KIM JONES DIRECTEUR ARTISTIQUE FEMME DE FENDI

FENDI is pleased to announce the appointment of Kim Jones as Artistic Director of haute couture, ready-to-wear and fur collections for women.

Kim Jones will join Silvia Venturini Fendi, third generation of the Fendi family, who will continue to create the accessories and menswear collections.

Kim Jones will at the same time maintain his role as Artistic Director of DIOR Men.

Bernard Arnault welcomes this nomination: “Kim Jones is a great talent and since joining, he has continuously proven his ability to adapt to the codes and heritage of the LVMH houses while revisiting them with great modernity and audacity. At FENDI, I am convinced that his vision and passion will highly contribute to the success of the women’s collections.”

Kim Jones noted: “I would like to profoundly thank Monsieur Arnault, Pietro Beccari, Serge Brunschwig and Silvia Venturini Fendi for this incredible opportunity. Working across two such prestigious houses is a true honour as a designer and to be able to join the house of FENDI as well as continuing my work at Dior Men’s is a huge privilege.”

Serge Brunschwig, FENDI’s Chairman and CEO declared: “I am thrilled to welcome Kim Jones at FENDI. Kim is one of the most talented and relevant designers of today. With Silvia Venturini Fendi, who has virtuously carried on FENDI and Karl Lagerfeld legacy, Kim will bring his contemporary one of a kind point of view into the world of FENDI.”

Silvia Venturini Fendi, Artistic Director of FENDI accessories and menswear, stated: “My warmest welcome to Kim, to whom I am bound by deep respect and friendship. I am looking forward to take the FENDI universe to the next level with him.

Kim Jones will present his first FENDI ready-to-wear collection for Fall/Winter 2021-22 season during Milan Fashion Week in February.

Retour sur les Geneva Watch Days 2020, l’événement horloger multi Maisons le plus novateur de l’année

Du 26 au 29 août 2020, la ville de Genève a été le théâtre des Geneva Watch Days. Malgré la situation liée à la Covid-19 et les difficultés relatives à l’organisation, les Maisons fondatrices et associées – parmi lesquelles Bvlgari – de ce rendez-vous singulier, n’ont pas renoncé à sa tenue. Une persévérance couronnée de succès au regard de l’enthousiasme des médias et clients internationaux qui ont pu y découvrir, que ce soit en présentiel ou à distance, les nouveautés de 17 Maisons particulièrement représentatives du segment luxe de l’industrie.

Les Geneva Watch Days ont consacré l’avènement d’un concept événementiel résolument nouveau et novateur tant dans la forme que dans le format en réunissant 17 Maisons aux identités très différentes pour le seul rendez-vous multi Maisons qui se tiendra en Suisse en 2020.

Pendant quatre jours, médias et clients internationaux ont découvert les nouveautés des 17 Maisons participantes dans leurs showrooms respectifs, situés dans des magasins et hôtels partenaires de l’événement. En parallèle, le pavillon officiel, situé du la Rotonde du Mont-Blanc, était ouvert au public qui a pu y re(découvrir) les créations de chaque exposant. Le tout dans le plus strict respect des mesures sanitaires définies par l’État et la ville de Genève.

© Gabriel de la Chapelle

Pour représenter son positionnement sur le secteur horloger aux Geneva Watch Days 2020, le groupe LVMH a pu compter sur la présence de Bvlgari, dont le showroom était basé au Ritz-Carlton Hôtel de la Paix. Fidèle à son statut de Joaillier du Temps, la Maison a fait une nouvelle fois la preuve de sa détermination à réécrire les règles de l’horlogerie avec des nouveautés incarnant la fusion parfaite entre créativité italienne et ingénierie et design suisses.

© Gabriel de la Chapelle

Avec le dernier modèle de sa collection Octo Finissimo : Octo Finissimo Tourbillon Chronograph Skeleton Automatic, sixième record mondial de sa catégorie pour son boîtier ultra fin et sa complication tourbillon ultra sophistiquée, la Maison romaine a atteint de nouveaux sommets. Avec la réédition de Bvlgari Aluminium, Bvlgari ravive la flamme d’un modèle devenu iconique. Enfin, Bvlgari a dévoilé la nouvelle Arena Bi-Retro signée Gerald Genta, marque éponyme propriété de la Maison depuis l’an 2000, qui a ravi les collectionneurs attachés à ce design particulier.

