COP21 : l’analyse de l’accord, par Sylvie Bénard

LVMH

·

Le samedi 12 décembre, la COP21 s’est conclue par l’adoption d’un texte par les 195 Etats de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Retour sur la signification de cet accord universel avec Sylvie Bénard, Directrice de l’Environnement LVMH.

La COP21 s’est conclue sur un accord. Faut-il en déduire que cette conférence fut un succès ?
Les 195 pays ont décidé ensemble de prendre des mesures pour réduire les conséquences du dérèglement climatique. C’est une première dans l’histoire !
Universel, l’accord se veut aussi équilibré entre pays développés, pays émergents et ceux encore en développement, avec un financement plancher de 100 milliards de dollars par an. L’objectif de 2 degrés (voire 1,5 degré si les conditions le permettent) de hausse maximale des températures est également affiché.
C’est maintenant au tour de chaque partie de ratifier le texte et le mettre en œuvre.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué durant cette COP21 ?
Les discours des dirigeants du monde m’ont confortée dans l’idée que le changement climatique était désormais une réalité pour tous. Ce qui m’a aussi marqué, c’est la volonté des 20 pays les plus exposés (Philippines, Maldives, Iles Cook, etc.) de peser sur les négociations : ils ont montré que leurs populations vivaient déjà le changement climatique dans leur vie quotidienne.
Un autre point marquant est la manière dont la société civile (entreprises, associations, individus) a joué un rôle important. En montrant qu’il y a des solutions, des innovations, et en les mettant en œuvre. En la matière, LVMH veut être exemplaire, la création du fonds carbone en étant la meilleure preuve.

Quel bilan tirez-vous de la COP21 ?
Au-delà de l’accord en lui-même, cette conférence a permis de mettre le sujet en avant, auprès de tous les publics. C’est une grande satisfaction pour moi qui, avec mes équipes, me bats tous les jours depuis plus de vingt ans pour porter la « bonne parole » ! Notre Groupe peut être fier d’avoir commencé à mesurer ces gaz à effet de serre il y a plus de 15 ans.
En interne, cette COP21 dont nous étions partenaire nous a permis de faire de la pédagogie auprès de nos collaborateurs, de nos dirigeants, mais aussi auprès de nos parties prenantes externes. L’accueil, très enthousiaste, qu’ont reçu les Maisons du Groupe qui ont partagé leurs actions sur le site du Bourget m’encourage pour continuer nos actions !