Visite au cœur du mythique 12 Vendôme, l’hôtel Baudard de Saint-James, siège de la Maison Chaumet, nouvellement restauré

Montres & Joaillerie

·

En 2020, Chaumet célèbre ses 240 ans. 240 ans de jeunesse et de modernité, revivifiés année après année à travers la création de joyaux singuliers. Cet anniversaire est l’occasion pour la Maison de célébrer son hôtel particulier historique, situé au 12, place Vendôme, dont la restauration récemment achevée vient sublimer la triple vocation de ce lieu chargé d’Histoire : l’accueil du client, la préservation et la promotion de la culture, et l’épanouissement de la créativité.

Bien avant de porter le nom de Chaumet, la Maison est le premier joaillier à s’installer place Vendôme, au numéro 15, l’adresse actuelle du Ritz, à Paris, en 1812. En 1907, Joseph Chaumet choisit le numéro 12 pour installer sa Maison : un lieu unique rassemblant un magasin, l’atelier et un laboratoire photographique pour conserver l’image de chaque création. Une adresse où bat toujours le cœur de la Maison, symboliquement située au centre de la place mythique.

Joyau de raffinement à la française avec son salon classé monument historique, l’hôtel Baudard de Saint-James du 12, place Vendôme garde la mémoire de son destin singulier : c’est là que la jeune Eugénie de Montijo emménage en 1851, nouant une idylle avec le futur empereur Napoléon III, qui habite alors au numéro 6. D’un Napoléon à l’autre, cette Maison devient le témoin de ce jeune couple, fournissant de nombreux bijoux de sentiment dont les archives de Chaumet conservent la mémoire.

© Chaumet

La genèse du projet de rénovation du siège historique de Chaumet remonte à 2015. Après mûre réflexion, plusieurs années s’étant écoulées depuis les derniers travaux, « nous avons pris en considération l’impérieuse nécessité de restaurer le bâtiment historique abritant notre magasin » souligne Jean-Marc Mansvelt, Directeur Général de Chaumet. « Il fallait redonner à ces lieux leur lustre et leur grandeur » ajoute-t-il.

© Chaumet

Pour mener cette ambitieuse entreprise à terme, Chaumet a fait appel à l’architecte d’intérieur et designer Patricia Grosdemange. « La philosophie de ce projet a été de retrouver un côté maison, art de recevoir, et de lier harmonieusement Histoire et innovation » explique cette dernière. Entre les murs du 12 Vendôme, passé et présent se confondent pour offrir une expérience unique fondée sur l’accueil et le partage.

© Chaumet

Voué à accueillir le client, le 12 Vendôme abrite un magasin divisé en plusieurs espaces parmi lesquels l’Arcade. Ce magasin avant-gardiste ouvert en 1970 à côté du magasin historique du 12, place Vendôme, a été conçu par la Maison Chaumet comme un lieu qui décomplexe le bijou parisien. Aujourd’hui, la Maison dévoile au même emplacement un nouvel espace dont le mobilier contemporain affiche un esprit seventies. L’Arcade accueille désormais des pièces qui se personnalisent ou se déclinent à l’infini.

Le 12 Vendôme est aussi un lieu de culture. Joyaux des XVIIIe et XIXe siècle, ses grands salons, dont l’un – le Salon Chopin, où le célèbre pianiste, alors résident du 12, place Vendôme, composa en 1849 sa dernière mazurka – est classé monument historique, ont été restaurés et repensés dans leur esprit d’origine, celui des pièces de réception d’un hôtel particulier, pour mettre en scène le fonds unique du patrimoine de la Maison.

© Chaumet

Enfin, l’atelier de Haute Joaillerie, cœur battant de la Maison depuis 240 ans, a désormais vue sur la place Vendôme. C’est là que s’exerce la virtuosité des artisans joailliers, sertisseurs, polisseurs et des apprentis de Chaumet sous la conduite de Benoît Verhulle, 13e chef d’atelier depuis la fondation de la Maison.

Pour en savoir plus sur le nouveau 12 Vendôme, consultez notre dossier d’actualité dédié prochainement disponible sur le site LVMH.