LIFE 360 : Retour sur les engagements 2023

LVMH

·

Depuis plus de 30 ans, LVMH s’engage dans la protection de l’environnement, portée par une vision de long terme et une approche à la fois holistique et scientifique sur l’ensemble de ses secteurs d’activité.  

En 2021, le Groupe lançait le plan LIFE 360, avec des objectifs à atteindre pour 2023, 2026 et 2030, autour de quatre piliers : Circularité créative, Biodiversité, Climat et Traçabilité & Transparence.  

  • Circularité créative : LVMH a atteint son objectif 2023 de proposer de nouveaux services circulaires grâce à la constitution d’une task force repair and care dans plusieurs Maisons du Groupe. Par exemple, Louis Vuitton répare 600 000 produits par an, 79 % de l’offre de produits cuirs Berluti est réparable, RIMOWA garantit ses bagages à vie et Le Bon Marché mise sur l’allongement de la durée de vie des produits, à travers la retouche, l’atelier horloger ou la cordonnerie. 

Avec l’annonce de la création de LVMH Circularity, un écosystème qui rassemble l’ensemble des savoir-faire du Groupe et de ses partenaires en matière de réemploi (Nona Source, la plateforme CEDRE, weturn, l’Agence du Don en Nature) LVMH s’engage à valoriser les chutes de tissus et de cuir, les matières premières inutilisées et les produits invendus. D’ici 2030, tous les nouveaux produits des Maisons du Groupe seront conçus de manière responsable.  

  • Biodiversité : Après avoir contribué à la régénération de 1,37 million d’hectare à fin 2022, LVMH poursuit son action pour atteindre son objectif de 5 millions fixé à fin 2030. Une ambition rendue possible : 
  • Par le lancement de différents programmes d’agriculture régénératrice : en Turquie pour le coton, en Australie pour la laine mérinos, en Afrique du Sud pour le mohair, en Indonésie pour l’huile de palme, en France pour les vignobles de Moët Hennessy, ainsi que pour certains ingrédients iconiques de parfums, 
  • Par l’annonce d’un partenariat stratégique avec l’ONG brésilienne FAS (lutte contre la déforestation) et par le travail à la reconduction son partenariat avec le programme « Man & Biosphere » de l’UNESCO, en faveur des réserves de biosphère. Ces deux partenariats complètent ceux déjà scellés avec Reforest’Action (actions de reforestation) et la Circular Biodiversity Alliance (production de coton durable). Dans le prolongement de ces actions, le Groupe a mis en place un plan de sobriété hydrique pour réduire de 30 % l’empreinte globale de consommation d’eau du Groupe d’ici 2030.
     
  • Climat : grâce à une baisse de 11 % de ses émissions de GES (gaz à effet de serre) scopes 1 et 2 (émissions directes) en valeur absolue et de 15 % de son scope 3 (émissions indirectes) par unité de valeur ajoutée entre 2019 et 2022, LVMH a décorrélé sa croissance de celle de ses émissions de CO2 sur cette même période. Ces résultats ont été rendus possibles en misant sur l’éco-conception des produits, un plan global de sobriété énergétique, ainsi qu’un programme spécifique dédié aux Transports. L’objectif annoncé de réduction de 10 % de la consommation d’énergie au cours de l’année écoulée (octobre 2022 – octobre 2023) a par ailleurs été dépassé.  
  • Traçabilité & Transparence : l’objectif 2023 de connaissance des pays d’origine des matières premières stratégiques est en passe d’être atteint avec 95 à 100 % de connaissance de l’origine pays pour le diamant, les laines et le cuir. Le Groupe déploie par ailleurs de nouveaux outils de traçabilité du champ au produit fini, à l’instar de la division Parfums et Cosmétiques et de celle des Vins et Spiritueux. Le Groupe qui s’était fixé l’objectif d’une « traçabilité complète » d’ici 2026 est sur la bonne voie pour l’atteindre. Les taux de certification des principales chaînes d’approvisionnement de LVMH ont considérablement augmenté au cours des deux dernières années.  

Le Groupe se fixe également un engagement de formation de 100% de ses collaborateurs aux Essentiels de l’Environnement d’ici 2026. La LIFE Academy créée en 2023 permet déjà l’acquisition des compétences nécessaires pour conduire la transformation avec des contenus spécifiques à chaque thématique et de premiers pilotes. A 45 minutes de Paris, La Millière, réserve de biodiversité et association présidée par Yann Arthus-Bertrand, abritera bientôt des formations sur l’ensemble des sujets nécessaires pour créer autrement : éco-conception, sourcing responsable, préservation et protection des ressources naturelles.