant de diverses parties, exprimant leur souhait d’investir dans la Maison. Ces approches avaient beau être intéressantes, aucune n’arrivait cependant à la hauteur de l’échange que j’ai eu avec Bernard Arnault et son fils Antoine. J’ai vraiment été touchée par l’enthousiasme et l’engagement qu’ils ont manifestés pour la marque Stella McCartney. Ils se sont reconnus dans notre esprit pionnier et dans mon combat pour la mode durable.

Je suis particulièrement enthousiaste à l’idée de pouvoir accélérer le développement de la marque aux côtés de Bernard Arnault, et impatiente de rejoindre la famille LVMH, tout en gardant une participation majoritaire. C’est une opportunité extraordinaire.

Nouer ce partenariat avec Bernard Arnault, sa famille et le groupe LVMH constitue une nouvelle étape majeure pour moi, pour ma famille mais aussi pour chacun des collaborateurs de la Maison Stella McCartney. La marque a parcouru un tel chemin depuis son lancement ; ce nouveau partenariat avec LVMH est une formidable reconnaissance de ce travail. Mais j’ai le sentiment que nous ne sommes qu’au début de l’aventure et j’ai hâte de construire ensemble un futur éclatant. »

La conclusion de ce partenariat reste soumise à la réalisation de certaines conditions habituelles, notamment l’approbation des autorités de concurrence.

DARE Days : deux jours pour accélérer le développement des projets des intrapreneurs du groupe LVMH

Dans la continuité de l’initiative d’intrapreneuriat DARE LVMH (Disrupt, Act, Risk to be an Entrepreneur), le Groupe a organisé les DARE Acceleration Days les 18 et 19 juin derniers. Deux jours articulés autour d’ateliers (networking, mentorat, master classes…) pour accélérer le développement de vingt projets identifiés lors des événements DARE.

Lancé en 2017, DARE LVMH (Disrupt, Act, Risk to be an Entrepreneur) est un programme né de la volonté du groupe LVMH d’offrir à ses collaborateurs la possibilité d’exprimer leur vision de l’innovation et de la transformer en projets concrets. Depuis son lancement, cinq événements DARE ont eu lieu à travers le monde – à Paris, à Venise, à Shanghai et à New York – sur des thèmes variés allant de la réinvention de l’avenir du luxe à l’environnement à la question de la parité.

© Nora Houguenade

Cette année, plusieurs projets DARE ont été dévoilés lors de l’événement EllesVMH organisé pour célébrer la Journée Internationale des Droits des Femmes, le 13 mars 2019 : l’application Shero, plateforme digitale dédiée au partage de contenus inspirants (vidéos, podcasts…) pour les collaboratrices du Groupe afin d’aider à atteindre l’objectif de parité, ou encore le EllesVMH Inclusion Index, deux projets tournés vers la réflexion sur la diversité au sein du Groupe. D’autres ont aussi été révélés à Viva Technology 2019, comme le Canvas of the Future, intégrant des écrans sur les sacs Louis Vuitton.

En hommage au succès rencontré par le programme DARE au cours des deux dernières années, les DARE Acceleration Days a réuni les vingt équipes d’intrapreneurs DARE les plus dynamiques, pour qu’elles puissent accélérer le développement de leurs projets respectifs.

© Nora Houguenade

Au programme : des sessions de networking avec treize startups de La Maison des Startups LVMH, incubateur du Groupe à Station F, des sessions de coaching avec 33 top managers du Groupe et des Maisons, des master classes et des ateliers avec des experts du Groupe. Deux jours pour permettre aux équipes DARE présentes de présenter leurs solutions et rencontrer de potentiels sponsors en interne.

« Avec les DARE Acceleration Day, le Groupe renforce son engagement vis-à-vis de l’intrapreneuriat. Nous sommes fiers de voir tous ces talents, originaires du monde entier, continuer à travailler avec passion sur des projets auxquels ils croient » explique Chantal Gaemperle, Directeur Ressources Humaines & Synergies du groupe LVMH.

