Fendi rend hommage à Karl Lagerfeld lors de son défilé Femme Automne-Hiver 2019/2020

Mode & Maroquinerie

·

Le 21 février dernier, lors de la Fashion Week de Milan, Fendi a présenté la dernière collection de Karl Lagerfeld. Un défilé placé sous le signe de l’émotion et de l’hommage à ce créateur visionnaire. De ses premières esquisses de la collection jusqu’à son dernier geste pour Fendi – le tracé romantique d’un foulard de soie – le défilé a mis en avant la passion de Karl Lagerfeld pour son métier.

« Le lien qui a uni Karl Lagerfeld et Fendi est l’histoire d’amour la plus longue que la mode ait jamais connue, une histoire qui continuera à affecter nos vies pendant des années. Je suis profondément attristée par sa disparition et très touchée de la persévérance dont il a fait preuve jusqu’au bout. Lorsque nous nous sommes appelés quelques jours avant le défilé, tout ce qui le préoccupait était la richesse et la beauté de la collection. C’est là un fidèle témoignage de sa personnalité. Il va tellement nous manquer. »

C’est avec des mots emprunts d’une immense émotion que Silvia Venturini Fendi, Directrice artistique des collections Homme et Accessoires de Fendi, a rendu un ultime hommage à celui qui était à la tête de la création de Fendi depuis 1965. La Maison a célébré le créateur avec la présentation de sa dernière collection à Milan. Symbole de la fidélité sans faille que Karl Lagerfeld a voué à la Maison romaine pendant 54 ans, cette collection Femme Automne-Hiver 2019/2020 a mis en scène des silhouettes majestueuses de simplicité, foulant le catwalk orné des initiales ondulées « KL ».

Semblables à des pétales ou des plumes, les imprimés qui se déposent sur l’organza et le satin font écho au papier peint tandis que les chemises à cols hauts taillés en pointes rappellent le style inimitable de Karl Lagerfeld. Créé en 1981, le logo FF apparaît en « Karligraphy » sur les cabochons des boutons et la fourrure intarsia. Sous un panneau habillé de l’inscription « Love Karl », le show s’est achevé sur le salut émouvant de Silvia Venturini Fendi, suivi de la diffusion d’une séquence du documentaire de Loïc Prigent, « Karl se dessine », pendant laquelle le créateur se souvient des habits qu’il portait en 1965, pour son premier jour chez Fendi. 54 ans plus tard, c’est un magnifique voyage, le plus beau qui soit, qui s’achève. Dans une émotion immense. Merci, Monsieur Lagerfeld.