La Maison des Startups

Ce projet s’inscrit dans une logique de co-conception entre les Maisons du Groupe et les startups, pour inventer de nouveaux services et produits innovants sur le marché. En installant La Maison des Startups dans le plus grand incubateur de startups au monde, le Groupe réaffirme ainsi ses valeurs d’innovation, d’esprit entrepreneurial et d’excellence, piliers qui fondent sa réussite.

Avec pour objectif d’accélérer la collaboration entre ses Maisons et les startups liées au secteur du luxe, La Maison des Startups offre aux entrepreneurs un point d’entrée de premier plan dans l’écosystème unique des 70 Maisons du Groupe. La spécificité du programme est d’être multisectoriel, en regroupant des entrepreneurs dont les innovations sont applicables aux secteurs des Vins & Spiritueux, de la Mode & Maroquinerie, des Parfums & Cosmétiques, des Montres & Joaillerie, ainsi que de la Distribution Sélective.

Doté de 89 postes de travail, le programme LVMH à STATION F a pour ambition d’accueillir 50 startups internationales à l’année, en deux promotions de 6 mois, la première ayant fait son entrée dans le lieu en novembre 2017.

Les startups intégrées au programme sont issues, pour plus de la moitié d’entre elles, de l’événement Viva Technology dans le cadre de l’Innovation Award de LVMH. Enfin, des collaborateurs de LVMH, gagnants de différentes éditions de l’initiative « DARE LVMH » dédiée au développement de l’intrapreneuriat dans le luxe, y sont également accueillis pour lancer leurs projets.

Au-delà d’un espace et d’un cadre de travail propices à l’innovation, le programme de LVMH à STATION F permet aux entrepreneurs de bénéficier de coaching individualisé, et d’un accompagnement par des experts du groupe LVMH. Des workshops sont également programmés pour permettre aux startups de se familiariser avec les enjeux du luxe, et des sessions de pitchs sont organisées régulièrement pour leur présenter l’évolution de leurs innovations aux représentants des Maisons du Groupe.

Le LVMH Innovation Award

Il réaffirme ainsi l’importance de la prise d’initiative et des idées neuves qui résonnent avec ses valeurs fondamentales d’excellence, de créativité, d’innovation et d’entrepreneuriat.

Toute entreprise de moins de 5 ans, à la valorisation de moins de 100 millions de dollars, dont l’activité compte moins de cinquante collaborateurs et est en lien avec les problématiques du groupe LVMH et de ses Maisons peut postuler au LVMH Innovation Award.

Chaque année, 30 start-ups sont ainsi pré-sélectionnées et présentées sur le lab LVMH, au sein du salon Viva Technology, à Paris, rendez-vous mondial annuel dédié à la transformation digitale et à ceux qui inventent le monde de demain. Co-organisée par Publicis Groupe et le Groupe Les Echos, cette grande rencontre dont LVMH est partenaire permet aux entreprises leaders de leur secteur de construire des relations solides avec des start-ups et de les faire grandir.

C’est par un jury composé d’experts du digital reconnus, après une seconde phase de sélection et de sessions de pitchs sur place, que le lauréat est choisi. Il bénéficiera du soutien et des conseils des équipes en charge des investissements au sein du groupe LVMH ainsi que du développement d’un partenariat avec LVMH et ses Maisons. Le lauréat ainsi que les start-ups sélectionnées lors du LVMH Innovation Award ont également l’opportunité d’intégrer le programme LVMH à STATION F.

Depuis sa création, le LVMH Innovation Award a récompensé les start-ups : Heuritech (deep learning), Oyst (solution e-commerce), VeChain (block chain), Kronos Care (solution post-achat).

DARE LVMH

La créativité et l’innovation, l’esprit entrepreneurial et la quête d’excellence sont au cœur de ce programme de développement inédit dédié aux collaborateurs du Groupe et basé sur l’open innovation.

Après un « call for ideas » adressé aux managers et haut potentiels du Groupe, 60 porteurs d’idées issus de 40 Maisons et 15 pays sont sélectionnés pour participer à chaque session de DARE. Durant 3 jours, les participants vont expérimenter de nouvelles façons de travailler et de collaborer inspirées de l’esprit start-up, et tester leur fibre entrepreneuriale.

