L’école de maroquinerie de Loewe

Empreinte économique

© Loewe

Avec l’inauguration de son centre de formation de pointe au cœur de sa fabrique de Getafe, proche de Madrid, Loewe fait vivre son héritage d’artisan maroquinier d’exception.

Loewe est dépositaire d’un savoir-faire unique de traitement du cuir qui a fait sa réputation. Pour répondre à une demande croissante de ses produits de maroquinerie, Loewe a doublé en 2012 la surface de sa manufacture de Getafe et a annoncé la création de 150 emplois au sein du lieu de production d’ici 2016.

En 2013, Loewe a ouvert son Escuela de Maroquinería au cœur de sa manufacture dans le but d’assurer la relève des artisans de la Maison et de préserver sa culture du travail des cuirs préservée au fil des générations. Cette école a pour mission de former des maroquiniers polyvalents, maîtrisant toutes les étapes de la production – de la découpe l’assemblage – et qui soient sensibles aux valeurs de la Maison : un savoir-faire d’excellence, la curiosité et l’ouverture aux cultures, une modernité sans cesse renouvelée, et un engagement à innover sans cesse en s’adaptant aux nouvelles technologies de production.

Au cours de ses trois premières années d’existence, l’école aura accueilli 280 élèves. Encadrés par des professeurs, ils ont accès à des équipements et ouvrages conçus pour l’école, et travaillent main dans la main avec des artisans de la Maison désirant transmettre leurs expertises. Loewe s’est engagée à recruter au moins 60 % d’entre eux à l’obtention de leur diplôme.

Conçu en partenariat avec la Comunidad de Madrid et le conseil de la ville de Getafe, ce programme s’adresse à des étudiants n’ayant pas encore reçu de formation ni eu d’expériences professionnelles et qui sont en recherche d’emploi. Située à la rencontre du passé et du présent, et résolument orientée vers l’avenir, la Escuela deMaroquinería a pour ambition de devenir la référence internationale pour les formations en maroquinerie, en créant un écosystème performant qui allie le développement des savoirs à la pratique de l’art de faire.

Les autres initiatives Empreinte économique