© Gabriel de la Chapelle

Si l’entreprise des Geneva Watch Days 2020 était un pari audacieux dans le contexte actuel plus que jamais incertain, leurs organisateurs ont tenu le cap d’une main de maître pour mener à terme un événement qui fera date et envoie un signal optimiste à l’ensemble du secteur.

Lip Lab At Home, un service digital imaginé par BITE pour créer son rouge à lèvres sur mesure depuis chez soi

Pour BITE, la santé et la sécurité de ses collaborateurs et de sa clientèle sont primordiales. Pour protéger sa communauté et soutenir l’effort mené à l’échelle nationale pour endiguer la propagation de la Covid-19, BITE, marque développée par l’incubateur beauté du groupe LVMH, Kendo Brands, digitalise son concept Lip Lab. Dorénavant, les aficionados de la marque pourront créer leur rouge à lèvres sur mesure depuis chez eux. Une manière pour Lip Lab by BITE d’étendre son concept de quatre villes à tous les États-Unis et le Canada.

Permettre à ses clientes d’imaginer et de fabriquer le rouge à lèvres de leurs rêves, c’est le pari que BITE Beauty a fait en développant ses Lip Labs. Dans ces espaces situés respectivement à New York, dans les quartiers de Soho et Brooklyn, à Irvine, en Californie, et à Toronto, au Canada, il est possible de prendre rendez-vous avec un Lip Lab Color Expert pour concevoir à quatre mains un rouge à lèvres 100 % sur mesure.

Dans le contexte épidémique actuel, BITE Beauty a transposé cette expérience personnalisée en ligne pour permettre à sa clientèle de continuer à profiter de ce service depuis chez soi, respectant ainsi les mesures de précaution sanitaires. Du mélange des teintes à la sélection de la finition et du parfum en passant par la gravure du tube, le client participe de A à Z au processus de création du rouge à lèvres comme s’il était en magasin.

Pour réserver votre rendez-vous Lip Lab At Home, il suffit de vous connecter sur www.bitebeauty.com/lip-lab et de confirmer l’espace au sein duquel vous souhaitez créer votre rouge à lèvres sur mesure. Pour cela, vous devez résider aux États-Unis ou au Canada.

Seulement entre 30 et 45 minutes après le début de votre atelier, vous aurez créé votre couleur idéale. Elle vous sera ensuite livrée chez vous sans frais supplémentaires sous 24 à 48 heures.

 

L’Inclusion Index LVMH : observatoire et accélérateur de Diversité et d’Inclusion au sein du Groupe

En mars 2018, LVMH a mis en place l’Inclusion Index, un observatoire de Diversité et d’Inclusion au sein du Groupe. Objectif : mettre en commun les initiatives en matière de Diversité et d’Inclusion au sein des Maisons pour les inciter à aller encore plus loin dans ce domaine.

 

« People make the difference ». Chez LVMH, cette conviction profonde place la singularité et l’expertise des collaborateurs de LVMH au cœur de la performance du Groupe. Elle illustre ce qui guide sa politique de ressources humaines : chaque profil est unique et l’union des différences de chacun est une des clés qui mènent au succès.

Conçu par une équipe de cinq collaborateurs de LVMH (opérant respectivement chez TAG Heuer, LVMH Fashion Group, Le Bon Marché, Sephora et Louis Vuitton) lors d’un événement DARE consacré à l’égalité entre les genres, l’Inclusion Index avait pour objectif, lors de son lancement, de mesurer et stimuler les efforts menés par LVMH et ses Maisons pour assurer une meilleure représentativité femmes-hommes au sein du Groupe. Depuis lors, l’Inclusion Index a élargi son périmètre avec l’intégration de toutes les actions relatives à la communauté LGBTI.

Ainsi, ce sont quelque 150 initiatives relatives à l’égalité entre les genres ou à la communauté LGBTI qui ont été recensées. Chaque année depuis la création de cet outil, l’Inclusion Index LVMH désigne des initiatives particulièrement exemplaires et les récompense pour leur investissement autour de la lutte contre la discrimination des personnes LGBTI et de celle pour favoriser le développement professionnel des femmes dans toutes les fonctions et à tous les niveaux de l’organisation.

