COP26 : Les solutions concrètes de LVMH mises en œuvre avec ses partenaires face à l’urgence climatique

LVMH

·

A l’heure où la lutte contre le changement climatique est vitale et où les entreprises doivent y prendre une part déterminante, LVMH expose à la COP26 ses actions et dialogue avec les parties prenantes.

 

TEMPS FORTS DE LA PRESENCE DU GROUPE LVMH SUR PLACE (heure locale, GMT)

A Glasgow – Zone Bleue de la COP26

Le mercredi 3 novembre à 14h :

Dans le cadre de l’initiative pour des marchés durables (« Sustainable Markets Initiative ») menée par SAR le Prince Charles, Stella McCartney, la première styliste à avoir été invitée à la COP26, lance l’exposition « Future of Fashion : An innovation conversation with Stella McCartney » à la Kelvingrove Art Gallery and Museum de Glasgow.

L’installation présente des matériaux très innovants tels que le cuir de mycélium Mylo™️ de Bolt Threads, le coton régénérateur de SÖKTAŞ et aussi le nylon régénéré de ECONYL et NuCycl™️ de Evrnu provenant de déchets post-consommation et de plastiques océaniques.

Le jeudi 4 novembre à 16h :

« Scaling-Up The Solutions For The Ecological Transition To Net Zero » organisé par la Fondation Solar Impulse, avec Bertrand Piccard, son fondateur, et pour le groupe LVMH, Peter Nelson, Directeur des Opérations de Glenmorangie.

Ce panel est l’occasion de montrer comment LVMH, dépassant le champ exploratoire, s’inscrit dans l’action en mettant en œuvre les solutions de la Fondation Solar Impulse, soutenue depuis 2019 par le Groupe. Toutes labellisées « Solar Impulse Efficient Solution », elles sont publiées pour l’occasion dans le « Guide des Solutions ». Prenant pour premier terrain d’application l’Ecosse, avec notamment le cas concret de Glenmorangie, Maison écossaise du Groupe, ces solutions sont réplicables ailleurs dans le monde.

Le samedi 6 novembre :

A 14h30 :

« Net Zero Business and Value Chain » organisé par EpE (Entreprises pour l’Environnement) au Pavillon européen, avec pour le groupe LVMH, Hélène Valade, Directrice Développement Environnement.

A 17h30 :

« Preserving Biodiversity Can Help Mitigate Climate Change » organisé par LVMH au Pavillon français, avec pour le Groupe, Philippe Schaus, Président directeur-général de Moët Hennessy, Alexandre Capelli, Directeur adjoint Développement Environnement, et Carole Collet, Directrice de la Maison/0 de la Central Saint Martins / LVMH, ainsi que Meriem Bouamrane, Chef de Section Recherches et Politiques du programme Man And the Biosphere (MAB) de l’UNESCO, Stéphane Hallaire, Fondateur et PDG de Reforest’Action, Bastien Sachet, PDG d’Earthworm Foundation et Alexandre Rambaud, Maître de Conférence AgroParisTech-CIRED et co-fondateur de la chaire de comptabilité écologique.

Le lundi 8 novembre :

A 14h30 :

« Objectif Net Zéro du secteur privé : comment les entreprises peuvent-elles contribuer à l’atteinte de la neutralité carbone planétaire, et rendre compte de leurs stratégies ? » organisé par l’ADEME et Carbone 4, avec pour le groupe LVMH, Hélène Valade, Directrice Développement Environnement.

A 16h30 :

« Fashion Industry On The Race to Zero » organisé par Fashion Industry Charter for Climate Action (UNFCCC), avec pour le groupe LVMH, Hélène Valade, Directrice Développement Environnement.

A Edimbourg – Royal Society of Edinburgh

Le jeudi 11 novembre :

A 17h :

Conférence sur « DEEP » de Glenmorangie : travail de restauration environnementale des écosystèmes marins et analyse de l’impact sur les capacités de stockage.

A 18h30 :

Réception au Musée National d’Ecosse (Early People Gallery) en partenariat avec Glenmorangie. Discours d’ouverture par Thomas Moradpour, PDG de Glenmorangie et Mairi Gougeon, Membre du Parlement écossais, Secrétaire du Cabinet pour les affaires rurales et les îles, gouvernement écossais.

 

FAITS SAILLANTS

LVMH a pour objectif de réduire de 55 % les émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) de son scope 3 d’ici à 2030 par unité de valeur ajoutée et de 50 % celles liées à la consommation énergétique d’ici à 2026 (base 2019). Le Groupe adopte une approche reconnue et soumise à l’approbation d’un tiers en s’inscrivant dans le protocole de validation de SBTi (Science Based Target Initiative) qui a récemment approuvé les objectifs ambitieux de quatre des Maisons du Groupe : Louis Vuitton, Moët Hennessy, Parfums Christian Dior et Guerlain.

LVMH se dote ainsi d’une trajectoire carbone compatible avec l’Accord de Paris et contribue à l’ambition européenne de neutralité carbone en 2050. Des objectifs de moyens ont été définis, notamment : atteindre 100 % d’énergie renouvelable ou bas carbone dans les sites et les boutiques d’ici à 2026, déployer un programme en faveur de l’e-commerce vert, et travailler sur ce gaz à fort pouvoir de réchauffement qu’est le méthane avec la filière de l’élevage.

Au titre des solutions pour atteindre les objectifs carbone, LVMH et SAVE Energies (Société d’Approvisionnement et de Vente d’Energies), deuxième acheteur de biométhane en France, s’associent pour une durée de 3 ans à compter de 2023 pour remplacer les consommations de gaz fossile du Groupe dans l’Hexagone par du gaz vert.

Certaines Maisons du Groupe consomment déjà du biométhane. C’est notamment le cas de Hennessy et Guerlain. Ces Maisons, soucieuses d’adopter des pratiques plus vertueuses, se sont engagées auprès de SAVE Energies pour une fourniture en gaz vert depuis octobre 2020 et juillet 2021, respectivement.

L’ensemble du Groupe s’inscrit dans cette transformation. Cette démarche permettra d’éviter à LVMH chaque année en France l’émission de 14 000 tonnes équivalent CO2 et ainsi de contribuer à son objectif de réduction de 50 % de ses émissions d’ici à 2026 dans le monde.

En parallèle de ces actions, Antoine Arnault, Image et Environnement de LVMH, a été auditionné pour le Groupe dans le cadre de l’étude spéciale des Nations-Unies et Accenture parue ce mois : « The 2021 United Nations Global Compact–Accenture CEO Study On Sustainability : “Climate Leadership In The Eleventh Hour” ». Plus grand programme mondial de recherche sur le développement durable, il réunit les perspectives de plus de 1 000 PDG de 113 pays et de 21 secteurs d’activité.