Semaine Européenne du Développement Durable 2021 : LVMH revient sur la circularité créative l’un des quatre piliers de sa stratégie LIFE 360 « L’Alliance de la nature et la créativité pour un luxe nouveau »

LVMH

·

Initiée par la France en 2003, la Semaine du Développement Durable est un temps dédié pour encourager et promouvoir les initiatives en faveur du développement durable. Chaque année elle vise à sensibiliser le plus grand nombre aux 17 Objectifs de Développement Durable (ODD).

Au printemps 2021, LVMH a dévoilé sa stratégie environnementale LIFE 360 qui vise à faire émerger un luxe nouveau. Doté de plans d’action stratégiques articulés autour de la circularité créative, de la traçabilité, de la biodiversité et du climat, LIFE 360 est la nouvelle boussole environnementale du Groupe pour les dix années à venir qui vise à sceller une nouvelle alliance entre la nature et la créativité.

Dans le cadre de la semaine du développement durable 2021, nous vous proposons un focus sur la circularité créative l’un des principaux piliers de sa nouvelle stratégie LIFE 360. LVMH se fixe pour objectif de généraliser l’éco-conception à l’ensemble de ses nouveaux produits d’ici à 2030, de ne plus utiliser de plastique fossile vierge dans ses emballages dès 2026 et de tester les nouveaux services circulaires. L’ambition étant de s’assurer que les démarches déployées aient des impacts positifs à certaines étapes stratégiques du cycle de vie des produits avec 4 axes de travail :

  • INVENTIVITÉ L’éco-conception à partir de la sélection des matières premières et de l’innovation (Matières recyclées, matières biosourcées, matières certifiées et/ou issues de l’agriculture régénératrice, matières issues des biotechnologies…)
  • SOBRIÉTÉ Des procédés de transformation et de fabrication avec réduction des impacts environnementaux
  • ÉTERNITÉ La durée de vie des produits comme ADN du luxe (Haute qualité des produits, réparation et patine, recharge et remplissage, relooking des produits, nouveaux services…)
  • RENAISSANCE La seconde vie des matières et des produits via le réemploi, la réutilisation, le recyclage ou le surcyclage

Les premières actions ont vu le jour dès 2021 avec par exemple le lancement de « Nona Source ». Née de l’initiative entrepreneuriale DARE et hébergée à la Caserne, Nona Source est une plateforme de revente des tissus dits « endormis » entre toutes les Maisons de mode du Groupe mais aussi accessible à de jeunes marques extérieures. Nona Source mutualise, revalorise et commercialise les stocks dormants de tissus et cuirs des Maisons de Couture. Cette solution favorise la circularité et renforce le soutien du groupe LVMH à la communauté créative.

Les Maisons du Groupe déploient aussi des projets innovants.  Avec le « Surplus Project », Loewe crée des sacs uniquement à partir de chutes de cuir issues de ses précédentes collections. Pour ce nouveau projet à la fois ambitieux, luxueux et respectueux, le cabas iconique de Loewe est tressé de cuirs excédentaires dans des variations de couleurs. Ces excédents dormants ont donné l’idée à Loewe de créer de nouveaux modèles tout en limitant son impact sur l’environnement. Le « Surplus Project » s’inscrit dans la continuité de la collection Eye/LOEWE/Nature, créée à partir de matières recyclées et écoresponsables. Loewe poursuit son exploration d’un artisanat vertueux et innovant pour être une Maison toujours plus responsable à tous les niveaux de son processus de création.

Du côté des vins et spiritueux, la maison Ruinart a inventé un nouvel emballage appelé « seconde peau », extrêmement réduit en poids et en composition. Composé de papier certifié FSC européen, le nouvel emballage disruptif a un poids réduit de 90% par rapport à l’étui habituel et un bilan carbone réduit de 60%.

Enfin, limiter l’empreinte environnementale de la publicité sur les lieux de vente (PLV), du mobilier en boutique et des décors en vitrines est un autre défi auquel répondent les Maisons. Les parfums Bvlgari se sont mobilisés pour en limiter au maximum l’empreinte environnementale. Grâce à une conception adaptée, 87 % de la PLV utilisée pour le lancement de Bvlgari Man Glacial Essence et pour la communication sur le programme Omnilandia a été livrée à plat et le plastique des emballages pour son transport a été supprimé.

Le programme LIFE 360 définit des objectifs à horizon 2023, 2026 et 2030 et se fixe le cap de créer des produits qui portent la signature de l’ambition environnementale du Groupe, des produits en harmonie avec la nature, qui prennent soin de la biodiversité et du climat, en mobilisant toutes les parties prenantes. Il est détaillé dans son ensemble dans le rapport d’engagement de LVMH qui présente également les nombreuses initiatives de nos Maisons en faveur de l’environnement.

Le rapport de responsabilité sociale et environnementale se clôture par le Cahier des Experts, qui est dédié à la gouvernance en matière de responsabilité sociale et environnementale du Groupe, ses indicateurs sociaux et environnementaux, sa politique d’achats responsables, et autres données clefs.

Consulter le Rapport de Responsabilité sociale et environnementale 2020 (e-accessible)