En 2020, l’Inclusion Index Award a distingué sept projets menés par les Maisons promoteurs d’égalité entre les genres, dont l’initiative « Vignoble au Féminin », lancée par Hennessy en 2013 et destinée à mettre en lumière le rôle des femmes dans les métiers de la viticulture à travers l’organisation d’événements exclusifs au cours desquels ces dernières peuvent s’exprimer et partager leur passion pour leur métier ; le programme « FUN.TECH. FUTURE », développé par Sephora en Pologne et destiné à accompagner des jeunes femmes issues de foyers et de familles d’accueil au moment de leur entrée sur le marché du travail ; et « Balance For Better », un service de conciergerie pour les familles des collaborateurs LVMH au Japon, qui compte déjà plus de 6 500 bénéficiaires. Chacune de ces initiatives répond à un des sept Women Empowerment Principles (WEPs) de l’ONU signés en 2013 par LVMH, qui fournissent aux entreprises des clés d’action pour améliorer les conditions de travail et faire évoluer l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

L’Inclusion Index Award a également récompensé cette année des initiatives relatives à l’inclusion des collaborateurs appartenant à la communauté LGBTI : toutes les Maisons du Groupe basées aux Etats-Unis (avec le soutien de LVMH Inc.) l’ont reçu pour la création de leur communauté affinitaire « All LVMH Pride» qui s’adresse à tous les employés LGBTQIA+ aux Etats-Unis, ainsi qu’à leurs alliés ; ainsi que Sephora USA pour « Classes for Confidence », des cours de maquillage destinés aux communautés transsexuelles ou qui ne se conforment pas au genre ; et enfin, Louis Vuitton, en Asie du Sud, pour avoir garanti aux partenaires de leurs employés LGBTI un accès à leur mutuelles de santé dans une région où certains pays ne reconnaissent pas encore les unions entre personnes de même sexe.

Ce prix leur a été remis le 26 juin dernier, lors de « Voices of Inclusion » un événement digital inédit organisé sous l’impulsion de Chantal Gaemperle, Directeur Ressources Humaines & Synergies LVMH au siège du Groupe, à Paris, et destiné à l’ensemble de ses collaborateurs.

Dans le cadre de l’édition 2020 du LVMH Innovation Award, le Groupe dévoile une étude sur la santé des startups face à la crise en partenariat avec Les Echos et Opinion Way

Dans le cadre de la cérémonie 100% digitale du LVMH Innovation Award, filmée et retransmise sur son site internet, les résultats d’une étude sur l’impact de la crise sur l’esprit entrepreneurial et sur la santé des startups ont été dévoilés. Menée par LVMH en partenariat avec Les Echos et Opinion Way, l’enquête explore l’état d’esprit du grand public et des startups en France dans le contexte de crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19.

 

 

Alors que les conséquences du Covid-19 commencent à se faire sentir, dans quel état d’esprit se trouvent les startups et l’écosystème entrepreneurial en général ? C’est à cette question que le groupe LVMH a souhaité répondre via une étude sur l’impact de la crise sur les startups réalisée par Opinion Way en partenariat avec Les Echos. Un sondage a été effectué auprès d’un échantillon de plus de 1 000 personnes d’au moins 18 ans, représentatif de la population française, ainsi qu’auprès d’un panel de 74 startups issues de l’écosystème LVMH.

Cette enquête brosse un portrait contrasté des représentations de l’impact de la crise sur les startups chez le grand public et les professionnels. Le premier enseignement est celui d’un décalage de perceptions entre les deux populations : seuls 20 % des Français pensent que l’envie d’entreprendre est plus forte après la crise du Covid-19 contre 61 % des dirigeants de startups, donnant ainsi à voir l’optimisme de ces derniers qui considèrent que la crise a créé de nouvelles opportunités business. Le décalage est également générationnel au sein de la population française puisque 32 % des 18-24 ans et 33 % des 25-34 ans déclarent que l’envie d’entreprendre est plus forte. Les 18-34 ans semblent ainsi plus en phase avec les startups que le reste des Français.

L’optimisme des dirigeants de startups est également confirmé par ce chiffre : 88 % d’entre eux estiment que le confinement et le déconfinement ont permis à certaines startups de se faire connaître auprès des Français et de se développer. Les Français ont eu perçu le confinement comme un véritable accélérateur de la digitalisation de la société : 74 % d’entre eux estiment que la période de confinement a accéléré la « digitalisation des services » auprès du grand public et a permis l’émergence de certaines startups.