A l’issue d’une session de pitchs, les idées de 12 candidats sont sélectionnés par l’ensemble des participants. Elles sont ensuite développées en équipe jusqu’à la finale devant un jury composé de dirigeants du Groupe et d’entrepreneurs externes qui sélectionne trois projets lauréats !

20 étudiants et stagiaires issus d’ écoles cibles sont par ailleurs sélectionnés pour participer à chacune des sessions de DARE pour intégrer l’une des 12 équipes constituées.

Les participants peuvent compter sur l’aide de mentors, CEOs des Maisons du Groupe et entrepreneurs externes, qui sont présents lors de chaque session, pour les aider à affiner leur business model, tester leur prototype et préparer leur pitch final. Une opportunité unique pour les participants de confronter leur projet à la réalité auprès d’experts aguerris.

Les trois équipes gagnantes bénéficient du support d’un sponsor LVMH pour les accompagner dans le développement de leur projet. Elles peuvent également rejoindre la Maison des startups LVMH au sein de l’incubateur Station F.

DARE couvre tous les enjeux du Groupe LVMH : de la parité à l’innovation durable, à travers le monde. Des sessions sont organisées en Europe, aux Etats-Unis, en Asie.

Le Prix LVMH pour les Jeunes Créateurs de Mode

Sans précédent dans son concept, son contenu et son envergure internationale, le Prix LVMH récompense, chaque année, un créateur particulièrement remarquable pour son talent, sélectionné par un jury composé de directeurs artistiques de nos Maisons.

« L’ambition du Prix LVMH des Jeunes Créateurs de Mode est d’encourager la vitalité et la créativité dans le monde de la mode à l’échelle internationale. Il est de notre responsabilité, en tant que leader de notre secteur, de découvrir des jeunes talents et de les aider à se développer. », a déclaré Delphine Arnault, Directrice générale adjointe de Louis Vuitton.

Le lauréat du Prix LVMH se voit offrir une bourse de 300 000 euros et une aide personnalisée au développement de son entreprise par une équipe dédiée au sein du Groupe pendant douze mois à compter de la remise du Prix LVMH, dans tous les domaines d’expertise dont a besoin une jeune Maison de mode (production et distribution, image et communication, marketing, propriété intellectuelle …).

LVMH distingue également trois jeunes diplômés d’écoles de mode en leur offrant la possibilité, pendant un an, d’intégrer l’équipe créative d’une des Maisons du Groupe.

Depuis la première édition du Prix LVMH pour les Jeunes Créateurs de Mode, de nombreux talents ont été primés : Thomas Tait, Miuniki, Hood by Air, Marques’Almeida, Simon Porte Jacquemus, Grace Wales Bonner, Vejas Kruszewski, Marine Serre, Kozaburo Akasaka, Masayuki Ino, Rok Hwang, …

Pour en savoir plus sur le Prix LVMH pour les Jeunes Créateurs de Mode, rendez-vous sur www.lvmhprize.com

LVMH Métiers d’Art

Avec ces fournisseurs partenaires, LVMH Métiers d’Art met en œuvre une véritable politique de développement durable : dans le sourcing de matières premières de qualité, souvent rares ou en voie de raréfaction, ou dans l’enrichissement et la transmission de savoir-faire, parfois ancestraux, uniques et spécifiques à notre industrie.

Au-delà, et en ligne avec les valeurs du Groupe, LVMH Métiers d’Art stimule la créativité et l’innovation des artisans, sous toutes ses formes : au travers de projets communs, d’échanges entre métiers, ou de partenariats externes.

Ainsi, dans les métiers du cuir, LVMH Métiers d’Art s’est associé en 2011 aux frères Koh afin de développer la tannerie Heng Long, à Singapour. Créée en 1950, elle est aujourd’hui leader dans le tannage des peaux de crocodilien. En 2012, LVMH a acquis les Tanneries Roux, fondées en 1803, l’une des dernières tanneries françaises spécialisées dans le tannage des peaux de veau.

En 2015, LVMH a pris une participation dans la tannerie espagnole Riba-Guixà, qui fait référence dans le tannage des peaux d’agneau entrefino.

