Charlize Theron, muse triomphante de la nouvelle campagne J’adore Absolu signée Parfums Christian Dior

Parfums & Cosmétiques

·

Pour accompagner la sortie de J’adore Absolu, Parfums Christian Dior signe une nouvelle campagne mettant en scène l’égérie de sa fragrance phare depuis 14 ans : Charlize Theron. Vêtue d’une robe inspirée du modèle Songe, créé par Maria Grazia Chiuri pour la collection de haute couture printemps-été 2018 de la Maison, l’actrice incarne une déesse contemporaine, libre et forte, alanguie dans le bain d’or d’un hammam à la fois monumental et intime. Imaginé par le réalisateur Romain Gavras, ce film dresse un tableau d’une audace grandiose pour poursuivre en images l’écriture de l’histoire de la femme J’adore.

Ode à la féminité, le parfum J’adore Absolu fait danser les notes florales et fruitées du jasmin de Grasse, fleur d’exception et reflet du savoir-faire olfactif de Parfums Christian Dior. Les fleurs choisies avec exigence doivent être cueillies à la main aux premiers rayons du soleil pour leur laisser le temps de s’ouvrir et de déployer leurs « accents fruités et abricotés avec l’air humide et plus frais du soir » confie François Demachy, Parfumeur-Créateur de Dior.

Dans le nouveau jus de la Maison, ce jasmin signature, enrobé de notes miellées et légèrement liquoreuses d’oranger et de rose, prend des accents pulpeux et répand une fraîcheur inédite. À travers J’adore Absolu« c’est toute la beauté des visages multiples » de cette fleur à parfum que François Demachy a voulu incarner. Grâce à la vague organique qui vient souligner son iconique collier d’or, le flacon du parfum J’adore est réinterprété et donne vie à la célèbre silhouette En huit, imaginée par Christian Dior pour sa première collection en 1947.

Pour incarner J’adore Absolu, l’actrice et égérie Dior Charlize Theron pose vêtue d’une robe haute couture signée Maria Grazia Chiuri, brodée de sequins cousus de véritable fil d’or, au cœur d’un tableau lascif et sensuel inspiré du Bain turc de Jean-Auguste-Dominique Ingres, plus iconique que jamais. Dans ce film réalisé par Roman Gavras, elle se glisse dans la peau, dorée, d’une muse divine et érige le portrait d’une femme indépendante sur le titre hypnotique de Kanye West, Flashing Lights, à mi-chemin entre Rap électro et R&B symphonique. Une idée de la féminité Dior, à la fois unique et plurielle, que François Demachy réinterprète avec J’adore Absolu.