Toutefois, un consensus négatif se dégage autour de la crainte commune aux deux panels concernant les investissements envers les startups. 60 % du grand public et 58 % des entrepreneurs estiment que les financements seront moins faciles à trouver après la crise sanitaire. En cause, un climat ambiant pessimiste autour de l’économie française à la suite du confinement. 55 % des entrepreneurs prédisent que les investisseurs vont se concentrer sur les structures sur lesquelles ils ont déjà parié, au détriment des autres. 60 % du panel estiment que les investisseurs attendront davantage de profitabilité et de rentabilité à court terme et 53 % des startups pensent qu’elles devront changer leur modèle pour être rentable plus rapidement.

Malgré cela, il est à noter que la confiance des startups interrogées envers leurs investisseurs est au beau fixe avec 85 % d’entre eux affirmant garder confiance en leurs investisseurs, confirmant un certain optimisme du côté des entrepreneurs.

Retrouvez ici l’intégralité de l’étude réalisée par le groupe LVMH en partenariat avec Les Echos et Opinion Way : https://startups-lvmh.lesechos.fr/

La startup Crobox remporte le LVMH Innovation Award 2020, un événement 100 % digital

LVMH porte un attachement profond à l’innovation depuis sa création. Ainsi, le Groupe soutient activement l’entrepreneuriat, grâce notamment au LVMH Innovation Award, qui récompense chaque année une startup innovante dans le cadre de l’événement Viva Technology. Malgré l’annulation de ce dernier en raison du Covid-19, LVMH a décidé de maintenir l’organisation de ce prix dans une version 100 % digitale retransmise sur son site Internet. C’est la startup néerlandaise Crobox qui remporte l’édition 2020 grâce à sa solution d’analyse du comportement des consommateurs.

C’est sur le site Internet du groupe LVMH qu’a été diffusée aujourd’hui la cérémonie de LVMH Innovation Award qui se tient habituellement dans le cadre de Viva Technology. Malgré la pandémie de Covid-19 qui a contraint à l’annulation de l’édition 2020 de Viva Technology, LVMH tenait à réaffirmer son soutien à l’écosystème des startups et à l’innovation en maintenant l’organisation de ce prix.

Trente startups finalistes ont été sélectionnées parmi plus de 1200 candidates pour la pertinence de leur solution liée à l’expérience client ou à l’écoresponsabilité. Les projets proposés s’attachent ainsi à rendre les interactions des marques avec leurs clients en ligne plus fluides et pertinentes, ou bien à innover pour mieux préserver l’environnement.

Revivez la pitch session des trente startups sélectionnées en cliquant ici.

La cérémonie du LVMH Innovation Award 2020 a été l’occasion de célébrer l’entrepreneuriat dans un contexte économique difficile pour les startups. Sous l’égide de Ian Rogers, Chief Digital Officer de LVMH, plusieurs invités sont intervenus pour partager leur expertise sur la situation actuelle de l’écosystème des startups : Julie Ranty, Directrice Générale de Viva Technology, Kat Borlongan, Directrice de La French Tech et Philippe Bloch, auteur et entrepreneur.

Pour revivre la cérémonie du LVMH Innovation Award 2020, rendez-vous ici.

© Martin Colombet

Au terme de la cérémonie du LVMH Innovation Award, trois startups ont été désignées : Crobox, Desserto et Onestock. En analysant le comportement d’achat des clients, Crobox détermine les attributs d’un produit qui les incitent à l’acheter. Desserto réalise un cuir végan végétal fabriqué à partir de cactus cultivés et produits au Mexique. OneStock a conçu un service innovant d’unification des stocks qui permet de rendre les produits disponibles sur tous les canaux de vente.

Le grand vainqueur, Crobox, a été fondé par Leonard Wolters, Rodger Buyvoets et Sjoerd Mulder, en 2014 au Pays-Bas et a connu un beau succès depuis. Leur solution pour les marques s’appuie sur un constat simple : tous les clients n’achètent pas un produit pour les mêmes raisons. Un client achètera un manteau car il tient chaud tandis qu’un autre le choisira parce qu’il est beau. Comment mettre en avant le bon attribut auprès de chacun des consommateurs ? Crobox entre alors en jeu : la startup analyse leur comportement pour identifier à quelles qualités ils portent le plus d’attention. Crobox permet d’adapter le discours de vente pour mieux répondre aux attentes de chaque personne. La startup va désormais collaborer pendant un an avec le groupe LVMH pour apporter des solutions concrètes aux enjeux rencontrés par ses Maisons.

