Expressive liberté au défilé Fendi Automne-Hiver 2024

Mode & Maroquinerie

·

Sous de théâtrales tentures, les silhouettes imaginées par Kim Jones, directeur artistique des collections femmes et haute couture de  Fendi, évoquaient à la fois l’élégance romaine et le style britannique, empreints tous deux d’une grande liberté.  

L’année 1984 des archives Fendi a donné l’impulsion créative à cette nouvelle collection. Inspiré par le mélange des genres mêlant à la fois tenues utilitaires et étoffes luxueuses, Kim Jones poursuit sa définition de la femme Fendi. Attirant les contraires, les silhouettes réunissent l’utilitaire et l’extravagant, la ville et la campagne.  

Dans une palette automnale dominée par des bruns chauds et des bordeaux, les bottes et cuissardes en cuir allongent les silhouettes. Les manteaux empruntent aux robes de chambre leur confort, et les lainages rappellent les styles britanniques des tricots Guernesey et Aran. La robe en maille fine seconde-peau ou le body négligemment détaché invoquent une certaine sensualité féminine.  

Véritables œuvres en mouvement, les reproductions de statues romaines s’invitent dans des jeux de transparence. Les sculptures prennent un élan de légèreté dans la tulle et l’organza. Le point Selleria crée le lien entre le passé et le présent, entre les vêtements et les accessoires dont le surprenant porte-sucettes Chupa Chups® qui se mêle aux autres bijoux de la collection dessinés par Delfina Delettrez Fendi. La directrice artistique de la joaillerie a imaginé notamment de larges bracelets à porter en accumulation et des chaînes aux maillons imposants pour orner les tours de cou. Parmi les sacs créés par Silvia Venturini Fendi, directrice artistique des accessoires et des collections homme, les nouveaux modèles Simply et Roll multiplient les portés, rappelant la diversité des femmes Fendi.