Signature des Women’s Empowerment Principles

Responsabilité sociale

© Christophe Jouan

Le groupe LVMH s’engage pour l’autonomisation des femmes à travers la charte « Women’s Empowerment Principles » des Nations unies.

En 2013, le groupe LVMH et 32 de ses Maisons ont signé la charte mondiale des Nations unies sur les « Principes d’autonomisation des femmes » (WEP), s’engageant ainsi à mettre tout en œuvre pour offrir aux femmes et aux hommes les mêmes possibilités de déployer tout leur potentiel. A l’automne 2014, ce sont les dirigeants des Maisons du groupe LVMH basées aux Etats-Unis qui ont signé la charte, portant à 41 le nombre de Maisons du Groupe signataires.

Les sept principes d’autonomisation des femmes de la charte portent notamment sur l’éducation, la formation et le développement professionnel des femmes ainsi que sur l’engagement en faveur de l’égalité au plus haut niveau de l’entreprise. Chose faite puisque ce sont les Présidents qui se sont engagés au nom de leurs Maisons.

Cet engagement public confirme l’objectif du Groupe de continuer à renforcer la présence des femmes dans les comités de direction de ses Maisons et d’atteindre le taux de 40 % en 2015 (contre 37 % en 2013 et 26 % en 2010).

Ont signé cet engagement :
Moët & Chandon, Krug, Veuve Clicquot, Hennessy,  Glenmorangie, Belvedere, Estates & Wines, Moët Hennessy Diageo, Christian Dior Couture, Louis Vuitton, Fendi, Emilio Pucci, Givenchy, Marc Jacobs, Berluti, Loewe, Kenzo, Thomas Pink, Donna Karan, Edun, LVMH Fragrance Brands, Parfums Christian Dior, Guerlain, Acqua di Parma, Parfums Loewe, Make Up For Ever, Benefit Cosmetics, Fresh, Nude Skincare, TAG Heuer, Fred, Chaumet, Dior Montres, Bulgari, De Beers Diamond Jewellers, Sephora, Le Bon Marché, DFS, Starboard Cruise Services, Les Échos et Le Jardin d’Acclimatation.

Les autres initiatives Responsabilité sociale