Le LVMH Innovation Award vient couronner la pertinence des solutions de ces startups ainsi que les nombreux efforts mis en œuvre pour les développer.

Après cette édition 2020 si particulière, LVMH reviendra au cœur du salon Viva Technology, dont l’édition 2021 se tiendra du 17 au 19 juin.

Découvrez les 30 finalistes du LVMH Innovation Award 2020 :

Dans le cadre de son programme de mentorat Women@Dior, la Maison dévoile sa première plateforme de formation en ligne ouvert à 500 étudiantes à travers le monde

Après plus de trois ans d’existence, Women@Dior, programme de mentorat de Dior destiné aux étudiantes issues des écoles partenaires de la Maison et du groupe LVMH, a lancé sa première plateforme de formation en ligne. Intitulée « Women Leadership & Sustainability », elle offre la possibilité à 500 étudiantes de suivre des cours théoriques dispensés par des professeurs enseignant dans de grandes écoles, à l’instar de la Central Saint Martins, à Londres, de l’université Bocconi, à Milan, ou de HEC et CentraleSupélec, à Paris, sur les thèmes de l’égalité des genres et du leadership des femmes pour un futur responsable. À l’issue de ces cours, les participantes seront invitées à développer leur « Dream for change project », projet dédié à soutenir l’émancipation des jeunes filles. Cette nouveauté vient renforcer le rôle de Women@Dior et accélérer son développement.

 

Depuis sa création en 2017, Women@Dior n’a cessé d’étendre son champ d’action pour accompagner les jeunes femmes dans leur carrière. L’objectif de ce programme est d’inspirer des étudiantes issues d’écoles et d’universités partenaires de Dior et du groupe LVMH grâce à l’accompagnement de mentors collaborateurs de la Maison de couture. Articulé autour de la compatibilité entre mentors et mentorées, Women@Dior repose sur quatre valeurs fondamentales : autonomie, inclusion, créativité et développement durable.

© Christian Dior

En 2017, Women@Dior comptait 60 mentorées originaires de sept pays. Le programme en compte désormais 400 parmi treize pays et organise chaque année de nombreux événements à travers le monde, qui sont l’occasion pour toute une génération de leaders féminines de prendre la parole et d’échanger avec des étudiantes sur le sujet de « l’empowerment ».

Le lancement de « Women Leadership & Sustainability », première plateforme de formation en ligne développée par la Maison Dior, marque ainsi une étape décisive dans le développement de Women@Dior. Conjuguant exigence et excellence, « Women Leadership & Sustainability » s’étend sur une année au cours de laquelle chacun des quinze cours proposés explore les dimensions d’une des valeurs fondatrices de Women@Dior de l’inclusion à l’autonomie en passant par le développement durable et la créativité. À l’issue de ces cours théoriques, les participantes mettront en pratique ces enseignements en développant leur « Dream for Change Project » voué à soutenir de manière locale l’émancipation de jeunes filles. Les projets les plus convaincants auront la chance d’être soutenus par la Maison Dior et le groupe LVMH.

Les Maisons du groupe LVMH amorcent la reprise de leur activité post Covid-19

La pandémie de Covid-19 a impacté une grande partie de l’activité de nos Maisons. Alors que la situation sanitaire s’améliore à travers le monde, les Maisons du Groupe redémarrent leur production et rouvrent leurs magasins avec un maître-mot : offrir une expérience client d’exception tout en assurant la sécurité de leurs collaborateurs et de leurs clients.

 

La pandémie de Covid-19 a amené plus de la moitié de la population mondiale à devoir se confiner. Pour empêcher la propagation du virus et assurer la protection de leurs collaborateurs, les Maisons du groupe LVMH ont dû suspendre temporairement une majeure partie de leur activité dans les territoires où elles sont implantées, notamment la production dans leurs ateliers et manufactures. Constatant le ralentissement de la propagation du virus, les gouvernements de plusieurs pays ont récemment assoupli leurs mesures de confinement, ce qui a permis aux Maisons de LVMH de lancer la reprise progressive de leur activité.

