Empreinte économique

Depuis sa création, LVMH s’inscrit dans une dynamique de rayonnement croissant, notamment à l’international. Cette performance est source de développement, d’emploi et d’innovation pour tous les territoires où les Maisons du Groupe sont implantées.

© Emiliano Ponzi / DR

UN IMPACT POSITIF SUR L’EMPLOI

Le modèle économique du Groupe permet à LVMH et ses Maisons de cultiver l’excellence, d’amont en aval : des sources d’approvisionnement jusqu’à la distribution des produits dans son propre réseau de boutiques, en passant par la fabrication.

Ainsi les sièges sociaux, sites de fabrication, essentiellement implantés en Europe, ou encore magasins et centres de logistique de nombreuses Maisons du Groupe emploient chaque année un nombre croissant de collaborateurs à travers le monde pour répondre à la demande de leurs produits.

En 2016, LVMH et ses Maisons ont embauché 33 477 salariés pour un effectif total de 134 476 collaborateurs.

LE LUXE, UN SECTEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR

L’industrie du luxe, dont LVMH est l’un des grands acteurs, innerve le tissu économique et social de nombreuses régions en France et en Europe. Ces dernières disposent, grâce à cette filière d’excellence, d’atouts économiques et culturels de premier ordre.

Les Maisons du Groupe participent directement ou indirectement au dynamisme économique de milliers d’entreprises partenaires : le secteur du luxe est créateur d’emplois nouveaux, durables et à haute valeur ajoutée. Pesant plus de 10 % des exportations européennes, il contribue de façon significative au commerce extérieur français et européen.

Le luxe confère une forte attractivité touristique aux territoires dont il est issu : les Maisons contribuent ainsi, par exemple, au dynamisme et au rayonnement culturel des centres villes des grandes métropoles européennes.

La haute qualité des produits des Maisons de LVMH requiert un savoir-faire artisanal rare. La préservation de ces métiers est capitale pour la pérennité de LVMH et des traditions portées par ses Maisons. Le Groupe s’engage à accompagner durablement l’ensemble de ces filières en stimulant leur innovation ou en les épaulant pour susciter les vocations. Par exemple, LVMH a créé l’ « Institut des Métiers d’Excellence » (IME), programme de formation professionnelle dont l’objectif est d’assurer la transmission de savoir-faire tout en valorisant la filière des métiers de l’artisanat et de la création auprès des jeunes générations.

Initiatives

  • LVMH Métiers d’Art 

    Afin de protéger et développer l’accès de nos Maisons de Mode & Maroquinerie aux matières premières et aux savoir-faire d’excellence qui leur sont indispensables, LVMH Métiers d’Art investit et accompagne dans la durée les meilleurs de ses fournisseurs.

  • Hennessy et les viticulteurs de Cognac 

    Leader incontesté représentant près de la moitié du cognac mondial, Hennessy collabore avec un tiers des viticulteurs de Cognac et de sa région, parfois depuis plusieurs générations.

  • Dom Pérignon et la restauration de l'abbaye Saint-Pierre d'Hautvillers 

    Dom Pérignon, en concertation avec les Bâtiments de France, a fait appel à des artisans locaux pour restaurer l’abbaye Saint-Pierre d’Hautvillers, berceau de la Maison de champagne.

  • L’école de maroquinerie de Loewe 

    Avec l’inauguration de son centre de formation de pointe au cœur de sa fabrique de Getafe, proche de Madrid, Loewe fait vivre son héritage d’artisan maroquinier d’exception.

  • Hélios, le haut lieu de recherche en cosmétologie du Groupe  

    Lundi 18 novembre 2013, le groupe LVMH a inauguré Hélios. Bâti selon la norme Haute Qualité Environnementale (HQE), le campus a été conçu pour être un lieu stimulant de créativité en cosmétologie.

  • La Ruche, nouveau site de production français de Guerlain 

    Depuis sa création, Guerlain produit l’intégralité de ses parfums, soins et cosmétiques en France. Acteur majeur de la Cosmetic Valley, la Maison y dispose de deux sites de production, dont la Ruche, inaugurée début 2015 à Chartres.