 

Veuve Clicquot x Women : la Maison dévoile les résultats de son premier baromètre international dédié à l’entrepreneuriat féminin

Au fil des années, Veuve Clicquot a su rassembler une communauté de femmes qui contribuent, par leur énergie et leurs expériences, à nourrir et renforcer la présence de talents féminins dans l’entrepreneuriat. En 2019, la Maison a dévoilé un baromètre international pour dresser un état des lieux de l’entrepreneuriat féminin : les idées préconçues, les obstacles idéologiques et structuraux à lever et à dépasser. Les résultats de ce baromètre ont été révélés lors de l’événement Veuve Clicquot x Women, qui s’est tenu le 11 juin au 3 Mazarine, à Paris. Une journée dédiée à la poursuite de la conversation avec celles et ceux qui font émerger une nouvelle génération de femmes audacieuses.

Se lancer, Madame Clicquot n’a eu que quelques instants pour y réfléchir. L’audace dont elle a fait preuve en reprenant en 1805 l’entreprise familiale, à une époque où les femmes n’avaient pas leur place dans le monde des affaires, demeure ancré dans l’ADN de Veuve Clicquot. C’est pour lui rendre hommage que la Maison a créé le Prix de la Femme d’Affaires en 1972 et le Prix Clémentine en 2014. Depuis leur création, Veuve Clicquot a récompensé plus de 350 femmes, originaires de 27 pays, pour leur fibre entrepreneuriale et leurs parcours d’exception.

Aujourd’hui, Veuve Clicquot souhaite réaffirmer son engagement et agir pour inspirer des générations de femmes à être toujours plus audacieuses. Le 11 juin, en poursuivant avec des Role Makers* de renom la conversation initiée en 1805, Veuve Clicquot a lancé une invitation à oser, à s’affirmer, à se lancer, pour contribuer à changer la donne.

À l’occasion de son premier baromètre international dédié à l’entrepreneuriat féminin, établi dans cinq pays – en France, au Royaume-Uni, en Afrique du Sud, au Japon et à Hong Kong -, Veuve Clicquot a réuni 18 personnalités inspirantes parmi lesquelles Vénus Williams, Nora Hamzawi, Axelle Lemaire, Alice Zagury ou encore Camille Morineau pour échanger et débattre.  L’objectif : créer un moment de partage autour du savoir et des expériences de chacun(e). Les discussions, modérées par Lauren Bastide, ont mis en perspective les freins, parfois inattendus, à la possibilité d’entreprendre lorsque l’on est une femme. À travers des témoignages et des récits surprenants, ces Role Makers ont apporté des pistes de réflexions et des solutions pour faire bouger les lignes

Vénus Williams © Veuve Clicquot

En France 91 % des femmes aspirant à l’entrepreneuriat considèrent les entrepreneures comme des femmes inspirantes mais seulement 12 % des femmes peuvent citer le nom d’une femme entrepreneure qui a réussi**. Face à ce constat, Veuve Clicquot souhaite être un acteur moteur en apportant une véritable contribution sociétale.

« Notre désir d’inciter les femmes à oser, à s’affirmer et à se lancer nous pousse à aller toujours plus loin », déclare Jean-Marc Gallot, Président-directeur général de la Maison Veuve Clicquot. « C’est pourquoi, nous continuerons non seulement notre baromètre pour suivre l’évolution mais le déploierons également dans de nouveaux pays. » L’objectif : « aller plus loin dans notre engagement et valoriser celles mais aussi ceux qui agissent. Des Role Makers qui, riches de leur savoir-faire, inspirent et s’investissent pour soutenir les femmes dans l’écriture de leur propre destin afin qu’elles inspirent à leur tour les générations futures » précise-t-il, avant de conclure: « et nous savons que Madame Clicquot approuverait ! »

L’ensemble des études du baromètre peuvent être consultées ici: https://www.veuveclicquot.com/fr-fr/clicquot-world/veuve-clicquot-devoile-son-premier-barometre-international-sur-l%E2%80%99entrepreneuriat

*Acteurs

**Étude conduite par l’institut Market Probe sur un échantillon représentatif de 10 171 individus dans 5 pays. Les résultats d’étude ont été analysés par BETC Corporate.

LVMH x VivaTech 2019 – Jour 3 : Le futur commence aujourd’hui

C’est lors de ce troisième et dernier jour du rendez-vous Viva Technology 2019 que LVMH a pu présenter au grand public, sur son Pavillon LVMH, les dernières innovations de ses Maisons. Le Groupe compte plus de 70 Maisons d’exception qui se renouvellent sans cesse dans le respect de leurs racines, de leurs traditions, grâce à leur goût pour l’innovation afin d’offrir une expérience client unique.