À l’exception des commerces de bouche à l’instar des magasins La Grande Epicerie de Paris restés ouverts pendant le confinement, les boutiques des Maisons de LVMH rouvrent progressivement leurs portes.

Louis Vuitton a ainsi engagé la réouverture de ses magasins dans plusieurs pays du monde avec une installation inédite : dans une sélection de magasins, la Maison a habillé ses vitrines d’un arc-en-ciel, symbole d’espoir. Celui-ci exprime l’état d’esprit de Louis Vuitton après plusieurs semaines difficiles et témoigne de sa volonté d’appréhender l’avenir avec optimisme. La Maison a également mis en place un service de prise de rendez-vous dans ses magasins français : afin de pouvoir profiter de la meilleure expérience en toute sérénité, ses clients ont la possibilité de prendre rendez-vous en ligne avec des conseillers de vente afin de recevoir un service personnalisé dans la boutique de leur choix.

Le Bon Marché Rive Gauche a également choisi d’accompagner ses clients et ses collaborateurs le mieux possible dans ce contexte particulier : une équipe de fonctionnels, la « Team Angels », vient en renfort des conseillers de vente du grand magasin afin de permettre l’orientation des clients ou la distribution de masques et de gel hydroalcoolique par exemple. Dispositif déjà mis en place pour des événements comme lors des fêtes de fin d’année ou encore des soldes, ces renforts internes permettent une fluidité totale au Bon Marché dans sa nouvelle organisation.

© Christian Dior

D’autres Maisons du Groupe rouvrent progressivement leurs magasins, à l’image des Maisons Fendi, Christian Dior Couture et Parfums Christian Dior, Guerlain ou encore Bvlgari. Une attention toute particulière a été portée aux mesures de sécurité pour les collaborateurs et les clients de chaque point de vente : limitation du nombre de personnes dans un même espace ou encore mise à disposition de gel hydroalcoolique par exemple.

Comme un symbole, la fameuse boutique Acqua Di Parma sur la Piazza di Spagna, à Rome, a rouvert ses portes après plusieurs mois de rénovation le 21 mai dernier. Coloré avec le jaune signature de la Maison, le magasin dégage une atmosphère étincelante et enjouée.

La Maison Hublot marque la reprise ainsi que son quarantième anniversaire avec l’ouverture de son plus grand flagship sur la Chuo-dori, prestigieuse artère du quartier de Ginza à Tokyo. Dans une architecture ultra moderne, le lieu accueille les visiteurs sur trois étages et symbolise la volonté de l’horloger suisse d’aller de l’avant.

La reprise de l’activité est également effective dans les manufactures de plusieurs Maisons après plusieurs semaines d’arrêt. Les ateliers de Louis Vuitton, de Baby Dior à Redon, de Guerlain, de Parfums Givenchy ou de Parfums Christian Dior étaient ouverts pendant le confinement en France, tout comme ceux de Bvlgari Parfums en Italie pour produire des masques et des blouses pour les deux Maisons de couture ainsi que du gel hydroalcoolique pour les Maisons de Parfums & Cosmétiques. Si ces activités visant à lutter contre le Covid-19 sont prolongées, la production habituelle de ces Maisons a repris, à savoir la maroquinerie pour Louis Vuitton et les Parfums & Cosmétiques pour Parfums Christian Dior, Bvlgari Parfums, Guerlain et Parfums Givenchy.

© Acqua Di Parma

La Maison Bvlgari a également repris sa production le 18 mai dernier, dans son atelier de Valenza, en Italie, tout comme la Maniffatura Thélios à Longarone, dans le nord du pays. Cette dernière fut l’une des premières à participer à l’effort de reprise en Italie et a retrouvé sa cadence de production pré-confinement. Ces deux ateliers, comme tous ceux du groupe LVMH, respectent de strictes mesures de sécurité pour l’ensemble de leurs employés et de leurs fournisseurs. Les manufactures des Maisons de Vins & Spiritueux, comme toutes les autres qui ont rouvert au sein du Groupe, mettent en pratique la distanciation sociale et les mesures barrières. La distribution de masques et de gel hydroalcoolique est systématique sur chaque lieu de travail au sein de LVMH.

