Les Maisons joaillières LVMH en majesté

Montres & Joaillerie

·

Jusqu’au 21 septembre 2014, la Biennale des Antiquaires accueille sous la verrière du Grand Palais les plus belles créations de haute joaillerie contemporaines. Bulgari, Chaumet et Dior Joaillerie, Maisons emblématiques du groupe LVMH, y présentent leurs derniers trésors.

 

Fondée il y a plus de six décennies, la Biennale des Antiquaires et de la Haute Joaillerie invite les antiquaires et joailliers les plus renommés du globe à présenter quelques-unes de leurs pièces d’exception. Le décorateur Jacques Grange succède à Karl Lagerfeld pour imaginer la scénographie de l’événement. Inspiré par la beauté des arts botaniques, il a recréé la magie des jardins du Château de Versailles et du Trianon pour enchanter le lieu. Naturellement, les Maisons de haute joaillerie du groupe LVMH sont présentes pour cette XXVIIe édition.

 

La Maison Bulgari, qui célèbre cette année son 130e anniversaire, présente plus de 100 nouvelles créations de haute joaillerie. Dans un espace inspiré de sa boutique de Rome, rénovée cette année par Peter Marino, le joaillier s’est plongé dans ses archives pour créer des pièces reprenant les motifs de ses collections iconiques : Serpenti, Diva et Mvsa. Chef d’œuvre parmi les chefs d’œuvre, un collier serti de 1 000 carats de perles d’émeraude et orné de deux Serpenti d’or symbolise l’audace et l’expertise de Bulgari.

 

La Maison Chaumet présente les douze parures de la collection Lumières d’Eau inspirées par les reflets et la profondeur des jeux aquatiques. Grâce à la technique du « fil-couteau », devenue signature de la maison, le métal semble presque s’évanouir au profit des pierres. Les diamants ont la part belle, montés en rivière et associés aux harmonies de saphirs, émeraudes, tanzanites ou encore lapis-lazuli. Jusqu’à 1000 heures de travail ont été nécessaires pour la confection de ces créations magistrales.

 

La Maison Dior Joaillerie rend hommage aux rêves d’architecte de Christian Dior. Nommées Archi Dior, les pièces présentées revisitent les créations phares du couturier, en pierreries. Drapés de rubis, rubans de diamants et volutes d’émeraudes reprennent les lignes géométriques des collections Corolle, Verticale ou Zig-zag, sous la direction artistique de Victoire de Castellane. Pièce maîtresse de la collection, le bracelet Bar reprend la silhouette cintrée du tailleur iconique de la Maison.