C’est par une expérience immersive pour le public que la journée a débuté sur le stand LVMH. Petits et grands ont pu prendre part à « I Never Promised You A Garden », une expérience visuelle d’art contemporain créée par Pastor Placzek qui a été diffusée lors du Festival de Réalité Virtuelle d’Arles.

© Sylvain Bachelot

Hélène Freyss, directrice de la communication de LVMH, a ainsi mis en lumière les piliers du succès du premier groupe mondial du luxe, rappelant que chacune de nos Maisons crée des produits porteurs d’un savoir-faire maîtrisé, d’un héritage préservé et, surtout, d’une capacité à innover.

La renaissance d’une icône

Un immense chantier de restauration s’opère en plein cœur de Paris depuis plusieurs années, et c’est ce projet que Séverine Chabaud, chargée de communication de La Samaritaine, est venue dévoiler aux visiteurs de VivaTech. En avril 2020, le légendaire grand magasin, complètement rénové, exhibera sa nouvelle façade en verre ondulé créée par l’agence japonaise Sanaa, ainsi que sa verrière historique Art Nouveau.

© Sylvain Bachelot

La culture du futur

L’édition 2019 de Viva Technology ne pouvait tirer sa révérence sans offrir une place de choix à ceux qui seront au cœur de l’innovation des années à venir. Afin d’inspirer la relève, Audrey Quievreux, digital HR manager de LVMH, est venue présenter les nouveaux métiers du digital ainsi que les multiples opportunités de carrière qui existent au sein de LVMH.


L’avenir en pleine santé

L’environnement et la santé ont aussi eu leur place de choix au sein du Pavillon LVMH. Ferréol De Bony, directeur marchandises de La Grande Épicerie de Paris, s’est exprimé au sujet de l’agroécologie et de l’agriculture urbaine, modes de production innovants respectueux de l’environnement qui font les délices des clients des deux Grandes Épiceries de Paris.

Anaïs Barut, lauréate du prix de la femme d’affaires Veuve Clicquot 2016 et Présidente et co-fondatrice de la start-up Damae Medical, a expliqué comment, à 21 ans, elle a fait preuve de la même audace que Madame Clicquot en partageant son système innovant de diagnostic de cancer de la peau. Un retour inspirant sur son parcours, ainsi que sur les obstacles qu’elle a surmontés.

Morgane Pont-Bruyns, directrice du trade marketing et de l’innovation chez Chandon, est venue faire la démonstration de la nouvelle collaboration de la Maison avec Ripples, une startup israélienne qui propose une solution pour customiser la mousse des cocktails.

L’innovation faisant partie intégrante de l’ADN du Groupe, les équipes de LVMH, les Maisons et les startups œuvrent déjà aux innovations qui feront vivre l’édition 2020 alors que même s’achève le rendez-vous Viva Technology 2019 qui a remporté, cette année, un incroyable succès.

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

LVMH x VivaTech 2019 – Jour 2 : l’innovation récompensée

La journée a commencé sur les chapeaux de roue avec la cérémonie du LVMH Innovation Award. Trente startups venues de neuf pays étaient en lice pour remporter le prix, toutes sélectionnées en raison de la qualité et l’ambition de leurs solutions en matière d’expérience client.

C’est la startup 3DLOOK qui s’est vu décerner le prix qui a été remis par Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH, et Ian Rogers, Chief Digital Officer du Groupe. 3DLOOK met au point des technologies de scan corporel mobiles destinées entre autres à la vente au détail de vêtements. L’application est capable de mesurer la taille et les mensurations du client à partir de deux photos, sur n’importe quel fond, pour les achats en ligne ou en boutique.

Après la cérémonie, place aux Maisons du Groupe, qui pour se renouveler, ne cessent d’innover et profitent de l’opportunité de Viva Technology pour présenter au grand public leurs dernières innovations.

© Gwenn Dubourthoumieu

La tradition du renouveau

Être leader du luxe implique une grande responsabilité quant à la préservation des traditions et des savoir-faire de l’industrie. C’est aussi être à la recherche constante de nouveaux procédés, de nouvelles façons de mettre en valeur des expertises parfois ancestrales ainsi que les matières nobles utilisées dans la fabrication de nos produits.