Pour permettre une meilleure mise en place des nouveaux dispositifs de travail, des formations ont été dispensées aux collaborateurs de plusieurs Maisons comme chez Moët & Chandon, Ruinart et Hennessy. Cette dernière a été parmi l’une des premières Maisons du groupe LVMH à rouvrir ses sites de productions, dès le 14 avril, dans le respect le plus strict des mesures de sécurité mises en place avec l’aide d’animateurs sanitaires sur place, de kits sanitaires et de relais diversifiés de l’information (illustrations animées, écrans, tutoriels, vidéos…). Grâce à la motivation et l’agilité de ses équipes, l’activité tourne désormais quasiment à plein régime sur les sites, renforçant la détermination de Hennessy à aller de l’avant.

© Hublot

LVMH et ses Maisons ont également fait jouer à plein leur dispositif omnicanal avec une communication redynamisée sur leurs médias sociaux et une expérience renforcée sur les sites de vente en ligne des Maisons. L’exemple de Sephora est remarquable : la Maison a su faire preuve d’inventivité pour toucher ses clients malgré les mesures de distanciation sociale. En Chine, Sephora a présenté ses tendances beauté 2020 lors d’un événement 100% digital, le Virtual Sephora Day, qui a rencontré un franc succès auprès du public chinois. Plus d’un million de personnes ont assisté à l’événement sur WeChat, JD.com, Tmall ainsi que sur le site internet de la Maison. Une performance qui laisse planer l’optimisme quant à la réinvention du secteur du luxe dans cette période incertaine.

Concernant le e-commerce, les Maisons déjà bien structurées et performantes sur ce créneau ont su saisir l’opportunité de la délicate situation du confinement pour renforcer leurs positions alors que de nombreux magasins étaient fermés.

 

Le groupe LVMH tient à remercier une nouvelle fois l’ensemble de ses collaborateurs pour leur travail et leur implication depuis le début de la crise du Covid-19.

Dans le cadre de la reprise des activités, la Maison Veuve Clicquot crée une plateforme d’échanges et d’accompagnement dédiée aux femmes entrepreneures avec le collectif SISTA

Alors que la crise du Covid-19 a frappé de plein fouet l’économie française, la plupart des jeunes entrepreneurs se retrouvent en difficulté. En réponse à cela et dans le prolongement de son programme Bold by Veuve Clicquot, la Maison champenoise a lancé le programme SISTA x BOLD, dédié à accompagner les femmes entrepreneures dans la reprise et préparer le futur. Dans ce cadre, Veuve Clicquot s’est associé au collectif SISTA pour créer une plateforme rassemblant et mettant à disposition l’expertise de 100 mentors pour proposer 1 000 heures de conseils et d’échanges à des entrepreneures dont l’objectif est de dépasser la situation actuelle, de préserver leur activité et d’appréhender l’avenir confiantes, en elles et en leur projet.

 

Dans le cadre de son programme Bold by Veuve Clicquot soutenant l’entrepreneuriat au féminin, la Maison de champagne s’est associée au collectif SISTA pour créer SISTA x BOLD, un programme dédié à l’accompagnement des entrepreneures dans la reprise et préparer le futur.

La plateforme SISTA x BOLD permet de mettre en relation des femmes entrepreneures avec 100 mentors qui proposent 1 000 heures d’échanges et de conseils personnalisés. Chaque entrepreneure peut s’entretenir avec un mentor sélectionné selon ses problématiques. L’expertise de ces entrepreneur(e)s ou investisseur(e)s expérimenté(e)s doit permettre à ces femmes d’envisager des solutions aux différents types d’obstacles auxquels elles font face dans le développement de leur projet et d’adopter un état d’esprit propice à une appréhension sereine de l’avenir.

L’équipe des mentors de SISTA x BOLD est composé de membres du réseau SISTA, de collaborateurs de la Maison Veuve Clicquot, mais aussi des lauréates du Bold Woman Award by Veuve Clicquot, Prix récompensant chaque année depuis 1972 les femmes entrepreneures.

© SISTA

Pour Tatiana Jama, co-fondatrice du collectif, le lancement de la plateforme repose sur la force de la vision partagée de Veuve Clicquot et SISTA concernant l’entrepreneuriat : « Le monde traverse une crise sans précédent qui montre notre degré d’interconnexion, notre dépendance les uns aux autres et qui a vu naître de magnifiques élans de solidarité. Cette crise peut accentuer les inégalités de genres ou être une opportunité pour repenser demain. Avec la Maison Veuve Clicquot nous partageons une vision optimiste et une volonté d’agir concrètement pour faire bouger les lignes. C’est dans ce contexte que nous avons construit le programme SISTA x BOLD ».