L’Institut des Métiers d’Excellence

Unique dans l’univers du luxe, l’Institut des Métiers d’Excellence LVMH a développé ces formations par le biais de partenariats, à l’échelle européenne, avec des écoles de renom dans les secteurs clés pour le groupe LVMH (Bijouterie, Vigne et Vin, Couture, Vente, Design, Maroquinerie, Horlogerie et Arts Culinaires).

Pour chaque formation, les apprentis bénéficient d’un cursus alliant enseignement technique et théorique avec ces écoles partenaires et d’une expérience au sein des Maisons du groupe LVMH ou chez des acteurs de la filière par le biais de contrats de professionnalisation rémunérés.

Dans le cadre de l’IME, les apprentis bénéficient également de formations aux langues étrangères, de rencontres avec des artisans, des experts, des créateurs et de visites d’ateliers ou de magasins.

Depuis sa création, l’IME a permis de former plus de 300 jeunes. Avec un taux de réussite de 96 % en 2017 et un taux de placement de près de 90 % – dont 2/3 au sein des Maisons du Groupe, l’IME a relevé l’objectif qu’il s’était fixé lors de son lancement : développer l’employabilité de jeunes sans qualification ou en réorientation tout en assurant la transmission des savoir-faire chers aux Maisons du Groupe.

Les Maisons du Groupe, partenaires de l’IME, sont Berluti, Bulgari, Céline, Chaumet, Christian Dior Couture, Emilio Pucci, Fendi, Fred, Givenchy, Guerlain, Hennessy, Hublot, Kenzo, La Grande Epicerie, Le Bon Marché Rive Gauche, Loewe, Loro Piana, Louis Vuitton, Marc Jacobs, Make Up For Ever, Moët & Chandon, Moynat, Parfums Christian Dior, Parfums Givenchy, Sephora, TAG Heuer, Veuve Clicquot et Zenith.

LA MAISON LVMH / Arts – Talents – Patrimoine

Elle verra le jour en 2020 après la rénovation de l’ancien Musée des Arts et Traditions Populaires, au cœur du Bois de Boulogne. La relecture du bâtiment originel de Jean Dubuisson, Prix de Rome et élève de Le Corbusier, a été confiée aux architectes Frank Gehry et Thomas Dubuisson, petit-fils de Jean Dubuisson.


Un lieu dédié aux spectacles, expositions, métiers d’art et à l’artisanat

Bernard Arnault a proposé un projet ambitieux, tant sur le plan architectural qu’en termes de programmation, et appuyé sur une relecture architecturale imaginée par l’architecte de renommée mondiale Frank Gehry, prix Pritzker 1989, qui a créé la Fondation Louis Vuitton, conduit en lien étroit avec les héritiers de Jean Dubuisson. Il consiste à faire de ce lieu « LA MAISON LVMH / Arts – Talents – Patrimoine » dédiée à la création artistique, au spectacle vivant ainsi qu’aux métiers d’art et aux savoir-faire artisanaux qui sont au cœur du patrimoine parisien et français. Ce patrimoine rénové et renouvelé deviendra aussi exemplaire sur le plan environnemental.

Une programmation et des activités grand public

Après une phase de travaux d’une durée de 2 à 3 ans, « LA MAISON LVMH / Arts – Talents – Patrimoine » sera ouverte au public. Elle accueillera une programmation et des activités grand public et diversifiées, autour de deux espaces qui permettront d’accueillir des expositions, des concerts et des spectacles, mais aussi des ateliers d’artistes, un centre de documentation et un restaurant panoramique.

La Ville de Paris et LVMH souhaitent que cette institution soit tout particulièrement tournée vers les publics scolaires et les jeunes des quartiers populaires, afin de leur faire découvrir ces métiers et la nécessité de pérenniser et de diffuser ces savoir-faire de haute qualité, avec le support de l’Institut des Métiers d’Excellence LVMH.

Les Journées Particulières

En 2011, LVMH lançait les Journées Particulières afin de faire découvrir au grand public la diversité des métiers et des savoir-faire des Maisons du Groupe. Cette opération sans égale de la part d’une entreprise privée manifeste l’attention que le groupe LVMH porte à l’excellence artisanale de ses Maisons et au savoir-faire européen. Le succès de l’opération illustre parfaitement l’attachement du public à ce patrimoine et aux lieux de grande tradition artisanale – ateliers, chais, caves, hôtels particuliers, demeures familiales, boutiques historiques… – qui constituent, pour la France comme pour tous les pays d’Europe, un atout de tout premier ordre, tant en termes de rayonnements économique que culturel.