La première intervention de la journée fut celle de Julien Tornare, Président de l’horloger Zenith, qui a exposé la rencontre entre des traditions datant de 1865, année de création de la Maison, et des technologies du XXIe siècle, évoquant par la même occasion la passion de ses artisans impliqués à sans cesse faire évoluer leur métier.

Faisant la démonstration que les assistants numériques peuvent renforcer l’affect entre marque et client, la Présidente d’Acqua di Parma, Laura Burdese, a relaté l’intégration de l’univers Barbiere de la Maison italienne aux assistants Google Home et Alexa.

Chez Ruinart, Cécile Riffaud et Aurélie Doré, respectivement directrice marketing international et directrice du digital et de l’engagement, ont expliqué comment la Maison conjugue tradition et modernité tout en renforçant le lien entre le luxe et le contenu digital.

© Gwenn Dubourthoumieu

De nouvelles façons de faire vivre les marques

Jean-Denis Mariani, Chief Digital Officer de Guerlain, a ensuite pris la parole évoquant l’apport des avancées du digital à la richesse du storytelling, en s’appuyant de l’expérience récente de son équipe sur un sujet parfumerie.

Hublot et Bvlgari ont pour leur part révélé leurs stratégies immersives : Hublot Digital Boutique, une réalité virtuelle à 360 degrés permettant au client de contacter la Maison de chez lui, et Bvlgari Tovch, un dispositif qui insuffle le luxe au cœur de l’internet des objets.

© Gwenn Dubourthoumieu

Les geeks du luxe

C’est d’intelligence artificielle qu’est venue parler la Maison Dior avec les enjeux spécifiques à l’univers luxe de la collection de data. La robotique mise au service des vignobles d’Hennessy fut le sujet que Xavier Poitou, coordonnateur de la recherche et de l’innovation, et Guillaume Delprat, directeur de produits, ont abordé, expliquant comment la Maison comptait atteindre son objectif « zéro pesticides » grâce au robot TED.

© Gwenn Dubourthoumieu

Entreprendre, avec passion

Pour les férus de l’entrepreneuriat, Laetitia Roche-Grenet, Business Synergies Director au sein de la LVMH House, et Léa Baudin, « intrapreneuse » au sein de LVMH, sont venues discuter du programme DARE, une révolution dans la culture d’entreprise du Groupe qui encourage l’innovation en interne. Plus tard, Laetitia Roche-Grenet fut rejointe par Olivier Le Garlantezec, directeur des partenariats chez LVMH au sein de la Direction du digital de LVMH, et trois des startups que le Groupe a incubé dans le cadre de son accélérateur « La Maison des startups » à la Station F de Paris.

Retrouvez demain le Pavillon LVMH qui sera ouvert au grand public pour cette troisième et dernière journée de l’édition 2019 du salon Viva Technology qui promet encore plus de découvertes, d’innovations, de savoir-faire et d’entrepreneuriat ! The future is now…

 

La Startup 3DLOOK remporte la troisième édition du « LVMH Innovation Award », organisée dans le cadre de Viva Technology 2019

Lors de la deuxième journée de Viva Technology, Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH, et Ian Rogers, Chief Digital Officer du Groupe, ont remis le « LVMH Innovation Award » à la startup 3DLOOK, spécialisée dans le développement de technologies de scan corporel mobiles destinées notamment à la vente au détail de vêtements.

Lancé avec succès en 2017, le LVMH Innovation Award a été remis ce vendredi 17 mai, moment fort de Viva Technology, devant un public composé de collaborateurs du Groupe, de startups et de participants à VivaTech. 30 startups finalistes, dont 63 % venues de l’international, avaient préalablement été sélectionnées par le groupe LVMH parmi des centaines de candidatures pour concourir à ce prix et présenter leurs innovations au sein du Pavillon LVMH.

Cette année, le thème choisi par le Groupe pour animer le Pavillon LVMH était « Crafting the Customer Experience of Tomorrow » (« Façonner l’expérience client de demain »). Aux côtés des 24 Maisons du Groupe, les 30 startups finalistes, présentent ainsi pendant toute la durée de l’événement leurs solutions en matière d’expérience client, chacune répondant à l’une des huit problématiques du parcours client identifiées par LVMH.

