Partenaire du programme UNESCO MAB (Man and the Biosphere), LVMH a confirmé son engagement en matière de biodiversité à l’occasion du Congrès Mondial de la Nature de l’IUCN, organisé du 3 au 11 septembre 2021.

Le partenariat avec l’UNESCO dans le cadre du programme « L’Homme et la Biosphère »

En 2019, LVMH a signé un partenariat de cinq ans avec l’UNESCO pour soutenir le programme scientifique intergouvernemental « L’Homme et la Biosphère » (MAB pour Man and the Biosphere). Cet outil de coopération internationale a pour objectif d’agir en faveur de la conservation de la biodiversité au niveau mondial ainsi qu’à mettre en place des bonnes pratiques de développement durable en lien avec les objectifs des Nations Unies.

Ce projet UNESCO-LVMH contribue à répondre à deux problématiques principales. D’une part, reforester et réhabiliter des terres. D’autre part, créer des emplois durables et des sources alternatives de revenus, en assurant aux populations locales un revenu économique qui n’implique pas la déforestation.

Ce partenariat se concrétise notamment sur le terrain avec un projet commun doté de cinq millions d’euros sur cinq ans de lutte contre la déforestation en Amazonie, un phénomène qui constitue une menace majeure pour les écosystèmes de la région.

Il concilie en outre l’ambition de l’UNESCO de permettre aux humains de vivre en harmonie avec la nature, avec celle de LVMH qui consiste à faire émerger un « Luxe Nouveau » fondé sur l’alliance de la nature et de la créativité. Audrey Azoulay, Directrice générale, UNESCO, et Antoine Arnault, Image et Environnement, LVMH, ont porté cette ambition lors de deux temps forts du Congrès : respectivement, la cérémonie d’ouverture et le « CEO Summit ».

Le pavillon commun lors du Congrès

L’UNESCO, le groupe LVMH et ses Maisons ont exposé au sein d’un même espace leur vision et leurs actions concrètes en faveur de la biodiversité. Le pavillon était divisé en différents espaces – tous intitulés à partir de « ACT » pour « All Committed To » – qui expliquaient comment l’UNESCO et LVMH agissent ensemble pour la biodiversité :

– « ACT Together » présentait le partenariat entre LVMH et l’UNESCO au sein du programme scientifique intergouvernemental Man and Biosphere (MAB).

– « ACT for Conservation » détaillait le travail de l’UNESCO et de LVMH pour faciliter la mise en œuvre de solutions innovantes en matière de gestion des ressources naturelles et durables.

– « ACT for Sustainable Use » montrait comment, face à un déclin sans précédent de la biodiversité, l’UNESCO et LVMH agissent de concert pour garantir des pratiques durables et concilier conservation de la biodiversité et utilisation durable.

– « ACT for Innovation » décrivait comment l’UNESCO et LVMH inventent de nouveaux outils pour la conservation de la planète afin de renforcer les liens de solidarité et la capacité humaine à entendre, comprendre et respecter les signes envoyés par les autres espèces avec lesquelles nous évoluons.

L’œuvre « Wither » de l’artiste Thijs Biersteker

Dans le cadre du Congrès, LVMH a soutenu l’exposition Biocenosis21 de l’association Art of Change 21 (curatée par Alice Audouin). Le Groupe a financé et accueilli une édition spéciale de l’œuvre « Wither » de l’artiste Thijs Biersteker sur le pavillon commun UNESCO x LVMH.

Cet artiste néerlandais, reliant écologie et technologie, proposait une sculpture animée qui réagissait aux données de la déforestation récoltées en partenariat avec l’UNESCO, afin d’y sensibiliser le public sur place.

Les autres initiatives Société & Environnement