Lors des éditions de 2011, 2013 et 2016, LVMH a accueilli le grand public et dévoilé la richesse du patrimoine et des savoir-faire que les Maisons du Groupe illustrent et perpétuent de génération en génération. Par des visites guidées, des démonstrations de savoir-faire, des conférences ou des parcours interactifs, nos artisans – horlogers, couturières, dames de table, bottiers, maîtres de chai, joailliers, malletiers, remueurs, premières d’atelier et chefs cuisiniers – partagèrent leur passion et leur goût de l’excellence.

Parmi les lieux ouverts en France, en Italie, en Espagne, en Suisse, au Royaume-Uni et en Pologne : les salons Dior avenue Montaigne, les ateliers de commandes spéciales Louis Vuitton d’Asnières, les salons Chaumet place Vendôme ou l’atelier de souliers sur mesure de Berluti, le Grand Bureau de Dégustation Hennessy à Cognac, le site de fabrication de Guerlain à Orphin, l’Atelier Louis Vuitton dans la Drôme, le domaine viticole Numanthia en Espagne, la Maison de parfumerie Acqua di Parma en Italie, ou bien encore les Maisons horlogères Zenith, TAG Heuer et Hublot en Suisse.

La 4e édition des Journées Particulières s’est déroulée les 12, 13 et 14 octobre 2018 avec encore plus d’ambition. Cette année, les Journées Particulières ont pris une dimension nouvelle : avec 56 de ses Maisons ouvertes au public, le groupe LVMH a proposé de découvrir 77 lieux d’exception – dont 40 inédits – situés dans 14 pays sur cinq continents. Depuis son lancement en 2011, les Journées Particulières ont accueilli plusieurs centaines de milliers de visiteurs.

L’événement est devenu un rendez-vous incontournable et a rassemblé cette année plus de 180 000 personnes, venues découvrir la diversité des métiers et des savoir-faire des Maisons du Groupe.

Fondation Louis Vuitton

Sa vocation ? Soutenir la création artistique contemporaine française et internationale et la rendre accessible au plus grand nombre au travers d’une collection permanente, d’expositions temporaires, de commandes artistiques et de nombreux événements pluridisciplinaires, notamment musicaux, qui en rythment la programmation.

Inaugurée le lundi 20 octobre 2014 par le Président de la République française, M. François Hollande, et par M. Bernard Arnault, la Fondation Louis Vuitton affirme et pérennise l’engagement de mécène pour l’art et pour la culture de LVMH et de Louis Vuitton. Elle enrichit le patrimoine de Paris d’un monument emblématique de l’architecture du XXIe siècle.

Un bâtiment d’exception

Frank Gehry a conçu un bâtiment qui, par sa créativité et son audace, constitue le premier geste artistique de la Fondation Louis Vuitton. S’élevant parmi des arbres centenaires, posé sur un miroir d’eau, il s’inscrit avec harmonie dans un environnement naturel avec lequel il établit un véritable dialogue. Douze « voiles » de verre enveloppent les « icebergs » abritant les espaces d’exposition. « À l’image du monde qui change en permanence, nous voulions concevoir un bâtiment qui évolue en fonction de l’heure et de la lumière, afin de créer une impression d’éphémère et de changement continuel », selon Frank Gehry. Le jeu des reflets et de la transparence des voiles confère au bâtiment un dynamisme qui fait écho aux activités de la Fondation.

A l’ambition artistique du bâtiment a répondu un ensemble exceptionnel d’innovations technologiques. Tant dans la conception même du projet que dans l’engagement des travaux, le chantier de la Fondation Louis Vuitton a bouleversé les principes de l’architecture. Dès les premières étapes, l’ensemble des partenaires réunis autour du projet a appris à manier un outil unique : Digital Project, un logiciel 3D développé par Gehry Technologies à partir de l’outil CATIA de Dassault aéronautique. La complexité des assemblages et le caractère unique de chaque pièce du bâtiment – des 19 000 panneaux de Ductal® (béton fibré ultra haute performance) aux 3 600 panneaux de verre – ont amené les ingénieurs à adapter des processus industriels à une fabrication sur mesure. Le dialogue du verre avec la charpente de bois et de métal représente une prouesse aussi bien technique qu’esthétique.