SISTA X BOLD répond à l’ambition commune de SISTA et de la Maison Veuve Clicquot de faire émerger une génération de leaders aux profils divers et d’encourager des générations de femmes à être toujours plus audacieuses.

« Il était impensable pour nous qui sommes engagés aux côtés des femmes entrepreneures depuis tant d’années de ne pas répondre à l’appel de notre communauté face à cette crise sans précédent. Même si la crise nous impacte tous, nous sommes là et souhaitons plus que jamais soutenir ces entrepreneures pendant cette période de crise. Les accompagner fait partie de nos priorités. Nous sommes heureux de pouvoir nous engager avec SISTA. », conclut Jean-Marc Gallot, Président de la Maison Veuve Clicquot et mentor SISTA x BOLD.

Pour s’inscrire au programme SISTA X BOLD et bénéficier d’une heure de coaching personnalisé, rendez-vous sur la plateforme dédiée : sistabold.com

© Alexandre Tabaste

À l’occasion de la sortie de la version interactive de son Rapport annuel, le groupe LVMH revient sur ses temps forts 2019

« La performance de LVMH témoigne de l’efficacité de notre stratégie. Poursuivie avec constance, elle inspire nos actions : elle les guide et maintient le cap d’une croissance durable en dépit de circonstances exceptionnelles » déclare Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH, en préambule du rapport annuel 2019. La publication du Rapport annuel 2019 est l’occasion pour le Groupe de revenir sur les temps forts d’une année particulièrement riche, rythmée par de multiples réalisations à travers le monde.

 

En 2019, LVMH a une nouvelle fois démontré son rayonnement international grâce à ses actions aux quatre coins du monde.

A l’occasion des événements Future LIFE organisés à Paris et à New York, le Groupe a dressé le bilan de ses accomplissements en matière de responsabilité environnementale, tout en réaffirmant ses ambitions pour les années à venir. Pour la première fois en 2019, LVMH a participé à la China International Import Expo (CIIE), à Shanghai, mettant ainsi à l’honneur son lien de longue date avec la Chine et partageant avec le public chinois l’excellence de ses Maisons et leur capacité singulière à allier innovation et héritage.

Les Maisons du groupe LVMH ont également proposé des moments d’évasion, de l’exposition « Louis Vuitton X » à Beverly Hills, où étaient exposés 160 ans de collaborations artistiques, au film « Cashmere – The Origin of a Secret », réalisé par Luc Jacquet, qui offre une plongée dans les origines de la matière phare de Loro Piana, au cœur des steppes de Mongolie intérieure, mais aussi l’arrivée de Belmond au sein de LVMH et, avec lui, ses hôtels d’exception dans des destinations à couper le souffle, comme le Copacabana Palace de Rio de Janeiro ou le Sanctuary Lodge, à quelques pas du Machu Picchu.

L’ailleurs fut aussi source d’inspiration pour les Maisons de LVMH : la Calabre, en Italie, pour Thierry Wasser, Maître Parfumeur de Guerlain, qui est venu y chercher la meilleure bergamote, le Maroc pour Maria Grazia Chiuri à l’occasion de la présentation de sa collection Croisière 2020 pour la Maison Dior, ou encore Rome à l’occasion de l’hommage haute couture rendu par Fendi à son génie créatif disparu Karl Lagerfeld dans le cadre majestueux du Forum Romain.

Le groupe LVMH n’en oublie pas pour autant ses racines et sa ville natale : quand Paris a vu la cathédrale Notre-Dame, symbole de son patrimoine et de son unité, en proie aux flammes, le Groupe s’est immédiatement mobilisé à travers un don au fonds dédié à la reconstruction de ce joyau architectural.

Une année d’accomplissements rendus possibles grâce à la mobilisation et l’énergie des collaborateurs de LVMH et de ses Maisons. Un engagement collectif de chaque instant sur lequel le Groupe peut compter pour surmonter la crise mais, surtout, pour être encore plus performant à l’avenir.

 

Lire la version interactive du Rapport annuel 2019.