Temps fort de Viva Technology, le LVMH Innovation Award a été créé pour identifier les startups et soutenir activement leur développement mais également pour encourager des échanges vertueux entre les Maisons de LVMH et les startups lauréates, au terme de trois jours de sessions de présentation. Une démarche en adéquation avec les valeurs de créativité et d’innovation, d’excellence et d’esprit entrepreneurial chères au Groupe.

« Cette année, sur les centaines de candidatures que nous avons reçues, la grande majorité provenait de l’international. Cet engouement témoigne du succès de ce prix qui offre une exposition exceptionnelle à des startups encore jeunes, au cœur de l’un des principaux rendez-vous mondiaux de l’innovation. L’ambition de LVMH est ainsi de créer l’expérience client de demain la plus exemplaire grâce aux synergies entre nos Maisons et les finalistes du LVMH Innovation Award, » a commenté Ian Rogers, Chief Digital Officer du groupe LVMH.

3DLOOK a été fondée par Vadim Rogovskiy, Alex Arapov et Ivan Makeev en 2016 au cœur de la Silicon Valley quand ils ont découvert qu’ils pouvaient mesurer un corps humain avec l’aide d’un smartphone. La technologie développée par 3DLOOK garantit que les vêtements achetés correspondront parfaitement aux mesures des clients. Première entreprise à avoir réussi à mettre au point une technologie permettant de capturer les mesures du corps humain à partir seulement de deux photos, elle propose à ses clients – marques, détaillants et entreprises de e-commerce – des technologies de scan corporel mobiles leur permettant d’offrir, sur tous leurs canaux, des expériences client hyper personnalisées.

À la clé pour 3DLOOK, un accompagnement personnalisé dans son développement par le groupe LVMH pendant un an au sein de La Maison des Startups à Station F.

« C’est un immense honneur de remporter ce prix et d’être ainsi reconnu par LVMH. Ce sera pour nous une incroyable opportunité de nouer des partenariats avec les Maisons du Groupe et ainsi relever les challenges à venir », a déclaré Vadim Rogovskiy.

 

Cinq startups, dont 3DLOOK, ont eu l’opportunité de présenter leurs innovations sur scène pendant la remise de l’Innovation Award :

  • 3DLook (États-Unis) met au point des technologies de scan corporel mobiles destinées entre autres à la vente au détail de vêtements. L’application est capable de mesurer la taille et les mensurations du client à partir de deux photos, sur n’importe quel fond, pour les achats en ligne ou en boutique.
  • DigitalGenius (Royaume-Uni) permet au service client d’être géré de manière automatique : les conversations sont comprises et les processus répétitifs automatisés.
  • Euveka (France) propose un mannequin connecté qui révolutionne le processus de prototypage et de conception des vêtements. La solution s’adapte autant que possible à l’évolution du corps humain.
  • Evrythng (Royaume-Uni) est une plateforme de produits connectés qui donne une identité numérique aux objets physiques.
  • Slyce (États-Unis) est une technologie de recherche visuelle et de reconnaissance d’images destinée aux détaillants et aux marques. Elle permet aux utilisateurs d’identifier un objet lorsqu’ils le voient.

LVMH x VivaTech 2019 – Jour 1 : L’humain avant tout

Après une introduction par Ian Rogers, Chief Digital Officer de LVMH, cette première journée sur le Pavillon LVMH a débuté avec une présentation par Thélios, co-entreprise regroupant les expertises de LVMH et Marcolin pour la fabrication de montures de lunettes, qui a livré ses réflexions sur l’innovation au service de l’humain avec l’objectif d’éliminer les points de friction du parcours client grâce à des solutions centrées sur l’usager. C’est l’humain aussi que la Maison Bvlgari a placé au cœur de son innovation d’un tout autre genre, celle d’une technologie de réalité virtuelle nommée la « Dream Machine » qui offre une expérience shopping disruptive dans une industrie plutôt traditionnelle.

 

La première moitié des startups pressenties pour le LVMH Innovation Award a ensuite défendu leurs innovations auprès du public, tandis que du côté du CEO Forum, Norbert Leuret, Président de LVHM Japon, s’est joint à Ian Rogers pour discuter de l’expérience client au Japon suite à la reprise de l’économie nippone.

