La mode masculine, Paris

Mode & Maroquinerie

·

Créatives, innovantes et impertinentes, les collections masculines Automne-Hiver 2015 présentées à Paris par les Maisons du groupe LVMH offrent des silhouettes aux partis-pris forts. Elles proposent un vestiaire qui refuse de s’enfermer dans les classiques, mais s’en nourrit pour recomposer l’image de l’homme contemporain.

Pour Dior Homme, Kris Van Assche a créé une collection associant l’esprit tailleur à celui du sportswear. Il emprunte son élégance au costume trois pièces, mais l’habille de pins et de motifs jacquards, allonge les vestes, resserre ou élargit les pantalons en mohair, cuir d’agneau ou denim. Un jeu d’éclectisme et de contraste mis en musique par un orchestre live de 32 musiciens dont le registre classique était habilement retravaillé avec de la musique électronique.

Louis Vuitton a rendu hommage au créateur anglais Christopher Nemeth, décédé en 2010. Initialement graphiste, il avait introduit l’art du motif dans la mode masculine pour créer un vestiaire extravagant revisitant les classiques. Kim Jones a puisé quatre dessins originaux dans ses archives pour les appliquer sur des manteaux, pulls et pantalons en cachemire, tout en proposant une silhouette moderne qui souligne la taille et porte une attention extrême aux détails.

L’obsession mystique était le fil conducteur de la collection poétique et sombre présentée par Riccardo Tisci pour Givenchy. Il a assemblé motifs, tissus, références esthétiques et émotions des cultures alternatives et spirituelles du monde entier dans un vestiaire précis et droit, où l’excellence du travail artisanal sert de liant. Dans un décor rouge et noir, le créateur a fait défiler une collection riche en références, des costumes aux vestes longues d’inspiration gothique aux manteaux faits d’imprimés sacrés amérindiens en sequin.

Chez Kenzo, Umberto Leon et Carol Lim ont repris le thème de leur dernière collection féminine en exploitant l’idée de la possibilité d’une vie extraterrestre pour l’humain. En émerge une collection sur le thème de l’expérimentation, qui fait la part belle aux vêtements gainants en nylon structurant des silhouettes futuristes. Les pulls oversize se parent de motifs qui oscillent entre hiéroglyphes antiques et graffiti moderne, tel un langage graphique post-humain.

Pour sa deuxième collection masculine chez Loewe, Jonathan Anderson a poursuivi son exploration des formes pour définir la nouvelle identité de la Maison. Excentrique et espiègle, l’homme Loewe incarne un souffle de jeunesse et de modernité qui se joue des codes. De longs pantalons amples viennent briser la silhouette rigide des costumes tandis que les manteaux et vestes s’habillent de denim japonais bleu ciel ou de peau de serpent.

Collection anniversaire pour Berluti. Les pièces Automne-Hiver 2015 de la Maison signaient aussi le début des célébrations de ses 120 ans. Pour la première fois, la Maison a fait défiler ses modèles, marquant un tournant vers une élégance insouciante. Un nouveau soulier, Alessio, la version sport de l’iconique Alessandro, a rejoint les modèles emblématiques de la Maison pour l’occasion. Côté vêtement, les lignes sont amples et mettent en avant le jersey, décliné en alpaga, tweed, et soie liquide dans des tons ambre, vert et ocre.