Enfin, il faut souligner que la Fondation Louis Vuitton a été choisie comme projet pilote pour l’élaboration d’un nouveau référentiel HQE® (Haute Qualité Environnementale). La réalisation de plusieurs études préalables et détaillées sur la faune, la flore, les nappes phréatiques, les nuisances sonores et l’accessibilité a permis d’identifier, de prendre en compte et de préserver tous les paramètres écologiques, et ce, à chacune des étapes du projet : conception, construction et exploitation.

Le programme artistique

Animée par une mission d’intérêt général, la Fondation Louis Vuitton affiche le double engagement de promouvoir l’art moderne et contemporain mais aussi d’en faciliter l’accès au plus grand nombre.

Une démarche qui s’articule autour de plusieurs axes :

La collection de la Fondation, placée sous la direction artistique de Suzanne Pagé, est conçue sur la base de partis pris affirmés et identitaires souhaités par Bernard Arnault. Vivante, en constante élaboration, la collection s’organise naturellement autour de lignes sensibles qui dessinent quatre directions : Contemplative, Popiste, Expressionniste, Musique/Son. Elle se compose d’œuvres d’artistes tels que Gerhard Richter, Ellsworth Kelly, Thomas Schütte, Pierre Huyghe, Bertrand Lavier, Christian Boltanski, …

Deux expositions temporaires sont proposées chaque année par la Fondation Louis Vuitton mettant à l’honneur art moderne et contemporain, tout en proposant un regard international. Parmi elles, nous pouvons citer « Icônes de l’art moderne. La Collection Chtchoukine » qui a remporté un véritable succès avec plus d’un million de visiteurs durant ses 4 mois d’ouverture ou encore « Etre moderne : le MoMA à paris ».

La musique occupe une place centrale dans la vie de la Fondation Louis Vuitton. Situé au cœur du bâtiment, pensé comme un espace d’émulation, de transmission et de création musicale, l’Auditorium est le lieu dédié à la rencontre entre les musiciens et les artistes issues de toutes les disciplines de la création contemporaine. Il offre aux artistes et au public un cadre unique de par son architecture et la qualité de ses équipements.

La programmation artistique de la Fondation illustre le dessein de Frank Gehry : « Concevoir à Paris un vaisseau magnifique qui symbolise la vocation culturelle de la France. »

www.fondationlouisvuitton.fr

LIFE

Il permet d’intégrer l’environnement dans les processus managériaux et de faciliter le développement de nouveaux outils de pilotage, tout en tenant compte des pratiques innovantes des Maisons.

Mis en œuvre par le comité de direction de chaque Maison et intégré à leur plan stratégique, LIFE s’articule autour de neuf dimensions clés de la performance environnementale. Un programme d’actions en fonction de leurs thématiques stratégiques est ainsi défini et est assorti d’indicateurs permettant de suivre leur performance.

En 2016, le Groupe a franchi une étape importante en lançant LIFE 2020, qui fixe aux Maisons quatre objectifs communs :

– Objectif produits : soucieux d’agir sur l’impact environnemental de la création des produits, le Groupe souhaite d’ici 2020 améliorer la performance environnementale de tous ses produits, prenant en compte l’intégralité de leur cycle de vie.
– Objectif filières : être encore plus attentif à la traçabilité et à la conformité des matières premières utilisées pour créer des produits d’excellence, tout en préservant les ressources naturelles, en déployant les meilleurs standards dans 70 % des filières.
– Objectif CO2 : réduire les émissions de CO2 de 25 % d’ici 2020 en poursuivant les initiatives mises en place pour lutter contre le dérèglement climatique. Pionnier d’un mouvement en 2002, le Groupe a mis en place la réalisation de Bilans Carbone. En 2015, LVMH poursuit cette démarche avec le lancement du Fonds Carbone à l’occasion de la COP21.
– Objectif sites : pour chacun des sites, réduire de 10 % au moins l’un des indicateurs tels que la consommation d’eau, celle d’énergie et la production de déchets. Les Maisons ont également à charge d’améliorer de 15 % l’efficacité énergétique.