Ian Rogers, CDO LVMH © Gabriel de La Chapelle

Retail virtuel et réel entrepreneuriat

L’après-midi était placé sous le signe des expériences retail virtuelles avec, en premier lieu, l’intervention de Francis Kurkdjian, co-fondateur et directeur artistique de la Maison de parfums éponyme. Francis Kurkdjian et Ken Kawaguchi, Président de l’entreprise japonaise VASQO, ont présenté ensemble un dispositif qui d’intégrer des senteurs à la réalité virtuelle créant une expérience multisensorielle. La directrice des réseaux sociaux et de la communication digitale de la Maison Emilio Pucci, a ensuite mis en lumière, en compagnie de la startup Smartzer, le dispositif digital conçu par la Maison via la mise en application d’expériences vidéo interactives et shoppables sur son site e-commerce, ses campagnes Instagram, et les écrans tactiles en point de vente.

Plus tard, Markus Boelter, Technology Lead au sein de LVMH Digital APAC, a partagé avec le public les enseignements de la création de leur système de clienteling sur WeChat, principale plateforme e-commerce de Chine.

Les femmes entrepreneurs ont été mises à l’honneur avec la discussion de trois fondatrices de startups de l’univers beauté soutenues par le programme Sephora Stands, son programme dédié à son engagement social, sociétal et environnemental. Flavia Gorayeb, merchandiser chez Fendi et participante du programme d’open innovation DARE LVMH dédié au développement des talents de LVMH, a partagé les défis, et récompenses, qu’elle a rencontrés lors du parcours qui l’a menée à devenir “Intrapreneuse” au sein de LVMH. Enfin, la fondatrice de Shanty Biscuits, Shanty Baehrel, a régalé le public des étapes et réussites qui lui ont valu le titre de “Bisqueen”.

Session de pitch des startups © Gwenn Dubourthoumieu

Bâtir un monde meilleur

Très vite est venue l’heure pour la deuxième moitié des prétendants à l’Innovation Award d’exposer à leur tour leur technologie, tandis que sur la scène principale débutait la table ronde animée par le Président-directeur général des Échos, Pierre Louette. Les experts en technologie ou en éthique Tristan Harris, co-fondateur et directeur exécutif du Center for Humane Technology, Sophie Bellon, présidente de Sodexo, Alex Dayon, président et Chief Strategy Officer de Salesforce, Natalia Vodianova, co-fondatrice d’Elbi, et Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia, ont débattu du potentiel des nouvelles technologies pour bâtir un monde meilleur.

Enfin, le directeur de projet La Samaritaine au sein du groupe DFS, a mis en avant les innovations qui feront de ce temple du luxe, qui ouvrira ses portes en 2020, une expérience répondant aux attentes d’un client de plus en plus digital, exigeant et averti.

Cette première journée sur le Pavillon LVMH a donné le ton de cette nouvelle édition de Viva Technology : demain, de nouvelles innovations seront mises en avant par LVMH avec, entre autres, l’annonce du lauréat des startups en lice pour l’Innovation Award. Tomorrow is already here…

 

LVMH x VivaTech 2019 : La technologie au service de l’expérience client

Cette année à VivaTech, LVMH accueille, du 16 au 18 mai, une fois de plus l’innovation au cœur de son Luxury Lab inspiré des pavillons des expositions universelles du 19e siècle, qui étaient les vitrines technologiques et industrielles des pays participants. Les 500 mètres carrés du « Pavillon LVMH » permettront au Groupe de faire dialoguer le savoir-faire de ses Maisons avec les innovations des 30 startups soutenues par le Groupe, venues présenter leurs solutions aux enjeux de l’expérience client de demain.

Un parcours en huit étapes – regroupant Maisons et startups – retraçant l’intégralité de l’expérience client a été conçu au sein du Pavillon LVMH. Il permettra aux visiteurs de se retrouver au centre de l’expérience client, de la phase d’exploration en passant par le paiement, l’omnicanalité ou encore le CRM.

Retrouvez au fil de l’eau tous les temps forts du Pavillon LVMH sur INSTAGRAM et TWITTER !

Et chaque soir sur le site le résumé de la journée :

Jour 1 : L’humain avant tout

Jour 2 : L’innovation récompensée

Jour 3 : Le futur commence aujourd’hui

Retrouvez la vidéo Best of de VivaTech 2019 :