La Samaritaine rouvre ses portes au public après une rénovation hors norme et réenchante Paris

LVMH

·

Après une rénovation aussi ambitieuse que fidèle à l’histoire des lieux, le nouveau grand magasin la Samaritaine Paris Pont-Neuf rouvre ses portes au public le 23 juin 2021. Institution emblématique du cœur de Paris, elle a été inaugurée ce jour en présence de M. Emmanuel Macron, Président de la République, Mme Anne Hidalgo, Maire de Paris, et M. Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH.

À l’issue d’un chantier de réhabilitation et rénovation hors norme s’étendant sur 70 000 m² qui aura mobilisé au cœur de la capitale de nombreux artisans d’art – peintres, sculpteurs, doreurs, ferronniers… – et jusqu’à 800 personnes simultanément sur le chantier, ce mythique grand magasin promet d’être la nouvelle destination de l’élégance parisienne. Il s’adressera aussi bien aux Parisiens et aux Français qui pourront se réapproprier ce lieu emblématique qu’aux voyageurs et touristes qui pourront y apprécier l’art de vivre à la française.

Projet mixte par excellence, la Samaritaine redynamise la rive droite de Paris avec près de 3000 emplois témoignant de l’impact positif de LVMH sur le tissu économique local. 1 700 collaborateurs seront à l’œuvre chaque jour pour faire vivre le grand magasin et offrir une expérience unique à tous ses visiteurs. Respectueux des plus exigeantes normes environnementales, les bâtiments abritent en outre une crèche de 80 berceaux, ainsi que 96 logements sociaux (opérés par Paris Habitat). A proximité immédiate du musée du Louvre ou encore des Halles, l’ensemble Samaritaine contribue plus largement à la renaissance du quartier avec une place piétonnisée offrant un accès direct au Pont Neuf.

Désormais identifiable à sa façade de verre ondulé sur la rue de Rivoli signée par l’agence japonaise Sanaa (prix Pritzker 2010), la Samaritaine retrouve sa verrière monumentale de structure Eiffel, élément d’architecture spectaculaire datant de 1907 d’une surface de 37 mètres par 20 mètres signé par l’architecte Frantz Jourdain, ses décorations Art nouveau en lave émaillée, son escalier monumental, mais également la majestueuse « Peinture des Paons » dessinée jadis par Francis Jourdain (115 mètres de long).

« Aucun autre grand magasin n’est si puissamment relié aux deux visages de Paris : du côté des anciennes Halles récemment rénovées, la vitalité économique ; vers la Seine, la plus belle vue sur la plus belle ville du monde. L’aboutissement de ce projet créateur d’emplois et pourvoyeur de l’art de vivre parisien à travers le monde est aussi un motif de fierté pour notre Groupe, en France, à Paris, berceau de LVMH et d’un grand nombre de nos Maisons, où nous comptons contribuer activement à la reprise économique et au rayonnement de la France », déclare Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH.

« La renaissance de la Samaritaine constitue un succès collectif qui aura mobilisé 3 000 personnes. C’est également une fierté de redonner accès à ce monument historique qui a toujours été à la pointe de son temps et auquel les Parisiens ont toujours été attachés », affirme Jean Jacques Guiony, Président-directeur général de la Samaritaine.

Conçu et opéré par le leader mondial DFS (détenu majoritairement par LVMH), le grand magasin « La Samaritaine Paris Pont-Neuf » promet un rêve audacieux : mêler expériences et émerveillement, authenticité et modernité. Quelque 600 marques – des noms incontournables du luxe aux créateurs les plus exclusifs – ponctuent cet univers singulier faisant la part belle à l’élégance et à l’art de vivre à la française.

Dès le 23 juin 2021, les visiteurs pourront découvrir entre autres :

  • Le plus grand espace beauté d’Europe continentale ;
  • Les concept stores « Loulou » et « Rivoli » ;
  • 12 lieux de restauration aux concepts exclusifs ;
  • Un espace « Voyage, » de 1 000 m² situé sous l’emblématique verrière du bâtiment Art nouveau qui mêlera gastronomie, art et expériences ;
  • L’Appartement, où organiser sa séance de shopping privée au milieu d’œuvres d’art ;
  • Le studio de beauté et un spa.

Autre projet incontournable de la Samaritaine, Cheval Blanc Paris, premier hôtel urbain de la Maison, accueillera ses premiers clients le 7 septembre 2021 (côté quai du Louvre). Le décor des 72 chambres et suites de l’hôtel a été confié à un autre architecte et designer de renom : l’Américain Peter Marino, qui a fait de ce bâtiment Art déco ouvrant sur la Seine un lieu iconique de l’art de vivre parisien.

 

La Samaritaine Paris Pont-Neuf en chiffres

  • 70 000 m² de bâtiments rénovés ou construits, dont 20 000 m² de surface de vente et 15 000 m² de bureaux
  • 10 000 m² de voiries requalifiées dont une place de 5 000 m²
  • 1 700 collaborateurs pour le grand magasin
  • 3 000 personnes et 280 entreprises françaises engagées dans la rénovation du bâtiment
  • 600 marques présentes sur 7 étages pour La Samaritaine Paris Pont-Neuf
  • 12 lieux de restauration exclusifs pour La Samaritaine Paris Pont-Neuf
  • 343 panneaux de verre sérigraphié pour la façade imaginée par Sanaa (côté Rivoli)
  • 16 000 feuilles d’or appliquées sur l’ensemble des garde-corps Art nouveau du grand magasin.

 

De l’art nouveau au luxe nouveau

Au-delà du geste architectural contemporain et innovant de la nouvelle Samaritaine qui met en valeur un patrimoine historique et éclectique, de l’Art nouveau à l’Art déco, le projet est aussi le révélateur du luxe nouveau porté par LVMH dans son programme environnemental LIFE 360. L’ensemble des bâtiments a ainsi reçu les labels et certifications les plus exigeants en matière environnementale* tout en limitant au maximum sa consommation d’énergie par l’utilisation de matériaux innovants et d’éclairages basse consommation.

* Patrimoine Habitat & Environnement Effinergie pour les logements, HQE (haute qualité environnementale) et LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) niveau « gold » pour les commerces, l’hôtel, la crèche et les bureaux et BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method) niveau « excellent » pour les commerces, l’hôtel et les bureaux.

©Gabriel de la Chapelle
©Bobby Allin